Curieux et passionné de lieux remarquables, amateur de bonnes tables
je partage quelques unes de mes photos pour faire découvrir notre beau pays

ABBAYE DE FONTFROIDE Chaque grande période laissant des traces dans ses bâtiments chargés d’histoire et d’émotions. Fondée en 1093 par quelques moines bénédictins, l’abbaye se rattache en 1145 à l’ordre de Citeaux. Elle connaît alors son essor et devient une grande et puissante abbaye, certainement une des plus importantes de la Chrétienté. La révolution met fin à toute vie monastique et l'abbaye sera donnée aux hospices de Narbonne en 1791. L’abbaye sera réoccupée par quelques moines à partir de 1848 jusqu'à la loi de séparation de l’église et de l’état. En 1908, Gustave et Madeleine Fayet achètent l’abbaye. Artiste, conservateur de musée, collectionneur, Gustave Fayet entreprend une grande campagne de restauration et de redécoration. Aujourd’hui, leurs descendants, toujours propriétaires des lieux, continuent cette restauration, avec l'aide des visiteurs.

ABBAYE DE SENANQUE Près de Gordes, enserrée dans le creux de son vallon où coule la Sénancole, elle demeure l'un des plus purs témoins de l'architecture cistercienne primitive. Fondée en 1148, elle devient abbaye en 1150. Celle-ci fait partie, avec l'abbaye de Silvacane et l'abbaye du Thoronet, des "trois soeurs provençales" qui témoignent du grand rayonnement de l’ordre cistercien en Provence. Aujourd'hui prieuré de l'abbaye de Lérins, le monastère, toujours occupé par une communauté de moines cisterciens, se visite. La messe et les offices y sont célébrés.

ABBAYE SAINT MARTIN DU CANIGOU Située dans les Pyrénées Orientales au coeur du massif du Canigou, épousant un piton rocheux à 1055m d'altitude, sur le territoire de Casteil. Sur son nid d'aigle, l'ancienne abbaye bénédictine restaurée au début du XXème siècle surplombe discrètement la vallée, le clocher lombard, les chapiteaux de marbre, l'abbatiale et la crypte voutée en font un joyau du premier art roman régional. C'est à l'instigation du comte de Cerdagne "Guifred II", que le monastère fut construit, les premières mentions datent de 997.

ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA Monument exceptionnel sur la commune de Codalet dans les Pyrénées Orientales. Tout commence en 878, la communauté religieuse établie au monastère d'Eixalada, chassée par une crue violente du Têt se réfugie sur le site de Cuxa, sous la protection des comtes de Cerdagne, elle va construire une église qui sera consacrée en 974. Elu abbé en 1008, Oliba, grand bâtisseur, ajoute à l'église la crypte, la chapelle de la Trinité, deux clochers sur les extrémités du transept et le déambulatoire avec ses trois absides. Une soixantaine de moines s'activent alors à établir un réseau de communications et d'influence qui valent à l'abbaye un rayonnement dans toute l'Europe. Cette période d'apogée ne dure pas et dès le 12ème siècle, commence une lente phase de déclin. Le monastère devient français en 1659 avec le traité des Pyrénées. A la Révolution, une grande partie de l'édifice est démantelée et l'abbaye abandonnée. La toiture de l'église s'effondre, le clocher nord tombe. En 1907, il ne reste rien du cloître daté du 12ème siècle, 32 colonnes et chapiteaux sont vendus par des antiquaires aux musées de New York et de Philadelphie. Depuis 1938, le cloître de Cuxa s'élève au milieu d'un parc sur les hauteurs dominant la vallée de l'Hudson. Le monastère doit sa renaissance en 1950 au violoncelliste Pablo Casals, réfugié en France sous la dictature franquiste. Il donne ses premiers concerts dans l'église à ciel ouvert faute de toiture. Dès 1952 des travaux considérables sont entrepris, aujourd'hui, l'abbaye est à nouveau occupée par une communauté bénédictine dépendant de Montserrat et une partie se visite.

DESERT DES AGRIATES Entre la Balagne et le cap Corse, aujourd'hui le maquis couvre à perte de vue cet endroit étrange, hérissé d'escarpements rocheux, autrefois un éden verdoyant, progressivement abandonné par l'homme, brulé par le soleil et de nombreux incendies. Avant de retourner à l'état sauvage, les Agriates ont constitué le "grenier à blé de la Corse". La République de Gênes, faute d'un arrière-pays suffisamment développé, l'utilisait également pour cultiver de quoi nourrir sa population métropolitaine.

AIGUES MORTES Cité royale fortifiée, dont les fortifications dominent la Camargue et les marais salants depuis 7 siècles, l'intérieur renferme de nombreux monuments et vestiges du Moyen-âge. Construits entre 1272 et 1300, les remparts se déploient sur une longueur de 1600 mètres, ils constituent, avec la tour de Constance, un témoignage exceptionnel en Europe occidentale de l'architecture militaire en milieu marécageux aux XIIIème et XIVème siècles. C'est de cette ville que Louis IX part par deux fois pour les croisades: la 7ème en 1248 et la 8ème en 1270 pour Tunis, où il meurt de Dysenterie. La tour "Carbonnière" se dresse au milieu des marais, tour de guet construite à la fin du XIIIe siècle pour protéger Aigues-Mortes, en 1346, il est dit que "cette forteresse est la clé du royaume en cette contrée". Une vue exceptionnelle sur les remparts depuis le plus grand salin de Méditerranée, qui se découvre en petit train ou en vélo.

AIGUEZE Petit village médiéval du Gard, perché sur sa falaise, surplombant l’entrée des Gorges de l’Ardèche, il s’est développé autour d’un château médiéval du XIème-XIIème siècles, un versant surplombe l'Ardèche, l'autre est tourné sur le vignoble des Côtes du Rhône. "Un des plus beaux villages de France", avec les vestiges de sa forteresse, ses maisons pittoresques longeant les ruelles pavées, sa place bordées de platanes, son église au portail renaissance et l’ancien chemin de ronde entièrement crénelé à la vue magnifique sur l’Ardèche. Depuis 1905, un pont suspendu relie Aiguèze à St-Martin-d'Ardèche.

AIGUINES Village accroché au flanc de la montagne entre ciel et eau, dans le Var. Aux portes du grand canyon du Verdon, dominant au coeur d’une nature grandiose et sauvage les eaux turquoises du lac de Sainte-Croix et plus loin le plateau de Valensole. Magnifique château privé, daté de la Renaissance, superbement restauré avec ses 4 tourelles en poivrière dont les toits différents en tuiles vernissées, rappellent les 4 saisons. Village renommé autrefois pour la fabrication des boules cloutées, il en reste aujourd'hui le musée des tourneurs et l'école du tournage sur bois récemment ouverts. Les 3/5ème du territoire sont occupés par le camp militaire de Canjuers.

AILHON Petit village de caractère d'Ardèche aux belles maisons de grés, entouré de forêts de pins maritimes. Le plus beau joyau de ce village est l'église avec son clocher à peigne, témoin parfait du passage de l'art roman à l'art gothique. L'église conserve le reste du tronc d'un ormeau, planté en 1593 sur la place du village sur ordre de Sully pour célébrer l'adhésion de Henry IV à la religion catholique.

AJACCIO En Corse du sud se divise en deux: la partie récente à l’architecture moderne et le centre historique coloré, à l’origine une cité génoise autour du port, protégée par sa citadelle. Dans celle-ci se trouve tout le charme Corse avec ses vieilles rues étroites, pittoresques bordées de maisons colorées et une rue principale piétonne et animée. C’est aussi la "cité impériale", "Ville d’art et d’histoire" où naquit et vécut Napoléon et nombreux sont les monuments, sites et musées consacrés à ce grand homme, dont "La Maison Bonaparte", sa maison natale transformée en musée national.

ALBA LA ROMAINE "Village de caractère" de l'Ardèche. Le bourg médiéval est riche de son passé historique, il est construit en arc de cercle autour de son imposant château, dans un labyrinthe d'étroites ruelles pavées et voûtées, bordées de maisons bâties dans les matériaux de la région, mêlant le noir du basalte au blanc du calcaire. Situé en contrebas du village, le hameau de La Roche est groupé autour d'un impressionnant neck basaltique, le roc Saint-Jean, autrefois fortifié (restes du donjon bâti au XIIème siècle sur le sommet). Alba fut du Ier siècle avant J-C au IVème siècle après J-C, le chef-lieu de la cité des Helviens. Des fouilles archéologiques ont permis de retrouver les traces de l'importante cité et les vestiges d'un théâtre romain, d'un centre monumental et d'un sanctuaire, en libre accès toute l'année.

ALBI Au centre du Tarn, une ville authentique, colorée par ses architectures de brique aux couleurs variant selon les saisons. Inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, elle abrite de multiples trésors: la cathédrale fortifiée Sainte-Cécile, la seule au monde construite entièrement en briques, le Palais de la Berbie, somptueux palais des Evèques, aujourd’hui siège du musée Toulouse-Lautrec, le cloître et l’église Saint-Salvi, merveilles du vieil Albi et le Pont-vieux bâti en 1040. Le centre-ville est remarquablement bien préservé et possède de nombreux témoins de l'âge d'or, les vieux quartiers sont riches en rues aux allures médiévales, en hôtels particuliers Renaissance, en maisons à colombages et à encorbellements. La maison du Vieil Alby (maison albigeoise typique) située à l'angle des rues Puec-Béringuier et Croix-Blanche offre aux visiteurs un lieu d'exposition unique. C'est un haut-lieu historique dont le nom a été donné aux adeptes du catharisme "les Albigeois" qui subirent une répression violente au XIIIème siècle de la part de l'Église catholique connue sous le nom de "Croisade des Albigeois". La construction du palais épiscopal fortifié de la Berbie et de l'imposante cathédrale Sainte-Cécile, par les catholiques, ancre la ville dans le giron de l'Église. Les évêques veulent marquer le pouvoir de l'Église face aux cathares grâce à ces nouveaux bâtiments.

AMBOISE Ville d'Indre et Loire sur les bords de la Loire. La cité doit sa renommée au célèbre château royal érigé sur le plateau qui la domine, au château du Clos Lucé où s'éteignit Léonard de Vinci, à la porte de l'Horloge, à la collégiale Saint Denis, à la demeure royale de Château Gaillard construite par Charles VIII en 1496. Elle est aussi célèbre pour ses jardins aménagés par Dom Pacello da Mercogliano et à la proche pagode de Chanteloup, reste d'un magnifique château détruit au XIXème siècle par un démolisseur appartenant à la sinistre Bande noire, association de liquidateurs de grands domaines fonciers qu'ils dépècent pour en vendre les matériaux. Son nom est attaché à la sanglante conjuration de 1560, tentative d'enlèvement manquée, organisée par des gentilshommes protestants pour s'emparer de la personne du roi François II qui voulaient le soustraire de la tutelle des Guises. La répression fait 1 200 à 1 500 morts, un événement annonçant les guerres de religion quelques années plus tard. Charles VIII mourut à Amboise d'une hémorragie cérébrale en 1498 à l'âge de 27 ans, après avoir violemment heurté de la tête un linteau de pierre de la galerie Hacquelebac, alors qu'il se rendait au jeu de paume.

AMELIE LES BAINS Station thermale et climatique des Pyrénées Orientales, située dans la vallée du Tech, au coeur du Vallespir, villégiature estivale et hivernale fréquentée par près de 27 000 curistes. L'occupation du site d'Amélie date de l'époque romaine. Les sources chaudes qui sortent de la montagne ont attiré les romains qui y voyaient un approvisionnement régulier et suffisant pour les villas qu'ils voulaient construire. C'est ainsi qu'apparurent les thermes antiques, les "Aquae Calidae". Au début du Vème siècle les invasions barbares chassèrent les romains. Il fallut attendre la fin du VIIIème siècle pour trouver une trace de renouveau du lieu. Passée sous contrôle de l'état français après la révolution la commune vendit les thermes en 1815 à un certain Hermabessière qui fit faire des travaux colossaux pour les remettre en état et parvint à en faire une station thermale à la mode. En 1840 le lieu-dit prit son nom actuel, passant du nom "La ville des bains d'Arles" à "Amélie les bains" en l'honneur de la reine Amélie, épouse de Louis-Philippe. Par la suite, la Reine Amélie découvre les Bains en 1848, elle en devient alors une propagandiste enthousiaste. Depuis les bâtiments ont été démolis et reconstruits aux normes actuelles, la partie romaine a été conservée. Amélie-les-Bains est constituée de plusieurs communes: Amélie-les-Bains proprement dit, Palalda et Montalba-d'Amélie.

AMPUS Paisible village du Var, typiquement provençal du Xème siècle, entouré d'une superbe nature de collines boisées, perché à 600m d'altitude. Deux itinéraires parcourent le vieux village et mènent à des points de vue remarquables sur les environs: Le chemin de l’eau met en exergue l’utilisation du canal de Fontigon vieux de 5 siècles et le chemin de croix, un circuit de 14 stations en mosaïques émaillées, incrustées dans le rocher, créé en 1968 sur le site de l’ancien château. Un mégalithe de tuf calcaire façonné par la nature dit "Roche-Aiguille" surveille la sortie du village.

ANDUZE Petite ville touristique du Gard, animée et au charme pittoresque, bâtie sur les flancs de rochers majestueux qui encadrent le Gardon, reconnaissable par sa tour de l'Horloge datée de 1320. Le patrimoine historique est important: le temple protestant (un des plus grands de France), la tour de l'Horloge, la place couverte, la rue droite, la tour de Pezene, la fontaine pagode, l'église Saint-Etienne, le quai, les fontaines et quelques immeubles du XVIème et XVIIIème siècles. Au XVIème siècle, la ville, alors fortifiée, est un centre important du protestantisme cévenol. Elle devient le quartier général du Duc de Rohan, chef de la résistance protestante lors des guerres qu'il mène contre les armées de Louis XIII. Le pardon du roi fut accordé lors de la paix d'Alès en 1629 à condition que les remparts soient démantelés. Il n'en reste aujourd'hui qu'une tour sauvée par sa fonction d'horloge. Appelée "Porte des Cévennes", elle est renommée pour sa poterie, sa bambouseraie de Prafrance et pour le chemin de fer touristique du train à vapeur des Cévennes jusqu'à Saint Jean du Gard.

ANNECY La "Venise des Alpes" aux multiples canaux et aux charmantes ruelles, surmonté de son château fort du XIIème siècle, au bord de son célèbre lac. Plus de 20 monuments historiques, une histoire tumultueuse, un patrimoine culturel riche et la montagne, terrifiante d’abord puis apprivoisée. Très liée à l’eau, rempart naturel, ressource naturelle et force de travail, la ville a été façonnée par cette dernière et son urbanisme en est le témoin, le vieux Annecy avec ses traboules, passages cachés et enchevêtrement de maisons sont caractéristiques, on y retrouve aujourd’hui encore les artères moyenâgeuses. Une ville touristique qui a su préserver son charme et son authenticité.

ANSOUIS "Un des plus beaux villages de France" situé en Vaucluse au sud Luberon, au coeur d'un paysage de vignes et d'oliviers. Village perché de la plaine de la Durance, remarquablement conservé, couronné par un château millénaire (Monument historique ouvert au public du 1er avril à la Toussaint) et par l'église paroissiale St Martin, auxquels on accède par des ruelles bordées de maisons bien restaurées des XVIème et XVIIème siècles.

ANTIBES Deuxième ville des Alpes Maritimes, située au bord de la Méditerranée, elle est restée longtemps la seule métropole importante entre Marseille et l'Italie. Seule ville de la côte a avoir été entourée de remparts, elle conserve de chaque époque de son histoire un riche patrimoine. Châteaux, bastion et tour d'enceinte sont transformés aujourd'hui en musée d'art moderne, musée d'histoire et d'archéologie ou de traditions populaires. Monument indissociable, le Fort Carré, bâti sur le rocher de la presqu'île Saint Roch, son chemin de ronde s'élève à 43m et offre une vue panoramique à 360 degrés. Construit sur ordre du Roi de France Henri II, au XVIème siècle, cet ensemble architectural remarquable, amélioré par Vauban, servit longtemps de sentinelle pour la frontière avec le Comté de Nice, alors hostile. Le Port Vauban devant le fort du même nom, est le plus grand port de plaisance d'Europe avec son quai des milliardaires. Vieille ville avec ses ruelles étroites qui a 25 siècles d'existence et en a conservé de nombreuses traces. le château Grimaldi s'élève sur l'emplacement de l'ancien acropole grec d'Antipolis puis du castrum de l'époque romaine, reconstruit au Moyen Age et au XVIème siècle. La Cathédrale a été érigée sur l'emplacement d'un temple antique dédié à Diane, détruite par les Sarrazins lors de leur expédition de 1125. L'édifice actuel est la reconstruction du Moyen Age, sa façade fut endommagée en 1746 par un bombardement pendant la guerre de succession d'Autriche et restaurée par Louis XV sur ses fonds personnels et modifiée au XIXème siècle. Les tours sarrazines ont été construites aux XI et début du XIIème siècles pour se protèger des incursions sarrasines. Les remparts continuent à entourer une grande partie du centre ancien dont une portion tombe directement dans la mer.

ANTIBES SENTIER DU LITTORAL Ce sentier permet aux promeneurs, sauf en cas de mer agitée, de parcourir une partie du Cap d'Antibes, depuis le parking de la plage de la Garoupe jusqu’à l'entrée de la Villa Eilenroc. En cheminant au plus près des flots, cet itinéraire de plus ou moins 5 km pour environ 2 heures, se fraye un passage au travers des rochers escarpés et le long des imposants murs d’enceinte des châteaux de la Garoupe et de la Croë. Il offre au milieu de rochers lunaires et d'une végétation luxuriante, un panorama exceptionnel, sur les premiers sommets du Mercantour et sur les îles de Lérins.

ANTRAIGUES Petit village de caractère de l'Ardèche, juché sur une coulée basaltique, entouré de calades, qui vit dans le souvenir de Jean Ferrat. Dans les années 1960-1970, le maire fit venir de nombreux artistes comme Jacques Brel, Lino Ventura, Pierre Brasseur, Claude Nougaro, Alexander Calder, Allain Leprest, Francesca Solleville, Isabelle Aubret et Jean Ferrat, qui se fixe définitivement dans le village et devient adjoint au maire chargé de la culture. Ce qui fit attribuer à Antraigues le surnom de "le petit Saint-Tropez ardéchois". Mais un village où les groupes de randonneurs ne sont pas les bienvenus!

ARAGON Petit village de l'Aude bâti en amphithéâtre, fièrement dressé sur son éperon rocheux à l’extrémité d’un plateau, au coeur du vignoble du Cabardès (vignoble AOC). Au sein du village fortifié, le long d'étroites ruelles se trouvent: le château seigneurial du XVIème, le musée des vieux outils vignerons, le prieuré, l’église gothique du XIVème siècle et ses bois peints du XIIIème siècle ainsi que les stèles discoïdales dans le jardin du curé. Le village connut une période de prospérité à la fin du XVIIIème siècle lorsque des métiers à tisser destinés à fournir les drapiers carcassonnais apportèrent des revenus supplémentaires à la communauté. Aujourd'hui, la viticulture demeure un point fort de l’économie locale.

ARGELES SUR MER Ancien village côtier des Pyrénées Orientales aux rues typiques, dominé par le clocher de l’église Notre-Dame-del-Prat qui culmine à 34 mètres. Aujourd'hui la plus importante station balnéaire de la côte catalane française, capitale européenne du camping.

ARLES Dans les Bouches du Rhône, une ville d'Art et d'Histoire, qui possède plus de 100 monuments Romains et Romans ainsi que des maisons et hôtels particuliers des XVIème et XVIIème siècle. Inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco, elle est la ville qui compte le plus de monuments romains après Rome, dont l'amphithéâtre, le théâtre antique, les cryptoportiques, les thermes de Constantin, les vestiges du cirque romain, le cloître Saint-Trophime, le portail de Saint-Trophime, les Alyscamps, ... La plus grande commune de France métropolitaine avec quelque 75 893 hectares de superficie. Elle s'intègre comme une île au sein d'espaces naturels exceptionnels, l'aride plaine de la Crau, la Camargue sauvage et les Alpilles. Vincent Van Gogh arrive à Arles en février 1888, commence alors une période de travail intense et passionné dans la lumière du midi. Le séjour arlésien est, dans la vie du peintre l'époque la plus productive en toiles et en dessins: plus de 300 oeuvres en l'espace de 15 mois. En mai 1889, Vincent quitte Arles pour l'asile de Saint-Rémy-de-Provence, laissant toujours le nom de Vincent Van Gogh lié à celui d'Arles.

ARLES SUR TECH Petite ville ancienne, dans les Pyrénées Orientales, bâtie autour d'une abbaye bénédictine fondée au IXème siècle, suite à la destruction du premier monastère par les Normands (vers 858-868) et malgré plusieurs tentatives de reconstruction, les moines finissent par quitter le site des thermes romains (aujourd'hui Amélie-les-Bains), pour le site actuel. Durant l’époque féodale, Arles-sur-Tech fut victime d’épidémies de peste, d’attaques d’ours, de bêtes féroces et des terribles Simiots (monstres à tête de singe). L’abbé partit alors chercher conseil à Rome et revint avec les reliques d’Abdon et Sennen. Dès lors, le village retrouva calme et sérénité. La cité connut une certaine activité industrielle: mines de fer de Batère, usine de tissages catalans, scieries, biscuiteries, dont il reste quelques squelettes.

ARQUES Petit village de l'Aude, connu pour son château bâti sur un mamelon isolé en dehors du village, constitué d'une enceinte quadrangulaire en partie détruite avec au centre un donjon quadrangulaire de 25 mètres de haut, chef d'oeuvre de l’art gothique en architecture militaire des XIII et XIVème siècles.

AUBENAS Capitale de l'Ardèche du sud, perchée sur son éperon rocheux dominant la vallée de la rivière Ardèche. Entre l'Auvergne et la Provence, le Lyonnais et le Languedoc, elle est située au croisement de deux principales routes de l'ancien temps: du Puy au Rhône par le col de la Chavade, et de Privas à Alès par le col de l'Escrinet. La ville a conservé de nombreux vestiges architecturaux, témoins de son passé chargé d'histoire. Huit des monuments sont classés monuments historiques aux détours de ruelles pavées, les plus importants sont: le château fort du XIVème siècle, remanié en élégante demeure aux XVII et XVIIIème siècles, la maison Delichères face au château, l'une des plus riches demeures du XVème siècle d'architecture gothique, elle est ornée de gargouilles sculptées dans le grès et le Dôme Saint-Benoît des XVII et XVIIIème siècles, ancienne chapelle d'un couvent de Bénédictines.

AUBUSSON Nichée au sein d'un écrin de verdure, dans la Creuse en plein centre de la France, mondialement connue comme étant la capitale de la tapisserie. Bâtie à la confluence de 5 vallées, dès les époques gauloises et romaines, elle possède un patrimoine architectural insolite, témoin d'un riche passé culturel et historique, des maisons à tourelles, la Tour de l'Horloge, le pont et le châtelet de la Terrade, l’église Sainte Croix, les vestiges du château.... La tapisserie a vraisemblablement été importée des Flandres au XIVème siècle. Aux XVI et XVIIème siècles, elle atteint son apogée, Colbert lui accordant le titre de Manufacture royale. Des anonymes du XVème siècle aux célèbres Braque, Le Corbusier, Lurçat, Toffoli... six siècles de patience, d'humilité et de créativité ont fait de cette ville la capitale de la tapisserie. Cet art séculaire est inscrit au patrimoine immatériel de l’Unesco. La "Cité internationale de la tapisserie" retrace l'histoire de la tapisserie du XVème au XXIème siècle.

AUPS Village provençal aux vieilles rues pittoresques, bordées de maisons médiévales ornées de portes anciennes et linteaux ouvragés. Village qui a conservé dans son patrimoine quelques vestiges historiques du XIème au XVIème siècle dont des restes de remparts, ruines de château fort, tour de l'horloge, collégiale gothique, couvent des Ursulines. Capitale du Var de la Truffe noire, avec son marché de la truffe, tous les jeudis de fin novembre à début mars et la fête le quatrième dimanche de janvier.

AURAY Ville de caractère située à 15 Km du littoral au fond de la ria du golfe du Morbihan, traversée par un fleuve côtier, la rivière d'Auray. La ville haute est sur la rive ouest, sur le bord du plateau armoricain profondément entaillé par la rivière. Le port de Saint-Goustan situé à l'est de la rivière est à l'origine de la ville, il est le point le plus en amont que peuvent atteindre les navires de mer avec l'aide de la marée et a reçu des navires de haute mer jusqu'au XIXème siècle. Benjamin Franklin y débarque le 3 décembre 1776 au début de la guerre d'indépendance des États-Unis pour demander à Louis XVI l'aide militaire de la France. Aujourd'hui, c'est un port de plaisance et une escale du circuit touristique du tour du golfe du Morbihan. Au fond du port, le pont de Saint-Goustan en pierre reliant la ville basse à la ville haute depuis le XIIIème siècle, reconstruit en 1464, sa forme définitive date de 1752 et sa dernière restauration remonte à 1983. À l'extrémité droite de l'ouvrage, sur la rive gauche se trouve le bâtiment d'octroi.

AURIBEAU Petit village médiéval des Alpes maritimes, perché sur un contrefort du massif du Tanneron, il prend une éclatante couleur d’or en février, suite à la floraison des mimosas. Le village a été créé au XIème siècle. En 1348, il est atteint par une épidémie de peste noire, décimé par la maladie et dévasté par les guerres, il se retrouve inhabité. Ce n’est qu’en 1497 que Monseigneur Grimaldi, Evèque de Grasse fait appel à des colons liguriens pour repeupler et reconstruire Auribeau. C'est donc à partir du XVIème siècle que le vieux village actuel a été construit, de ses fortifications, il ne reste que le portail Soubran, en haut et le portail Soutran, en bas. Au sommet, l’église de style néo-roman, restaurée au XVIIIème siècle est entourée d'étroites ruelles à escaliers et maisons fleuries dont certaines remontent avec leur voûte en berceau au XIVème siècle.

AUSSOIS Authentique village savoyard groupé autour de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption, au clocher de style piémontais du XVIIIème siècle, situé sur un versant sud-est, aux portes du parc national de la Vanoise. Autrefois village traditionnel de montagne, il s'est transformé en station de sports d'hiver et d'été où tourisme rime avec harmonie. Au dessus du village, la barrière de l'Esseillon, une série de cinq fortifications construites au XIXème siècle pour protéger le Piémont d'une éventuelle invasion française, elle comprend quatre forts et une redoute qui portent les noms de membres de la famille de Savoie.

AVEN D'ORGNAC "Grand site de France" à deux pas des gorges de l’Ardèche et au coeur d’un écrin de verdure, la grotte majestueuse et la Cité de la préhistoire, batiment moderne, permettent d'explorer l’oeuvre de la nature et de voyager jusqu’à nos origines. Aires de jeux et de pique-nique, restauration, souvenirs et produits locaux sur place.

AVIGNON Abritée derrière ses remparts, construits entre 1355 et 1370, superbement conservés. Une ville d'histoire et de spectacle, à l'architecture marquée de manière impressionnante par le passage des Papes. Capitale de la Chrétienté au Moyen-âge, la ville a gardé de son Histoire un patrimoine d’exception dont une grande partie est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Le Palais des Papes, résidence des souverains pontifes au XIVème siècle, est le plus grand édifice gothique du Monde. Le pont Saint Bénézet, construit à partir du XIIème siècle, emporté plusieurs fois, reconstruit et définitivement laissé en l'état au XVIIème siècle. Avignon est également capitale du spectacle vivant avec son festival de théâtre (créé en 1947 par Jean Vilar).

BAGES Bâti sur un éperon rocheux, un petit village de pêcheurs au cadre exceptionnel, dans l'Aude, les pieds dans l'eau sur les bords de l'étang qui porte le même nom. Au coeur du quartier médiéval, des ruelles aux noms évocateurs: rue des Chassemarées, des Pêcheurs, du Cadran, de Saint Pierre ..., depuis le belvédère des remparts, un beaux panoramas sur les étangs et la montagne catalane avec le Canigou au loin. Vestiges des anciennes fortifications: la porte du Cadran Solaire datée du XIème siècle marque l'entrée du vieux village. L’activité principale sur les étangs est la pêche artisanale: loups, daurades, soles, muges et surtout l’anguille, la star locale.

BAIROLS Village perché à 900m d'altitude, au bout d'une petite route qui grimpe sur un versant abrupt de la vallée de la Tinée, dans les Alpes maritimes. Village-rue entièrement réhabilité, construit sur la ligne de crête de la montagne sur laquelle il est accroché. Sa création remonte à l'an 1040, lorsque les moines de l'abbaye de Lerins prirent possession d'un domaine connu sous le nom de Bairolum, ensuite il est devenu un fief de la Reine Jeanne et des Comtes Grimaldi de Beuil.

BALAZUC "Un des plus beaux villages de France" d'Ardèche accroche ses pierres bleutées à flanc de paroi en surplomb de l'Ardèche. Site de gué et ancienne place forte qui a gardé de nombreuses traces de son passé médiéval que l'on découvre tout au long d'un dédale de ruelles pentues et de petites places bordées de figuiers. Fenêtres trilobées, portes en arc brisé, passages voûtés, calades, château féodal réhabilité en maison d’hôtes de charme, église romane avec son donjon carré du XIIème siècle lui donnent ce caractère unique.

BANNE Village de caractère de l'Ardèche, niché au pied des Cévennes face à la plaine calcaire ardéchoise, il est composé de deux bourgs perchés et traversés par un vallon de terrasses cultivées. Le village cache des perles architecturales dont les écuries du Fort qui accueillent les nombreuses festivités d’été, surmonté des restes du château moyenâgeux et de l’église Saint-Pierre de Banne datée du XIIème siècle. Côté "fort", sous les ruines du château, le long des calades ou escaliers, beaucoup de vieilles demeures ont l'architecture très pittoresque du bas Vivarais calcaire. Côté "église", le quartier rassemble autour de la place, ornée d'une fontaine et de platanes, des maisons moins anciennes mais plus confortables, ainsi que la mairie et l'école.

BANON Village médiéval des Alpes de Haute Provence au caractère authentique, entouré de champs de lavandes et de céréales, adossé au plateau d'Albion entre les montagnes de Lure et de Ventoux. Quelques restes des fortifications du XVème siècle, une porte à bretèche du XIVème siècle et des ruelles à arcades bordées de maisons du XVIème siècle l'agrémentent. Village devenu célèbre par ses petits fromages de chèvres enveloppés dans des feuilles sèches de châtaignier et enrubannés d'une ficelle en raphia.

BANYULS Niché entre mer et montagnes, au coeur de la côte Vermeille, à l'extrême sud des Pyrénées Orientales. Village de pêcheurs devenus vignerons qui doit sa renommée à ses vins et à son vignoble spectaculaire en terrasses qui se jette dans la mer, imposant une viticulture traditionnelle sans recours à la mécanisation. L'organisation du vignoble, implanté par les Grecs et Phéniciens, va être modifiée par les Templiers qui mettent en place un système de filtrage et d'écoulement des eaux pluviales toujours utilisé.

BARCELONETTE Petite ville très animée de la vallée de l'Ubaye, dans les Alpes de Haute Provence, à la fois méridionale et montagnarde, située à 1135 mètres d'altitude, entourée de montagnes culminant à 2682 mètres pour le "Chapeau de Gendarme". Fondée en 1231 par le comte de Provence Raymond Bérenger V, la ville est bâtie en damier, enclose dans une enceinte flanquée de 22 tours et percée de quatre portes. Entre 1388 et 1713, Barcelonnette et l'Ubaye, disputées pour leur situation stratégique, changent 17 fois de suzeraineté. Autour de la cité, de nombreuses villas mexicaines, bordées de vastes parcs, construites entre 1880 et 1930 par des Barcelonnets de retour au pays après avoir fait fortune au Mexique en fabriquant des tissus. Ces demeures cossues devaient afficher leur réussite sociale, elles sont pour la plupart d'inspiration à la fois italienne, baroque et tyrolienne.

BARGEME Nid d'aigle accroché au sommet d'une colline rocheuse, à près de 1100 mètres d'altitude, dominé par les silhouettes d'une église romane et les imposantes ruines du château des Sabran de Pontevès, datant du XIIème siècle. Ce village médiéval à conservé de très nombreux vestiges du passé comme ses remparts, ses tours, ses portes fortifiées, ses venelles bordées de maisons fleuries. Il est le village le plus haut du Var et "Un des plus beaux villages de France".

BARGEMON Village médiéval pittoresque du haut Var, niché à 500 mètres d'altitude, posé au milieu des oliviers tel une perle dans son écrin. Il a conservé une grande partie de son enceinte médiévale et regroupe son habitat autour de l'église Saint-Étienne. Dans les petites places et les ruelles fleuries, rafraîchies par de nombreuses fontaines, de belles batisses anciennes pour la plupart rénovées avec soin, sont maintenant de jolies maisons de villages. L'église est construite accolée à l'extérieur des remparts au début du XVème siècle, son clocher, écroulé en 1642, pendant la messe tuant 5 enfants de choeur est reconstruit en 1662. Dans le bas du village, au pied du château qui date du milieu du Xème siècle, une superbe vue nous offre le village perché de Claviers et les vertes collines environnantes.

BARJAC Cité renaissance établie sur un replat du plateau à 170m d'altitude, située entre les gorges de la Cèze et de l'Ardèche, "Village de caractère" du Gard. Elle présente un patrimoine rénové, de ruelles, places, hôtels particuliers ornés de façades travaillées. Le château des Comtes du Roure, remanié plusieurs fois à partir du XIIème siècle, aujourd'hui occupé par la mairiea, avec dans la cour, le donjon en pierre taillée. Des vestiges d'anciens remparts construits en 1379 restent visibles dans certaines rues. La commune s'est développée à partir du XVIIIème siècle grâce à l'industrie de la soie où cinq filatures étaient en activité, puis à partir des années 1830, grâce à l'établissement de mines de lignite dont l'extraction continuera jusqu'aux années 1960. Les foires ont également joué un grand rôle dans la vie de la cité, leurs origines remontent aux ordonnances royales de François 1er.

BARJOLS Paisible village médiéval du Var agrippé à une falaise de tuf, ceinturé de forêts de chênes verts. Il est surnommé le "Tivoli de la Provence" en raison de ses 28 fontaines et 12 lavoirs dus à la présence sur la commune de plusieurs sources et cours d'eau. Ville de tanneurs, capitale du cuir depuis le XVIIème siècle jusqu'aux années 1970, il verra son apogée dans les années 1950, ses tanneries ont été abandonnées à cause de la concurrence du Maroc. De ce patrimoine industriel important, quelques bâtiments des anciennes tanneries ont été réhabilités par des artistes contemporains.

BARRY Un ancien village troglodyte accroché au flanc d'une colline dominant le Tricastin. Creusé dans une roche tendre, les grottes on été peu à peu transformées pour traverser les âges, de la préhistoire jusqu'au XIXème siècle, où le village fut abandonné suite à des effondrements.

BASTIA Deuxième ville mais principal port commercial et centre économique de l'Ile. La ville ancienne s'ordonne en 2 quartiers autour du vieux port, la ville basse: Terra-Vecchia au nord dominé par L'église Saint-Jean-Baptiste, commencée en 1583 et la ville haute ou la Citadelle: Terra-Nova au sud. Citadelle aux rues étroites bordées de hautes maisons, enserrant le palais des gouverneurs, commencé en 1378, aujourd'hui un musée et l'ancienne cathédrale, reconstruite en 1604.

BAUDUEN Village pittoresque aux vieilles maisons de pierre, posé comme une crèche provençale, s'étageant en arc de cercle, adossé à la falaise rocheuse, les pieds dans l'eau turquoise du lac de Sainte Croix. Avec ses rues étroites et ses escaliers pavés, le village a conservé son authenticité et son caractère médiéval.

BEAUCAIRE "Ville d'Art et d'Histoire" du Gard, sur la rive droite du Rhône. Fondée au VIIème siècle avant J.C., connue comme ville relais sur la voie Domitienne qui reliait l’Italie à l’Espagne. Centre ancien réaménagé aux nombreux hôtels particuliers et monuments imposants dont les restes du château, reconstruit sous Saint-Louis après l'annexion en 1229 du Languedoc au domaine royal et détruit sur l'ordre de Richelieu. A quelques kilomètres, au sommet d'un piton calcaire dominant la vallée du Rhône, un étonnant monastère rupestre: l'Abbaye troglodytique de Saint-Roman. Une forteresse bâtie en partie avec les pierres de l'abbaye, lui succéda. Démantelée en 1850, seuls quelques vestiges des fortifications sont encore visibles.

BEAUCHASTEL Village de caractère de l'Ardèche accroché au flanc d'un éperon rocheux, il s'étage sous le donjon dont il ne reste qu'un pan de mur. Ancien village médiéval de "Bellum Castrum", en 1179, les premiers seigneurs, pour se défendre des envahisseurs, font ériger un donjon, des tours et des remparts que l'on franchit par des portes. Pendant les guerres de religions, le village est ravagé, en 1622, sur ordre de Louis XIII, les fortifications sont rasées. De cette place forte, il ne reste qu'une partie de la tour. Tombé à l'abandon, le vieux village revit depuis 1973 grâce au travail de l'association "Enfants et Amis de Beauchastel". L'agglomération, plus récente, se trouve au confluent de la rivière Eyrieux et du Rhône.

BEYNAC ET CAZENAC En Périgord, sur les bords de la Dordogne, dévoile son imposant château, autrefois le théâtre de plusieurs guerres acharnées entre les Seigneurs de la forteresse (alliés au Roi de France) et les Seigneurs du château de Castelnaud (alliés au Roi d'Angleterre, les Plantagenets), au pied duquel se repose "Un des plus beaux villages de France". Haut lieu touristique au charme et au cachet unique, le château fait partie des mieux conservés et des plus réputés de la région. De construction médiévale (XIIème siècle), il surplombe la rivière et domine sur sa rive droite le bourg aux façades blondes fleuries et aux toits de lauze. Rivière, village et château, trio magique de la rencontre avec Beynac depuis ses origines jusqu’à nos jours. Le site a servi de cadre au tournage des films: 'La Fille de d'Artagnan' de Bertrand Tavernier en 1994, 'Les Visiteurs II' de Jean-Marie Poiré en 1997 et 'Jeanne d'Arc' de Luc Besson en 1999.

BEZAUDUN Petit village pittoresque des Alpes Maritimes, bâti sur une croupe au pied du massif du Cheiron, perché à 880m d'altitude. Ensemble harmonieux de vieilles maisons bâties dans la pierre locale de couleur grise, certaines posées sur des roches débordantes, l'ensemble est resserré au milieu de remparts dont il reste quelques vestiges. Il est construit en escalier, le long de ruelles et calades pavées, coiffé au sommet par le château du XIIIème siècle, une tour du XIVème siècle et par le clocher à campanile de l'église du XIIIème siècle. Ce village dont la création et le développement sont strictement médiévaux a évolué sur place, au milieu d'un paysage sauvage et inhabité, ses habitants ne sont jamais sorti de son enceinte avant la seconde moitié du XXème siècle. Autrefois, on y cultivait la lavande afin d’approvisionner les usines de Grasse.

BIOT Cité des Alpes Maritimes au cachet médiéval provençal bien affirmé, par ses ruelles fleuries, passages couverts, arcades, calades, escaliers,.... Classée "Ville et Métiers d'Art", perchée au milieu d'un écrin de verdure, qui doit sa renommée internationale à la tradition du verre soufflé et à la fabrication des monumentales jarres en argile.

BONIFACIO Vieille cité aux ruelles étroites, perchée sur son promontoire, établie sur un cap calcaire long de 1600 mètres et large de 100 mètres, dominant la mer par une falaise, à l'extrême sud de la Corse. De nombreuses civilisations ont toutes laissé de remarquables constructions, néolithique, empereurs romains, doges de Pise et de Gênes, moines dominicains et franciscains, royauté puis république française. Sur un périmètre de 6 hectares, la ville offre pas moins de 40 sites classés, à visiter comme un véritable musée à ciel ouvert.

BONNIEUX Village perché du Luberon, posé en paliers à flanc de falaise au dessus de la vallée et dominé par sa vieille église du XIIème siècle. Du haut du village, au pied de l'église haute, sous des cèdres centenaires, s'ouvre un immense panorama sur les monts du Vaucluse, les villages de Gordes et de Roussillon, les plaines plantées de vignes, de lavande, de céréales et d'arbres fruitiers. Au détours des ruelles, on découvre le reste des remparts et quelques superbes résidences des XVI, XVII et XVIIIème siècles rappelant que la ville était prospère à l'époque où la région du Comtat Venaissin appartenait aux Papes. Plusieurs évêques choisirent Bonnieux pour lieu de résidence. A 5 km au nord du village, le pont Julien, magnifique édifice romain de la voie Domitienne construit en 3 av. J.-C., a une portée de plus de 40 m. Il était en service routier sur la D 149 jusqu'en 2005. Sur la route de la "forêt de cèdres" (provenant de l'Atlas marocain, les cèdres ont été plantés en 1862), la tour "Philippe", construction d’un "original" à la fin du XIXème siècle qui "voulait voir la mer" depuis le Luberon.

BONSON Village perché à 495 m d'altitude, des Alpes Maritimes, bâti sur un éperon rocheux dominant de près de 300 mètres le confluent du fleuve Var et de la Vésubie. Si le versant nord est constitué d’à-pic rocheux, le versant sud, depuis le fleuve Var jusqu’au village est en restanques plantées d’oliviers. Tous les mois de juillet se tient le "festival du peu" l'art dans la rue avec peu de chose.

BORMES LES MIMOSAS Capitale varoise du mimosa. Le vieux village accroché à flanc de colline, est comparable à une crèche provençale avec ses: vieilles maisons couvertes de tuiles roses, rues et ruelles fleuries aux noms pittoresques, passages couverts, poternes, remparts et ruines de château. Plus loin, après avoir traversé pinèdes et coteaux de vignes dans une nature sauvage et protégée, se trouve de magnifiques plages de sable: Cabasson, l'Estagnol, Pellegrin et la Favière. A Cabasson, un ancien village de pêcheurs, se trouve sur une petite presqu'ile, le célèbre fort de Brégançon, résidence d'été des Présidents de la République Française.

BOUCIEU LE ROI Petit village de caractère en Ardèche aux maisons typiques du Vivarais, perché sur sa butte, situé au coeur d’une vallée verdoyante, issu de l’histoire du XVIème siècle, le bourg est riche d’une architecture qui traverse les âges. Choisi par le roi de France "Philippe le Bel" comme siège de cour de bailliage, il devient cité royale d’où son nom actuel. Marqué par la religion avec l’arrivée de Pierre Vigne, prêtre missionnaire béatifié du Vivarais qui fonda en 1715 la congrégation religieuse, son couvent domine toujours le village. Au départ de la gare de Boucieu, le vélorail des Gorges du Doux emprunte deux parcours de douze kilomètres sur la ligne historique du Chemin de Fer du Vivarais construite en 1891, taillée à flanc de montagne avec de nombreux ouvrages d’art.

BOULBON Dans les Bouches du Rhône, village provençal médiéval typique adossé à la Montagnette, surmonté des restes de son château fort et de ses fortifications datant du XIème siècle, il possède un patrimoine riche comme la grande statue de St Christophe du XIVème, les vieilles portes avec fronton sculpté, l'église Sainte-Anne de 1626, la chapelle romane de Saint-Marcellin du XIème et le moulin Bonnet dominant le bourg, magnifiquement restauré.

BOULETERNERE Antique bourg catalan fortifié, sur "l'un des plus vieux chemins du Monde", dernier village de la plaine du Roussillon avant le Conflent, situé à l'entrée des gorges du Boulès dans les Pyrénées Orientales. Dominé par un clocher-donjon rectangulaire, l'ancienne église romane Saint-Sulpice du XIème siècle y est actuellement intégrée. Le long des ruelles montantes et des impasses se sont agglutinées des solides maisons de type catalan, exigües et toutes en hauteur, enchevêtrées les unes dans les autres, ceinturées des restes de hauts murs ornés de deux imposantes tours du XIIIème siècle et de ses trois portes "en plein cintre". Aujourd'hui, toute la plaine nord-est est un verger qui a surgi grâce à la ténacité et au travail des habitants d'une terre ingrate et pauvre, irriguée de nombreux canaux, plantée de pêchers et de nectariniers produisant des milliers de tonnes de fruits.

BOUYON Un village belvédère des Alpes Maritimes, perché à 700 mètres au dessus du confluent Var et Estéron, dans un cirque de collines boisées. Le village, détruit en partie par le tremblement de terre du 23 février 1887 à été restauré avec passion, repeint de couleurs gaies il nous offre un voyage dans le passé par la rue des Remparts ou la montée du Château, avec passages couverts, ruelles pavées, fontaines, et façades colorées répondent aux murs de pierre grise. Bâtie sur un reste des remparts, une place surélevée nous offre une superbe vue panoramique sur la nature environnante. A ne pas manquer "Au Fournil d'Antan" sur la place de la Fontaine, pain et viennoiserie cuitent dans un four au feu de bois par un couple de très sympathique boulanger.

BOZOULS Situé au coeur du Causse Comtal en Aveyron, un village perché autour du "trou de Bozouls" un cirque naturel de 400m de diamètre et de 100m de profondeur. Le bourg à la particularité d'être construit autour d'un canyon naturel, creusé par la rivière du Dourdou. L'habitat s'est développé au bord des parois et occupe également le long promontoire où se dresse l'église romane de Sainte-Fauste.

BRANCION En Saône et Loire, un véritable bourg médiéval du X, XII et XIVème siècle, où le temps semble s'être arrêté. Surmonté de son château, il est la plus importante place forte de la Bourgogne du sud, célèbre par son emplacement stratégique et son histoire. Châtellenie Ducale à la fin du XIIIème puis Royale, elle est restée un exemple vivant de l'architecture militaire du Moyen Age. A l’extrémité de l’éperon rocheux, l’église St Pierre de Brancion, de style roman, reconstruite au XIIème siècle à l’emplacement de l’église primitive.

BRANTES A la frontière nord de Vaucluse, en limite de la Drôme, un petit village fortifié, tout en escaliers et en terrasses d'éboulis, accroché paisiblement telle une sentinelle sur les contreforts de la montagne. On y découvre: ses ruelles en calades empierrées, ses maisons en pierre, ses passages voûtés, l'église paroissiale Saint-Sidoine datée de 1684 et les vestiges du château féodal des seigneurs des Baux. Ce balcon de sérénité, suspendu au dessus de la vallée du Toulourenc, face au flanc du géant de Provence est restauré depuis la fin du XXème siècle par des passionnés, quelques artisans d'art (potier, santonnier, faïencier) y exercent leur passion.

BREIL SUR ROYA Village animé à cheval sur la Roya, dans les Alpes Maritimes à l'orée de la vallée des Merveilles. Vieux bourg tout en ruelles et calades, passage obligé sur une voie d'invasion, il connaît toutes sortes de vicissitudes au cours de son histoire. La rivière partage en deux la commune et fait à cet endroit un petit lac, ce qui lui donne un charme particulier avec ses quais bordés de platanes. Le village est menacé de disparition, construit sur du gypse, les façades se fissurent les unes après les autres. Selon les géologues, si rien n'est fait, un tiers du village sera tombé en ruine dans moins d’un siècle.

BRESSIEUX Dans un cadre boisé, la plus petite commune de l'Isère avec 0,89km2, dominée par les vestiges de son château fort reconstruit au milieu du XIIIème siècle par Aymard VII en briques roses, après avoir arasé partiellement les murs en galets roulés construit à la fin du XIIème siècle. Le dernier propriétaire en fait don à la commune en 1966, classé Monument Historique depuis le 16 août 1904.

BRIANCON Dans les Hautes Alpes, une Ville d'art et d'histoire dans son écrin de très hautes montagnes, dont certaines dépassent les 4000 mètres, protégée par plusieurs forts militaires encore en parfait état. C'est un joyau qui se mérite, surtout pour les amateurs d'histoire qui voudront accéder à la "ville haute" entourée de ses fortifications édifiées par Vauban. C'est aussi la ville la plus haute de France avec 1326 m d'altitude et la deuxième d'Europe après Davos. Site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 7 juillet 2008 aux côtés des onze autres sites du Réseau des sites majeurs de Vauban.

BRIGNOLES Situé au centre du Var, dans une vaste plaine traversée par la rivière Caramy où dominait la vigne avant le béton. Enchevêtrement de ruelles étroites débouchant sur des placettes, maisons anciennes, tours et portes séculaires donnent au vieux Brignoles son caractère authentique. Les Comtes de Provence y fondèrent leur palais au XIIème siècle, aujourd'hui le "musée du pays brignolais", on y trouve notamment un sarcophage du IIIème siècle, des autels chrétiens des IVème et VIème siècles, une barque en béton armé de l'inventeur du ciment armé, natif d'un village voisin: Joseph Lambot, la reconstitution d'une mine de bauxite, .... Au XVIème siècle la culture des pruniers était très importante dans la plaine, les fruits étaient séchés et aplatis, les faisant ressembler à une pièce de monnaie, d'où le nom de "pistole". A cause de la vengeance d'un seigneur local, le Duc d'Epernon, tous les arbres furent coupés! Autre production locale: la bauxite, le bassin de Brignoles en a été pendant un siècle le principal gisement français et même le plus important du monde. Le minerai de bauxite a été découvert près du village des Baux dans les Bouches-du-Rhône par le chimiste Berthier le 23 mars 1821 alors qu'il cherchait du minerai de fer pour le compte d'industriels lyonnais. De là vient le nom de cette roche qui donne un sol rouge caractéristique à cause de sa forte teneur en alumine et en oxyde de fer.

BRUNIQUEL Bourg fortifié dominé par ses châteaux, "Un des plus beaux villages de France" du Tarn et Garonne. Cette ancienne halte sur les chemins de Saint-Jacques, aux ruelles fleuries pavées de galets et de belles demeures égrenant les siècles, XVe, XVIe, XVIIe, a également conservé remparts et deux châteaux. On attribue à la reine mérovingienne Brunehaut (vers l’an 600), la fondation du village et d’un premier château. Sur les ruines de ce dernier a été construit au XIIIème siècle, l’actuel "château vieux" par les vicomtes de Bruniquel. Au milieu du XVème siècle, le vicomte, vend les terres situées à l’est à un cousin, afin de bâtir le sien. C’est pourquoi, il existe sur le même site deux châteaux, le "vieux" et le "jeune". Pendant trois siècles, les deux branches de la famille ne cesseront de se quereller. Le "vieux" porte encore aujourd’hui la trace de ces différentes attaques. A la fin du XVIIIème siècle, le vicomte rachète le "jeune". A la même époque un impôt prélevé sur les ouvertures incitera le propriétaire à murer toutes les ouvertures de sa nouvelle acquisition. Seul le "château vieux" continuera à être habité jusqu’en 1980. Le "château jeune" sera laissé à l’abandon pendant deux siècles. Classés "Monuments Historiques" en 1840, achetés par la municipalité en 1987, ces deux châteaux nous offrent quelques raretés telles qu'une cuisine du XVIIème équipée d’un magnifique et très rare potager (ancêtre du fourneau), la salle d’apparat réaménagée au XVIIème siècle, une chapelle transformée en cuisine, une galerie surplombant l'Aveyron de 90 mètres. Cet ensemble historique servit de décor au film "Le vieux fusil" avec Philippe Noiret et Romy Schneider.

BURZET Petit village situé dans la vallée de la Bourges, au milieu d'un cirque de montagnes volcaniques et au coeur du parc naturel régional des Monts d'Ardèche. Dominé par un rocher où se dressent l’horloge, construite en 1906 et la statue de la Vierge, datée de 1876. Célèbre par sa procession en costumes, remontant au XIIIème siècle, le jour de la Passion et par le passage du Rallye de Monte Carlo.

CABRIS Village provençal des Alpes Maritimes, son nom viendrait du latin capra: "chèvre". Véritable balcon sur la Côte d'Azur perché à 550 mètres d'altitude, aux ruelles étroites en escalier ornées de vieilles maisons en pierre grise, entre plantes grasses, lavandes et fiers cyprès. L’histoire de Cabris commence au Vème siècle après J.C., quand les moines de Lérins viennent s’y installer. Au XIVème siècle, les premières grandes épidémies touchent la région et déciment la population. Les moines vendent leurs terres, ce qui cause l’exode des habitants, le village est déclaré inhabité en 1400. Les seigneurs, désireux de repeupler la région, attirent des familles de Vintimille et la vie reprend. Il est plusieurs fois ravagé par les guerres, à l'époque de la Reine Jeanne puis sous la Révolution, mais il a conservé son charme. Du château médiéval qui surmontait le village, il ne reste que quelques ruines et les vestiges du mur d'enceinte. De son esplanade, s'offre un des plus beaux panoramas de la Côte d'Azur sur tout le littoral méditerranéen depuis Nice et le cap Ferrat à l'est jusqu'à l'Estérel et le massif des Maures à l'ouest en passant par Cannes, les Îles de Lérins et le lac de Saint-Cassien.

CAGNES SUR MER Le Haut-de-Cagnes, le village médiéval situé au sommet de la colline du château est la partie historique de la ville de Cagnes-sur-Mer. Coiffé de son château au décor moyenâgeux qui laisse échapper vers la ville basse et moderne, un flot de ruelles ombragées, étroites et fleuries, de calades, de petits restaurants et de maisons anciennes colorées ou patinées. L'église Saint Pierre sur la place Grimaldi, en face de l’entrée du château a la particularité d'avoir l'entrée par l'étage, sous les maisons. Un vieil escalier en bois descend jusqu'à la nef, elle contient une belle collection de santons historiques. Quartier classé "site historique" en 1948, il a conservé la sérénité d'une vie de village en dehors du rythme trépidant de la Côte d'Azur. La ville moderne s'étend le long d'une anse de près de quatre kilomètres de plage avec son ancien village de pêcheurs: le Cros de Cagnes, marqué par son clocher.

CAILLE Village typique des Préalpes dans les Alpes Maritimes, situé à 1200 m d'altitude, aux maisons serrées les unes contre les autres le long de la rue principale, niché au fond de sa plaine autrefois agricole, au pied du "Baou Roux". La Météorite de Caille, bloc de fer de 625 kg, fut découverte vers le milieu du XVIIème siècle par un berger, elle serait tombée sur la montagne de l'Audibergue, il y aurait 160 000 ans. Donnée au musée d'Histoire Naturelle de Paris, un moulage en résine est installé dans le bas du clocher de l'église et mis en valeur par un "son et lumière".

CALLAS Village chargé d'histoire, dominé par les ruines du château des Pontevès, entouré de paysages sauvages et rocheux dans le Var. Durant les guerres de Religion, après de nombreux saccages et incendies, une révolte de paysans part de Callas en 1579, les habitants se liguent et tuent leur seigneur ainsi que sa descendance. En 1718, la commune achète la co-seigneurie et en fait don au roi Louis XV, par un arrêté du Conseil d'Etat elle devient ville royale. Du haut de ses 400m d'altitude, c'est une agréable bourgade provençale, avec ses rues étroites en calades bordées de hautes maisons avec leurs greniers "sèche-figues", ses passages voûtés, de nombreuses fontaines anciennes, le campanile de la Mairie et l'église Notre-Dame-de-l'Assomption récemment restaurée. Sur la commune se trouvent les étonnantes Gorges de Pennafort de roche rouge.

CALLIAN Village médiéval du Var dominant la plaine de Fayence. Ce lieu de caractère regroupe autour de son château perché du XVIème siècle, avec ses tours des XII et XIIIème siècle, de pittoresques demeures le long de jolies ruelles s'enroulant autour du piton rocheux. Au cimetière, la tombe de Christian Dior rappelle que, passionné par la nature et la botanique, il avait décidé de s'installer en 1955 dans ce village.

CALVI Capitale de la Balagne, fièrement campé sur sa rade lumineuse, entourée de montagnes souvent enneigées. La ville est dominée par l'imposante citadelle construite au XIIIème siècle par les génois, accrochée sur son promontoire rocheux qui s'avance en mer, entourée de hauts remparts renforcés par des bastions, elle fait corps avec cette petite étendue rocheuse. Centre de villégiature, sa plage de sable longue de 6 km, bordée de pins parasols, s'étire au fond d'une vaste baie. La ville revendique la naissance de Christophe Colomb, une plaque est apposée sur les restes d'une maison familiale.

CAMON "Un des plus beaux villages de France" de l'Ariège, niché dans une boucle de la rivière Hers, sur une éminence rocheuse, doit son origine à Charlemagne en 778 qui créa un monastère. Au XIIème siècle, une abbaye fortifiée fut bâtie, par la suite, elle devient un simple prieuré, la première enceinte fut édifiée à la même époque. Le 18 juin 1279, l'ensemble fut détruit par la rupture du barrage naturel du lac de Puivert, celle-ci emporta également Mirepoix et les autres villages de la vallée. En 1494, le village et son abbaye sont de nouveau mis à sac par une bande de pillards. Philippe de Lévis-Mirepoix, évêque de Mirepoix et prieur du lieu, va reconstruire au début du XVIème siècle, l'ensemble des bâtiments que l'on voit aujourd'hui, dont le rempart. Entre 1560 et 1570, le cardinal Georges d'Armagnac, termine l'enceinte en y accolant une tour ronde. C'est par l’ancienne porte voûtée de l’église que l’on pénètre aujourd’hui dans le village pour découvrir ces témoins du passé religieux, une autre particularité est d'avoir plus de 200 rosiers grimpants, souvenirs du passé viticole, sur les façades des ruelles typiques.

CANNET DES MAURES VIEUX CANNET village médiéval du centre Var, un des plus anciens de Provence, classé depuis 1934, de style gothique provençal, perché dans la végétation à 127 mètres sur une colline dominant la plaine des Maures. Ruelles empierrées et fleuries, portes, place ombragée avec son puits, moulin à huile banal, ruines du château et église St Michel à l'architecture du XIème siècle très dépouillée, donnent à l'ensemble un certain charme.

CARCASSONNE La CITE, ensemble architectural médiéval inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Située sur les bords de l'Aude, la commune est divisée en deux, la ville basse (Bastide Saint Louis) qui occupe les berges du fleuve et la ville haute (ou Cité) qui occupe la colline. Son emplacement stratégique au croisement des routes, mer Méditerranée, océan Atlantique et Massif central, Pyrénées, est connu depuis l'antiquité. Centre du pouvoir des comtes de Carcassonne puis de la famille Trencavel au XIIème siècle, elle devient une place forte royale gouvernée par un sénéchal. Suite à la croisade des Albigeois (1209-1229) où les forces royales s'emparent de cette ville, elle fut accusée de complicité avec les Cathares et garantit la frontière entre la France et l'Aragon jusqu'au traité des Pyrénées en 1659. Au XIXème siècle, la ville est au bord de la démolition et sert de carrière de pierres. Un des plus grands chantiers de restauration d'Europe, pendant plus de 50 ans (de 1853 à 1911), Viollet-le-Duc et son successeur Paul Boeswillwald lui redonnent son aspect médiéval, en détruisant les constructions parasites entre les deux enceintes, en couvrant de lauze grise les tours et en restaurant les décors, des hourds sont crées. Aujourd’hui, plus de trois millions de touristes en font un des lieux les plus visités d’Europe.

CARGESE En Corse, la ville surnommée "la Grecque" bâti sur un promontoire qui ferme le golfe de Sagone aux eaux étincelentes de reflets saphir et émeraude, est empreinte de douceur et de tranquilité. Son histoire est marquée par l'installation d'une colonie grecque au XVIIème siècle, elle en garde deux témoignages religieux complémentaires avec deux églises qui se font face, l'une au rite Latin, l'autre au rite Byzantin. En contrebas, surplombé par le cimetière, un pittoresque port de pêche et de plaisance.

CARROS Village médiéval entièrement classé aux monuments historiques, perché à 360 m d'altitude de la vallée du Var dans les Alpes-Maritimes. Surplombant sa zone industrielle, la plus importante du département et Carros-le-neuf la ville nouvelle. Dominé par le clocher de l'église Saint Claude, ancienne chapelle du château agrandie et par l'imposant château bâti au XIIème siècle par la famille des Blacas, plusieurs fois détruit durant son histoire mais toujours reconstruit. Aujourd'hui parfaitement réhabilité, il abrite un centre international d'art contemporain. Ses ruelles et escaliers organisés autour du rocher ont gardé leur charme médiéval, bordées de vieilles maisons, elles nous amènent tout au bout, au pied du vieux moulin où une table d'orientation permet de découvrir un panorama sur une partie des Alpes-Maritimes et les sommets du Mercantour. A l'entrée du vieux village, se pavane le clocher-tour, seul vestige de l'église Notre Dame de Cola du XVIème, détruite vers le milieu du XVIIème siècle.

CASSIS Ancien petit port de pêche dans les Bouches du Rhône. Aujourd'hui station balnéaire, au port pittoresque avec ses quais bordés de cafés et restaurants; nichée entre l'impressionnante falaise du cap Canaille et les immenses calanques qui longent majestueusement la mer jusqu'à Marseille. Le cap Canaille, culmine à 363 mètres, il fait partie des falaises Soubeyranes qui vont jusqu'à la La Ciotat. Ces dernières constituent les plus hautes de France. La route des Crêtes est impressionnante le long des falaises, elle domine la mer et offre un panorama exceptionnel. Au XVIIIème siècle, la cité sort de ses remparts et se développe autour du port, de nouvelles activités voient le jour: sécheries de morues, confection de scourtins, travail du corail, extension de la vigne, exploitation des carrières. La pierre de Cassis a fait la renommée de ce petit port de pêche; les quais des grands ports de Méditerranée en sont bâtis, (Alexandrie, Alger, Le Pirée, Marseille, Port-Saïd) ainsi que le socle de la statue de la Liberté à New York. Au XXème siècle, ces industries disparaissent, relayées par le tourisme et la viticulture toujours plus florissante, "Nins de Cassis" et l'une des trois premières AOC en 1936.

CASTELLANE Dans les Alpes de Haute Provence, aux portes du grand canyon du Verdon. Village de caractère articulée autour de la place Marcel Sauvaire, haut-lieu de l'animation locale, dominé par son impressionant roc, haut de 184 m, coiffé de Notre Dame du Roc. Magnifique vue sur la cité depuis la terrasse de la chapelle, accessible par un chemin longeant les vestiges de l'enceinte du XIVème siècle.

CASTELNOU "Un des plus beaux villages de France". Un site remarquable niché au pied des Aspres et ceint par deux causses calcaires, ce village fondé au Xème siècle, conserve encore son apparence médiévale avec remparts, porte d'accès monumentale flanquée de ses 2 tours protectrices, tours, église du XIIIème siècle et tour à signaux à l'extérieur du village et son château vicomtal bâti au sommet du rocher, pour servir de capitale à la vicomté de Vallespir. L'origine du château de Castelnou remonte à la fin du Xème siècle. Pendant tout le XIème siècle, les vicomtes de Castelnou ont été des personnages influents dans la région. Au XIVème siècle le château passe sous le giron des rois de Majorque. La seigneurie passe alors entre les mains de plusieurs familles au cours des siècles qui suivent. Déserté au XVIIIème siècle, il tombe en ruine, ses pierres servent aux habitants des environs pour construire leurs maisons. Racheté à la fin du XIXème siècle, il est alors intégralement restauré et peu à peu modernisé. Ravagé par un incendie en 1981, qui causa alors de gros dégâts aux bâtiments, il est de nouveau restauré pour être ouvert au public en 1990.

CAUNES MINERVOIS Village pittoresque de l'Aude, au riche patrimoine historique et culturel, construit autour de son abbaye bénédictine fondée en 780 par l'abbé Anian, traversé par l'Argent Double, petit affluent de l'Aude. Au détour de ruelles médiévales, on découvre les façades d’hôtels particuliers allant du XIème au XVIIIème siècles. Cité réputée pour son marbre incarnat connu depuis l’Antiquité, ce marbre rouge, si particulier, orne les plus beaux palais d’Europe, dont le château de Versailles. Quelques carrières sont toujours en exploitation et se visitent.

CERET Une des sous préfecture des Pyrénées Orientales, possède de nombreux vestiges de son histoire, à commencer par les fortifications dont il en reste une grande partie, les portes de France et d'Espagne du XIVème siècle ainsi que le pont du Diable construit aux alentours de 1321. La ville a eu le privilège d'accueillir en 1660 une conférence entre Marca, commissaire pour la France et Seroni, représentant d'Espagne, afin de fixer la frontière entre les 2 pays, suite au traité des Pyrénées. Les spécialités de Ceret sont: la production de cerises, activité récente et l'extraction du marbre blanc de Céret, commencé au IVème siècle dès la fin de l'époque romaine.

CHABONS Village de l'Isère situé dans les terres froides, possède de nombreux bâtiments à l’architecture typique du Dauphiné. Malheureusement le patrimoine de la commune disparaît peu à peu faute d'entretien, sauf ce site exceptionnel né au XIIIème siècle: le château de Pupetières. Néo-Gothique, il est un des chefs-d'oeuvre de l'architecture du XIXème siècle, ayant subi les ravages de la révolution française, ce patrimoine a été restauré par Viollet le Duc en 1861 et appartient à la famille De Virieu. Lamartine, ami de la famille, y séjourna et y écrivit un de ses célèbres poèmes: Le vallon. Le peintre Johan Barthold Jongkind (1819-1891) a séjourné dans une maison proche du château et a croqué ces paysages laissant toute une série d'aquarelles. Le château et ses jardins classés Monument Historique sont ouverts au public une partie de l'été.

CHALABRE Bastide du XIIIème siècle, dans l'Aude, enclose entre quatre "Cours" ornés de platanes bicentenaires, à l’emplacement des anciens murs d’enceinte terminés en 1350. Le village est fondé dès le XIème siècle. Après la croisade contre les Albigeois, en 1210, les terres et le château sont légués à Pons de Bruyères par Simon de Montfort, son allié et voisin de terre à Montfort-l’Amaury en Isle de France. Le château est resté depuis dans la même famille qui l’a habité jusqu’en 1986. Il a été depuis confié à une association pour 50 ans qui en a fait un parc médiéval interactif. A l'intérieur du bourg, se trouvent des rues droites se coupant à angle droit, le marché couvert dit "halle au blé", bâti en 1775-1776 et l'église de la ville ou Notre Dame de la Consolation de 1558 avec son horloge à l'extérieur. Hors les murs, se dresse l'église Saint Pierre, de l’ancien monument, il ne reste que le clocher de 46 m de haut, classé monument historique, érigé en 1530, date inscrite sur une pierre à 3 mètres du sol.

CHALENCON Village de caractère d'Ardèche aux bâtisses en pierres de granit, à fenêtres à meneaux et ruelles pittoresques, pelotonné à 700 m d'altitude sur les pentes d'une montagne en forme de cône, dominant la vallée de l'Eyrieux et ses châtaigneraies centenaires. Le village a su conserver les traces de son passé avec ses anciennes fortifications gallo-romaines, la porte de Besse datée du XIème siècle, la tour de la Potence, les mesures à grains du XVème siècle et la "chaire du désert" dans le temple protestant du village, celle-ci était utilisée dans la nature pour le culte clandestin après la révocation de l'Edit de Nantes.

CHARMES SUR RHONE Village pittoresque à caractère médiéval bâti à même le roc où ruelles restaurées et portes en arcade servent de décor aux ruines du Château, résidence de la famille de Crussol jusqu'au XVIème siècle. Démantelé sur ordre de Richelieu par les habitants en 1624 en une seule journée, les matériaux furent utilisés pour les constructions du village, notamment pour l'hôtel particulier daté de 1746, transformé en hôtel de ville depuis 2000. Commune ardéchoise longée par le Rhône, riche d'un patrimoine important, elle présente encore quelques beaux monuments médiévaux: la "porte d'Embroye", porte d'entrée principale; le "portail de l'Aubéran", porte d'entrée de la basse cour du château; l'ancienne église et la cité médiévale, marquées par le campanile caractérisant le village.

CHASSIERS Petit village médiéval de caractère en Ardèche, au patrimoine architectural très riche, il était à l’époque un lieu stratégique dans la défense des mines d’argent. En dehors de ses belles maisons moyenâgeuses datées du XVIème et XVIIème siècle, le village a la particularité de compter deux châteaux et deux églises. Le château de la Mothe à l’entrée sud, du XV-XVIème siècle et le château de la Vernade du XV-XVIème siècle, siège de la mairie. L’église St Hilaire, édifice fortifié de style gothique, construit au XIVème siècle et la chapelle St Benoît du XIIème siècle de style roman, originale avec deux nefs accolées.

CHATEAU D'AGUILAR Dans l'Aude, à l'est de Tuchan. Les ruines de la forteresse dominent la vallée de Domneuve et ses vignes. La construction daterait du XIIème siècle, renforcé entre le milieu du XIIIème et le XIVème siècle, il devient une forteresse royale frontière défendant la France face aux royaumes hispaniques. Il fait partie des "Cinq fils de Carcassonne" avec les châteaux de Quéribus, Puilaurens, Termes et Peyrepertuse, tous situés en haut de pitons rocheux "imprenables".

CHATEAU DE LASTOURS Verrou du Cabardès depuis le haut Moyen-Age, le site constitue un ensemble exceptionnel avec ses quatre châteaux édifiés à 300 mètres d’altitude, au sommet d’un éperon rocheux. Cabaret, Surdespine, Quertinheux et tour Régine dominent le cours de l’Orbiel et le torrent du Grézilhou, profondément encaissés dans la vallée. Les châteaux de Cabaret, Surdespine et Quertinheux existaient avant la croisade contre les Albigeois sous une forme différente. Entre 1223 et 1229, l’activité cathare est intense à Cabaret et les châteaux seront assiégés, en vain. Il faudra attendre 1229 pour assister à la reddition définitive. Après la croisade, le roi de France rase le village et les châteaux et les fait reconstruire sur la crête y ajoutant une quatrième tour: tour Régine. Au pied des quatre citadelles, les vestiges du village médiéval de Cabaret, un lieu exceptionnel surgi de l'oubli où l'avaient précipité les seigneurs de la croisade contre les Albigeois.

CHATEAU DE PEYREPERTUSE Situé sur la commune de Duilhac-sous-Peyrepertuse dans l'Aude. Ancré dans les reliefs des Hautes Corbières, sur une crête calcaire à 800 mètres d’altitude, il émerge tel un vaisseau de pierres au-dessus de la garrigue et du vignoble des Corbières, en surplombant le petit village de Duilhac. Ancien château de la croisade contre les Albigeois, il passe dans le domaine royal en 1240 et fut réaménagé par Saint Louis pour protéger la frontière sud du royaume de France. Il devient l'un des "cinq fils de Carcassonne" avec les châteaux de Quéribus, Puilaurens, Termes et Aguilar. L'accès à cette immense forteresse qui égale en superficie celle de la cité de Carcassonne, se fait par un sentier tortueux sous les buis.

CHATEAU DE PUILAURENS En limite de l’Aude et des Pyrénées Orientales, perché à 697 mètres d'altitude sur un éperon rocheux au milieu d’une forêt de sapins, dominant la vallée de la Boulzane et les villages de Lapradelle et Puilaurens. Il servit de refuge aux Cathares avant de passer dans le domaine royal vers 1250 et de devenir le château-fort le plus méridional du royaume de France. Par une lettre d'août 1255, Saint Louis ordonne au sénéchal de Carcassonne de fortifier le château, il devient un des "Cinq fils de Carcassonne" avec les châteaux de Quéribus, Peyrepertuse, Termes et Aguilar, tous situés en haut de pitons rocheux "imprenables". La forteresse de Puilaurens représente l’expression la plus aboutie de l’architecture militaire du Moyen Age. L'accès au château se fait par un chemin en chicanes, bordé courtines crénelées.

CHATEAU DE QUERIBUS Sur la commune de Cucugnan dans l'Aude, véritable nid d'aigle accroché sur son piton rocheux à 728 mètres d'altitude, construit du XIème au XIVème siècle, sa situation lui permet une remarquable surveillance sur la totalité de la plaine du Roussillon. Lors de la croisade contre les Albigeois, ce bâtiment abrite des Cathares, il est le dernier bastion à tomber aux mains des Croisés en 1255. Le château rentre alors dans le royaume de France sous le règne de Saint Louis. Il est l'un des "cinq fils de Carcassonne": Quéribus, Aguilar, Peyrepertuse, Puilaurens et Termes. Son donjon polygonal est réputé pour sa salle de style gothique primitif dont la voûte repose sur un puissant pilier circulaire s'épanouissant en palmier.

CHATEAU QUEYRAS Un château-fort imposant et majestueux installé sur un verrou glaciaire de la vallée du Guil, dans les Hautes Alpes. Il se distingue par deux grandes périodes de construction, le XIIIème siècle (tours, basse-cour, Haute-cour, donjon, chemin de ronde, pont-levis…) et le XVIIème siècle avec en évidence l’architecture bastionnée élaborée par Vauban sous Louis XIV. Château privé classé monument historique, il se visite.

CHATEAUDOUBLE Dans un écrin de verdure du Var, un petit village perché en nid d'aigle sur le rebord d'une falaise, dominant de 130m la tumultueuse Nartuby qui a creusée ses gorges du même nom. Le passé tumultueux du village se manifeste au gré des rues en calades et des passages voûtés, sur les frontons sculptés de Roses Croix, souvenirs des Templiers ou sur les façades des demeures du XVIIIème qui bordent les rives de la Nartuby ou encore par les vestiges de 2 châteaux, l'un au dessus du village, l'autre en dessous au bord de la rivière; châteaux qui sont à l'origine du nom de la commune.

CHATEAUNEUF LES MOUSTIERS Village fantôme quelque part dans le Verdon, à la frontière entre les Alpes-de-Haute-Provence et le Var, cet endroit n’apparaît plus sur aucune carte. L'accès se fait par une petite route en lacets à travers quelques champs et se termine aux pieds d’une colline, puis il faut continuer à pied par un sentier raide et sinueux. Au sommet, le toit du Verdon infini est grandiose, au milieu des nuages entre ciel et montagnes et les ruines de Châteauneuf-les-Moustiers, dessinant des maisons sans toit mangées par la végétation dont les murs en pierres semblent miraculeusement tenir debout. L'arrêt de mort du village qui comptait 576 habitants à l'apogée en 1836, s’est joué en 1846. La voie carrossable qui devait relier Castellane à la Palud ne passera plus par Chateauneuf mais quelques kilomètres plus bas. Il n’y avait plus aucune liaison rationnelle avec ce village , l'isolement est la principale cause de son déclin de plus, la première guerre mondiale a achevé le processus en appelant à l'armée les dix-sept derniers jeunes habitants qui n'en reviendront jamais. Les femmes restantes ont souffert d’un fort isolement économique et l’eau a fini par manquer, elles quitteront les lieux en 1936. Une grotte à deux porches superposés, située à la base d’une falaise calcaire aurait abrité le dernier Templier (Pierre Borgandion) arrêté en 1308, mort en ermite après s'être échappé du château de Meyrargues. A l’étage inférieur une chapelle du XVIème, refaite en 1746.

CHATILLON SUR CHALARONNE Cité médiévale de caractère de l'Ain au remarquable patrimoine architectural: les ruelles moyenâgeuses bordées de nombreuses maisons à colombages; les halles en bois à l’allure de cathédrale de 80 m de long et 20 m de large construites en 1440, détruites en partie en 1670 par un incendie, elles seront reconstruites à l’identique (elles accueillent aujourd'hui, tous les samedis matins, le marché aux produits frais); la porte de Villars, reste de l'enceinte fortifiée; les vestiges du château, rasé par Henri IV. ce village est Surnommée "la petite Venise de la Dombes", il a un exceptionnel fleurissement. Un personnage illustre a marqué la ville, Vincent de Paul, arrivé en 1617 comme curé et fondateur de la confrérie de la Charité.

CHICHILIANNE Dans le sud Isère, petit village au pied de l'impressionnant mont Aiguille (une des sept merveilles du Dauphiné), au sein du massif du Vercors, aux paysages superbes. Le village regorge de petites maisons typiques du Trièves et deux châteaux des XIVème-XVème siècles: le château de Ruthière et le château de Passières.

CHINON Vieille ville construite sur les coteaux de la Vienne, composée de petites rues où se succèdent maisons à pan de bois, bâtiments publics et hôtels particuliers des XVème et XVIème siècles. Dans une position stratégique aux confins de la Touraine, de l'Anjou et du Poitou, dotée d'un éperon rocheux fortifié dès l'Antiquité. Celle-ci avec son imposante forteresse, a longtemps joué un rôle défensif clé. Chinon est une des places fortes favorites des Plantagenets. Jean sans Terre la perdit au profit de Philippe Auguste qui l'ajouta aux domaines de la Couronne de France. Siège de la cour sous Charles VII, lieu de sa rencontre avec Jeanne d'Arc, la ville ne quittera le giron royal que pour passer entre les mains du cardinal de Richelieu et de sa famille qui la conserveront jusqu'à la Révolution. Ville et Pays d'art et d'histoire.

CIPIERES Village ancien des Alpes Maritimes, aux ruelles pittoresques. Construit sur un promontoire à 750 m d’altitude, surplombant la vallée du Loup, face à la montagne du Cheiron, dominé par la masse imposante de son château du XVIIème siècle, de style provençal classique, superbement restauré.

CLUNY Ville d'art et d'histoire de Saône-et-Loire au riche et long passé historique qui lui a laissé de nombreux monuments. Au Moyen Age, la ville fut l'un des hauts lieux du renouveau spirituel et humaniste de l'Europe. Guillaume le Pieux fonde l'abbaye en 910, directement placée sous la protection de Rome, sa construction est achevée au milieu du XIIème siècle. Son abbé jouit d'un rôle de médiateur entre les pouvoirs politiques et le pape. Cluny est la maison mère de 1 400 dépendances. Vendue comme bien national en 1798, l'abbaye est démantelée et son église presque détruite, à ce jour il ne reste que 10% de l'abbatiale. Jusqu'à la construction de Saint Pierre de Rome, cinq siècles plus tard, elle est la plus grande église de la chrétienté. La création d'un dépôt d'étalons sous Napoléon Ier a précédé l'installation du Haras national de Cluny, ses écuries sont ouvertes à la visite.

COARAZE Village à l'aspect médiéval, perché sur son piton rocheux à 650 m d’altitude, dans les Alpes Maritimes. Ce "plus beau village de France" aux ruelles étroites, dans un dédale tortueux et pavé entre les maisons de pierres ou enduites aux tons pastels roses, bleus ou jaunes à la façon traditionnelle italienne, est traversé par de nombreux passages couverts et voûtés. Au sommet se trouve l'église baroque Saint-Jean-Baptiste, construite à partir du XIVème siècle, plusieurs fois remaniée et l'esplanade de l'ancien château. Il est appelé aussi le "Village du soleil" grâce à un ensoleillement exceptionnel. De nombreux cadrans solaires en céramique, réalisés par des artistes dont Jean Cocteau, Valentin, Douking, Ben, etc, ornent le village, notamment sur la façade de la mairie et sur le mur du château.

COLLIOURE A l'extrême sud de la France dans les Pyrénées Orientales, joyau de la côte rocheuse, bénéficie d'un cadre authentique et d'un environnement protégé. Le petit port catalan se niche à l'abri dans une crique où viennent se mélanger les eaux de la mer Méditerranée et les roches de la chaîne de montagnes des Pyrénées. Un climat et un ensoleillement exceptionnels garantis par la Tramontane en font un site unique où le bien-être et l'art de vivre catalan prennent leur source. La ville est dominé par l'impressionnant château édifié entre le XIIème et XVIème siècle, résidence des rois de Majorque, d'Espagne et de France, au XVIIème siècle Vauban le modifie pour lui donner son aspect actuel.

COLLONGES LA ROUGE Merveille architecturale de la Corrèze, construite tout en grès rouge, cet incomparable pierre signe l’originale identité de cet ancien fief des Comtes de Turenne. Elle est partout, sous les toits de lauze ou d’ardoise des maisons nobles des XV et XVIème siècles, de la halle aux grains et aux vins ou encore de l’église Saint-Pierre. "Un des plus beaux villages de France", c'est ici qui est née l'idée de créer cette association de villages en 1982.

COMPS SUR ARTUBY Commune du haut Var aux portes des gorges du Verdon, située à 900 mètres d’altitude, autour du rocher qui supporte l'église de Saint-André, édifiée par les Templiers dont le village fut longtemps un de ses fiefs. Un ancien village fortifié était construit à l'origine sur cette butte rocheuse, au milieu d'une région sauvage. Une fête médiévale au debut septembre, en rappelle l'histoire tous les deux ans. Plus de la moitié du territoire de la commune est dans le camp de Canjuers, camp militaire le plus vaste d'Europe (35 000 hectares).

CONCARNEAU Importante station balnéaire située au fond d'une baie très abritée. La ville s'est progressivement développée autour de la ville-close, entièrement ceinturée de remparts. Cité fortifiée du XVème et XVIème siècles et remaniée au XIXème siècle, construite sur l'îlot rocheux de Conq, elle est le coeur historique de la ville. Ce lieu est en tonnage le 3ème port de pêche fraîche français et le 1er port thonier d'Europe.

CONQUES "Un des plus beaux villages de France" de l'Aveyron, étape incontournable des Chemins de Saint-Jacques, au coeur de la verdoyante vallée du Lot. Le village médiéval tassé autour de l'abbatiale Sainte-Foy des XI et XIIème siècles, aux vitraux contemporains de Pierre Soulages et son tympan aux 124 personnages, recèle bien des richesses: le Trésor d'orfèvrerie médiévale de Sainte-Foy, reliquaire recouvert d’or et de pierres précieuses, les vestiges du cloître roman du XIIème siècle, les ruelles aux maisons typiques à colombages et toit de lauzes, les vestiges des remparts qui protégeaient le bourg, le château d’Humières avec ses croisées et les trois portes médiévales...

CORDES SUR CIEL Cité médiévale qui a adapté ses rues tortueuses et ses maisons à un relief escarpé. Grand site de Midi-Pyrénées dans le Tarn, dominant la vallée du Cérou. Bastide construite entre 1222 et 1229 par le comte Raymond VII de Toulouse, pour rallier les populations éparses, chassées par la croisade des Albigeois. Terre de France en 1370, une charte est octroyée aux Cordais leur permettant de construire des maisons protégées par les remparts. Ainsi furent bâties quelques magnifiques demeures entre la fin du XIIIème et le milieu du XIVème siècle, dont les façades ont résisté aux outrages du temps.

CORRENS Charmant village du centre-Var, au coeur de la Provence verte, perdu au milieu d'une plaine fertile où domine la vigne, premier village labellisé Bio de France. Implanté sur la rive droite de l'Argens autour d'une hauteur dominée par le fort Gibron, une imposante résidence du XIIIème siècle, ancienne demeure abbatiale, aujourd'hui réhabilitée en centre culturel.

CORTE Capitale historique et culturelle de la Corse, occupant une position centrale dans l'île, au confluent de Tavignano et de Restonica. La vieille ville aux ruelles escarpées, pavées de galets est dominé par l'impressionnante citadelle, posée sur son rocher, construite au XVIIIème siècle autour d'un château du XVème siècle, elle abrite depuis 1997 le musée de la Corse. La "cité paoline" fut choisie par Pascal Paoli comme capitale de la Corse indépendante entre 1755 et 1769. Au départ de la ville basse, la vallée de la Restonica sauvage et romantique appartient aux points forts de la Corse.

COTIGNAC Village de caractère du Var, se dressant de façon spectaculaire au pied d'un majestueux rocher de tuf de 80 m de haut et de 400 m de long, aux multiples grottes et habitations troglodytiques. L'ancien quartier bâti au pied de la falaise, offre de vieilles maisons aux façades des XVIème et XVIIème siècles, des ruelles étroites, des ornements de pierre et des fontaines nombreuses et curieuses, qui sont autant de témoignages du passé. Cotignac est un lieu unique dans le monde puisque l’Église reconnaît qu’il y a eu deux apparitions de la Vierge Marie, les 10 et 11 août 1519 et une apparition de Saint Joseph le 7 juin 1660, d'où la construction du sanctuaire de Notre Dame des Grâces et du Monastère Saint-Joseph du Bessillon.

COURSEGOULES Village pittoresque des Alpes Maritimes, perché à 1000 mètres d'altitude, sur le versant sud du Cheiron qui culmine à 1778 mètres, il présente une superbe unité architecturale, la plupart de ses maisons, d'origine médiévale, étant bâties dans la pierre de la région. Autrefois fortifié, le village conserve quelques vestiges avec ses remparts et porches, à l'intérieur un dédale de ruelles en escaliers, portes aux linteaux sculptés, voûtes, fontaine du siècle dernier, bergeries d'époque, moulin construit par les Templiers, sans oublier la demeure de Diane de Poitiers du XVIIIème siècle.

CREMIEU Cité médiévale du nord Isère, qui à gardé au sein des restes de ses remparts du moyen âge aux imposantes portes fortifiées, un patrimoine architectural authentique: château delphinal du XIIème siècle sur son promontoire; vaste halle du XVème siècle, recouverte de lauze de Crémieu; couvent et cloitre des Augustins du XVIIème siècle et de nombreuses maisons anciennes et hôtels particuliers à l’architecture soignée.

CRESTET Pittoresque village médiéval, étalé fièrement sur la crête à l'extrême nord du massif des Dentelles de Montmirail, face au Mont Ventoux. Il s'aperçoit de très loin accroché au flan de la colline, on y accède par une petite route en virages à travers les oliviers et vignes. Il se visite à pied le long de ruelles et calades étroites et empierrées, on y découvre la chapelle Notre Dame de l'Annonciade datée de 1545 à côté de l'ancienne mairie, le lavoir devant une ancienne porte d'accès, une fontaine datée de 1843, l'église St Sauveur du XIème siècle avec ses maisons regroupées sagement autour. A l'extrémité nord, au bout d'une placette ornée de son puits, trône l'imposant château du XIIème siècle, ancienne résidence des évêques de Vaison la Romaine. Jadis en période de conflit avec les Comtes de Toulouse, les évêques venaient s'y réfugier lorsqu'ils étaient en danger. En 1789, les révolutionnaires mettent à sac le château et brûlent sur l’aire une partie de son mobilier. Abandonné, l’édifice servira, dans les années qui suivent, de carrière aux habitants, aujourd'hui en rénovation c'est une propriété privée.

CRILLON LE BRAVE Petit village pittoresque de Vaucluse qui a su préserver l'authenticité et le charme de ses bâtisses provençales d'antan, restaurées avec goût. C'est en l'honneur de leur seigneur héroïque, Louis de Balbe de Crillon, surnommé aussi "le brave des braves" que le Conseil du village à la fin du XIXème siècle décida de dénommer la commune "Crillon le Brave". Face à la mairie, une statue de bronze de 2 mètres 30 représentant le capitaine Crillon le Brave en rappelle le souvenir. Perché sur son monticule, entouré de vignobles, ce village face au Mont-Ventoux, présente des vestiges de remparts du XVIème avec plusieurs portes, le château du XVIIIème, le beffroi sur porte du XVIIème surmonté d’un beau campanile, l’église romane Saint-Romain.... et un établissement "Relais et Châteaux" occupant plusieurs maisons.

CRUAS Village de la vallée du Rhône possédant trois ensembles médiévaux: sur les hauteurs, les vestiges du château des moines (XII - XIVème siècle); à flanc de colline, le village médiéval en rénovation, possédant de nombreuses maisons gothiques et l'ancienne église abbatiale du XI - XIIème siècle située hors des fortifications en plein coeur du village moderne. Sur la commune, la centrale nucléaire de Cruas-Meysse, dotée de 4 réacteurs nucléaires de 900 MW, représente plus de 5 % de la production nationale d'électricité et 2 importantes cimenteries se situent de part et d'autre du village.

CUCUGNAN Pittoresque village de l'Aude, blotti aux pieds de Quéribus, construit en amphithéâtre, parcouru de venelles et de rues escarpées, dominé par un moulin à vent en état de marche. Cucugnan, demeure le village du légendaire "Curé de Cucugnan", au coeur du village, une maison d'habitation a été aménagée en théâtre dédié à Achille Mir, écrivain audois auteur d'une version en occitan et en vers de "Sermon du Curé de Cucugnan". Sur la commune, perchée sur un piton rocheux à 728 mètres d'altitude, la forteresse de Quéribus domine le village et se situe à la frontière du département de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Le château, dont l'existence remonte au Xème siècle, était un des points de défense du pays Cathare. Après sa prise il est intégré au dispositif de défense de la frontière de la France avec l'Aragon. L'annexion du Roussillon par la France (traité des Pyrénées, 1659), qui recule la frontière jusqu'aux Pyrénées, diminue fortement son importance stratégique. Le château se dégrade jusqu'en 1951 date à partir de laquelle il est progressivement restauré et ouvert à la visite. Classé "Monuments historiques" depuis le 11 octobre 1907.

CUCURON Village de caractère typiquement provençal du sud Luberon dans le Vaucluse, étagé au pied de sa colline, dominé par la tour Saint-Michel du XIVème siècle, reste du château. Il a conservé une grande partie de son enceinte médiévale avec portes et tours visibles dont le beffroi ou tour de l'horloge, du XIII et XVIème siècles, trois enceintes successives l'entouraient durant le Moyen Age. Deux portes médiévales donnent accès aux ruelles bordées de belles maisons du XVII et XVIIIème siècles avec fenêtres à meneaux et tours d'escalier. Au pied du vieux village, au centre d'une grande place, se mire le magnifique bassin de l'Etang (bassin quadrangulaire du début du XVIème siècle), ombragé par des platanes bi-centenaires, il alimentait en eau un moulin banal. C'est le pays de Bosco, à l'horizon la montagne Sainte-Victoire de Cézanne, les Alpilles de Daudet et au loin la Provence de Giono.

DESAIGNES Petit village médiéval de caractère de l'Ardèche, au coeur de la vallée du Doux, à l'abri de sa forteresse du XIIème siècle et d'une partie de ses remparts dont trois portes d'entrée sont aujourd’hui encore visibles: la porte du Bourg de l’Homme et ses mâchicoulis typiques, la porte Janot et la porte de Fornate marquée des armes de la famille Retourtour.

DINAN Cité "d'Art et d'Histoire" des Côtes d'Armor se dresse fièrement sur le bord escarpé d'un plateau dominant la Rance et son petit port de plaisance. Véritable bijou ceinturé de près de trois kilomètres de remparts, le vieux Dinan et son château du XIVème siècle, témoins de plusieurs siècles d'histoire, offrent à ses visiteurs mille richesses architecturales: rues pavées bordées de maisons à pans de bois et à encorbellement magnifiquement restaurées, façades du XVIIIème siècle, tour de l'Horloge, maison du Gouverneur, édifices religieux, places bordées de tilleuls, ..., cité de Bertrand du Guesclin.

DOMME Bastide médiévale, "Un des plus beaux villages de France" en Dordogne, aux pierres dorées mariant avec réussite patrimoine architectural et naturel, perchée sur un plateau dominant la Dordogne de plus de cent mètre ce qui lui permet une vue exceptionnelle sur sa vallée et les "plus beaux villages" voisins de La Roque-Gageac et de Beynac-et-Cazenac. Fondée en 1281 par Philippe le Hardi, le village bénéficie d’un patrimoine architectural unique dont ses remparts, la porte des Tours dans lesquelles les Templiers emprisonnés réalisèrent des gravures encore visibles aujourd’hui, la place de la Halle, la maison du batteur de monnaie, .... Le sous-sol abrite un trésor féerique, une grotte naturelle à concrétions où abondent stalactites et stalagmites.

DOUARNENEZ Dans le Finistère, une ville de l'histoire sardinière tournée vers la mer, aux trois ports: le vieux port du Rosmeur, le Port-Rhu et le port de pêche, tous intimement liés à l'épopée de la sardine. Face au port-musée et au port de plaisance, l’île Tristan y dévoile de multiples visages.

DUILHAC SOUS PEYREPERTUSE Petit village des hautes Corbières de l'Aude, dominé par le château de Peyrepertuse, ancré fièrement au sommet d'une falaise abrupte, tout en longueur. Du promontoire, la vue embrasse un panorama à 360 degrés sur tous les sommets alentours, des Corbières aux Pyrénées, ainsi que le château de Quéribus, distant de 5 kilomètres.

ELNE Ex capitale du Roussillon, construite sur et autour d'une petite colline, dans les Pyrénées Orientales, à une très riche histoire. La ville était divisée en ville haute et ville basse. Chacune avait son enceinte fortifiée, dont les vestiges actuels (tours, portes et courtines sur lesquelles se sont appuyées les maisons) remontent aux XIIIème et XIVème siècle. La ville haute est occupée par la cathédrale Sainte-Eulalie-et-Sainte-Julie du XIème et XIIème siècle, elle forme avec son cloître un remarquable ensemble médiéval. Sur la commune, la maternité Suisse d'Elne ou château d'En Bardou où accouchèrent de nombreuses femmes réfugiées pendant la guerre d'Espagne.

EMBRUN Vieille cité dominant la plaine de la Durance et le plan d’eau qui termine le lac de Serre-Ponçon, perchée sur sa plate-forme rocheuse à 870 m d'altitude. Capitale de la Province des Alpes Maritimes à l’époque romaine, métropole ecclésiastique au Moyen-Age, fortifiée par Vauban au XVIIème siècle, la ville connaît un nouvel essor grâce au chantier colossal du barrage de Serre-Ponçon à la fin des années 1950 et à la création du lac. Surnommée la petite Nice des Alpes pour la qualité de son climat et une durée d’ensoleillement record.

EMOSSON Lac et barrage, la deuxième plus importante retenue d'eau de Suisse à la frontière Franco-suisse. VerticAlp Emosson est un circuit au départ de Châtelard, village situé dans la vallée du Trient jusqu'au couronnement du barrage d'Emosson à 1965m. d'altitude. Son accès se fait par un funiculaire qui détient le record mondial du plus raide avec une déclivité de 87% pour un dénivelé de 700m., il se poursuit avec un petit train panoramique sur 1650 m., l'écartement de ses rails étant de 60 cm, il est comparable à un jouet. Au final, le Minifunic termine l'ascension sur 140 m. de dénivelé, mi-funiculaire mi-télécabine pour rallier la couronne du barrage où la vue sur la vallée du Trient et le domaine du mont Blanc est époustouflante. Ce barrage entièrement situé en Suisse reçoit également des eaux en provenance de France en particulier des glaciers d'Argentière, du Tour et du vallon de Bérard. L'aménagement hydro-électrique est franco-suisse, la centrale est située en France et la production est partagée à 50% pour la France et 50% pour la Suisse.

ENTRECASTEAUX Village provençal du Var, entouré de collines boisées, flanqué d’un château fort, édifié sur un piton rocheux dominant la Bresque, il était ceinturé de remparts dont des vestiges subsistent dans l’habitat actuel. Le village a gardé son aspect moyenâgeux, avec ses maisons anciennes, son église fortifiée St Sauveur, ses passages voûtés, ses rues en escalier et ses vieilles rues pavées, bordées de hautes et étroites façades. Dressé fièrement, le château d’Entrecasteaux est un chef d’oeuvre de l’architecture provençale, il forme un ensemble harmonieux avec son jardin. Edifié au XVIème sur les ruines d'une forteresse du XIème puis remanié aux XVIIème et XVIIIème siècles, il est parfaitement restauré et entretenu, avec son jardin dessiné par Le Nôtre. Il a été la résidence de nombreux seigneurs de Provence et de l'Amiral d'Entrecasteaux, envoyé en 1791 par Louis XVI à la recherche de la Pérouse dans le pacifique sud.

ENTREVAUX Cité médiévale des Alpes de Haute Provence qui a conservé cachet et caractère, construite sur un éperon rocheux dans un méandre du fleuve Var baignant ses fortifications. Au XVIème siècle, Charles Quint attaque la France de François 1er, une armée envahit la Provence, Entrevaux est prise. Les habitants libèrent alors la cité par leur seul courage et la donne au Roi de France qui reconnaissant, en fait une ville royale franche avec privilèges et exemption de taxes. Au XVIIème siècle, sous Louis XIV, Vauban va renforcer et réorganiser les fortifications et en fait une place réputée inexpugnable, dominée par la citadelle, véritable nid d'aigle, l'accès en est assuré par un chemin fortifié en zigzag. En 1704, la forteresse résista victorieusement aux assauts des troupes du Duc de Savoie allié de l’Empereur d’Autriche. Patrimoine exceptionnel également pour son architecture aux maisons étroites et hautes, ruelles tortueuses et escaliers malcommodes, petites places et fontaines, casernes et échauguettes, pont et tours, corps de garde et meurtrières. Enchâssée au milieu d’oliveraies en terrasse, sertie de calcaire poli par les siècles, Entrevaux lieu d’histoire et site privilégié du tourisme.

ERBALUNGA Petit village de caractère du littoral Corse, remarquable par sa tour génoise partiellement ruinée, classée aux Monuments Historiques, construite au XVIème siècle sur un rocher à l'entrée du petit port. Les maisons anciennes ont été bâties autour du port de pêche, il fut un des principaux ports de l'île du XIIème au XVIIIème siècles. Aujourd'hui une marine agréable dans un site remarquable, devenu au fil du temps un repaire chic où artistes et notables y ont élu domicile.

ESPALION Au coeur de la Vallée du Lot, dans l'Aveyron, grande étape du chemin de Compostelle et capitale du Haut Rouergue. La ville s'est développée sur les deux rives du Lot au centre d'un vallon dominé par les monts d'Aubrac au Nord et les plateaux du Causse au Sud. Cité, autrefois fortifiée, blottie au pied du Château fort des seigneurs de Calmont qui a été édifié entre le XIème et le XVème siècle (les ruines sont en en restauration). Ses vieilles maisons baignant dans les eaux de la rivière, entre le Vieux Palais et le Pont-Vieux, composent l'image emblématique de la ville. Sur les rives s'alignent les façades des maisons pittoresques aux balcons de bois en encorbellement. Ce sont d'anciennes tanneries dont les pierres en degrés plongent dans le Lot, ce qui permettait de tanner les peaux aux différentes hauteurs d'eau selon les saisons. Le "Vieux Palais", édifié en 1572, par Bernardin de la Valette, capitaine au service des seigneurs de Calmont durant les guerres de religion, se dresse sur la rive rocheuse avec ses tours et ses tourelles, sa tour en poivrière, ses fenêtres à meneaux. Pour finir ce tableau: Le "Pont Vieux", construit vers le XIème siècle, jalonné dès le XIIème siècle d'échoppes, inclus dans le système de fortifications de la ville au XVème siècle, doté de trois tours et d'un pont levis. Le tout supprimé au XVIIème siècle puis remplacé par le "Pont Neuf" en 1846.

ESTAING Cité médiévale pittoresque aux ruelles moyenâgeuses, au bord du Lot en Aveyron. Au coeur de la cité, bâti sur un promontoire rocheux, se dresse l'imposant château, édifié par les comtes d'Estaing au XVème siècle, groupant un enchevêtrement de bâtisses d'âges différents d'où jaillit une tour élancée coiffée d'un bulbe. A ses pieds l'église paroissiale de style ogival construite sur une crypte datée du XVème siècle. Un magnifique pont daté du XVIème siècle, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, enjambe le Lot de ses arches gothiques. "Un des plus beaux villages de France"

ESTEREL Massif du Var aux paysages déchiquetés de roche rouge et de criques abruptes plongeant dans la Méditerranée bleue turquoise, traversé par la Corniche d'Or qui est une liaison côtière aux nombreux virages entre le Var et les Alpes Maritimes, elle fut achevée en 1903. Tout droit sorti des entrailles de la terre, ces roches datent de 250 millions d’années, d'abord rattachées à l’Afrique, lors de la formation de la Méditerranée à l'ère tertiaire, un gros morceau de terre s’en sépare et part à la dérive, il s'agit de la Corse que l'on peut voir par temps clair!

ETEL Petit village du Morbihan ceinturant son port, donne son nom à son estuaire. La rivière d'Étel dont la barre est réputée pour son passage périlleux, grande lame à l'embouchure de la ria formée par la conjonction de la marée montante, le flot et les eaux qui s'écoulent de la rivière. Afin de tester un nouveau type de canot de sauvetage, Alain Bombard, en compagnie de six volontaires, tente le 3 octobre 1958 de franchir cet obstacle. Malheureusement, le canot se retourne ainsi que le bateau de sauvetage présent sur zone, le bilan est lourd: neuf morts, quatre parmi les occupants du canot de survie et cinq parmi les marins sauveteurs de la station d'Étel.

EUS Village escalier dominé par l'imposante église Saint-Vincent d'en haut, au pied de laquelle dévalent les ruelles pentues pavées de galets. Construit en terrasses dans la garrigue entre la vallée du Conflent et le mont Canigou, cet ancien site défensif eut à repousser les Français au XVIème siècle et l’armée Espagnole au XVIIIème siècle. Aujourd’hui, en lieu et place de l’ancienne citadelle se trouve l’église, à l'arrière quelques ruines du château sont encore visibles. "Un des plus beaux villages de France" des Pyrénées Orientales.

EVIAN Petite ville sur les bords du lac Léman en Haute Savoie, connue comme station thermale et pour son eau minérale, exploitée par la société anonyme des eaux minérales d’Évian, filiale du groupe Danone. Évian connaît un développement touristique dès le début du XIXème siècle, après la découverte des propriétés de son eau minérale naturelle, aujourd'hui exportée dans le monde entier.

EVOL Petit village en espalier des Pyrénées Orientales, dominé par l’ancienne forteresse des vicomtes de So et le clocher de son église romane, le village garde encore aujourd’hui son identité montagnarde par l’activité pastorale et ses maisons aux murs de schiste et toits de lauses, dont la taille était une spécialité des habitants l’hiver. Des ruelles sinueuses et fleuries nous offrent des éléments typiques du monde rural tel que fours à pains, séchoirs à figues, paillers,... "Un des plus beaux villages de France".

EYGALIERES Dans les Bouches du Rhône, étalé sur le flan de sa petite colline, surmonté par la tour de l'horloge, entouré de champs d'oliviers, de vallons verdoyants, de vignes et comme toile de fond les paysages des Alpilles. Un village plein de charme qui a conservé son authenticité, les maisons anciennes en pierre se tiennent en enfilade le long des ruelles tortueuses, la rue du Dr Roque monte jusqu'aux ruines du vieux village avec les restes du Château et de l'église.

EZE Eze village, dans les Alpes Maritimes, perché en nid d'aigle au sommet d'une imposante falaise, offre de superbes panoramas sur la mer et la côte. Accès par une unique porte, il s'y dégage plein de charme dans ses ruelles et escaliers de pierres, ses passages voûtés, autour de ses maisons superbement restaurées, ses placettes ombragées, et ses fontaines anciennes, le tout généreusement fleuri. L'architecture médiévale remarquablement conservée est un véritable témoignage de l'histoire d'Eze, les deux tours de garde à l'entrée, la poterne et la canonnière sont classées monuments historiques. Le jardin exotique où une impressionnante collection de cactus, plantes grasses et espèces rares entourent les vestiges du vieux château, se situe au sommet à 400 m d'altitude. Intra muros, deux célèbres établissements hôteliers: Le Château de la Chèvre d'Or et le Château Eza.

FALICON Perché sur une butte rocheuse face au Mont Chauve, entouré d'oliviers dans les Alpes Maritimes, surplombant la vallée, Nice et la mer. Encore protégé de remparts percés de portes, le village au charme d’antan dévoile ses ruelles étroites, pavées en escaliers et passages voûtés au détour desquelles se dressent de belles maisons en pierre ou en façades pastel dont certaines sont décorées de trompe-l'oeil. A l'entrée du village, la place du "Thé à la Reine" rappelle l'époque où la reine Victoria venait en calèche au village pour boire son thé. Un peu plus loin, l’église paroissiale Notre-Dame de la Nativité de la Vierge datée de 1624, avec une façade en trompe l’oeil.

FANJEAUX Cité médiévale bâtie au sommet d'un promontoire rocheux à 360 m d’altitude, dans l'Aude, haut lieu historique du Lauragais. Dominant la plaine, la terrasse du Seignadou offre par beau temps, un point de vue exceptionnel sur 7 départements. Le castrum de 3.000 habitants au Moyen Age, entouré de fortifications dotés de 14 tours détruites au cours des temps, a été intimement lié aux événements du XIIIème siècle qui secouèrent le Languedoc en étant l'un des bastions du catharisme. L'incursion du Prince Noir en 1355 dans le Languedoc, n'épargna pas la place forte qui fut incendiée, elle se releva assez rapidement de ce triste épisode de la guerre de Cent Ans et connut avec la culture du pastel une paisible prospérité. Le village possède de vieilles ruelles, de belles halles du XVIIIème siècle et des bâtiments authentiques, tels que l'ancien couvent des frères prêcheurs avec son portail monumental, la maison de saint Dominique et la belle église gothique "Notre Dame de l’Assomption" du XIIIème siècle.

FAYENCE Village perché du Var à flanc de colline dans des paysages provençaux pittoresques. Gros bourg en calades où le passé à laissé quelques vestiges le long des ruelles étroites et pentues menant à la tour de l'horloge: la porte Sarrasine du XIVème siècle, la tour de l'Horloge et la chapelle romane de Notre Dame des Cyprès. Le lieu est habité pour la première fois par les romains qui y construisirent une cité portant le nom de "Favienta Loca" (lieu agréable). Plus tard, la cité devint Fayence et fut une dépendance des évêques de Fréjus, ils y trouvèrent un plaisant lieu de villégiature, existent encore les anciennes résidences dans la vieille ville. Au XIVème siècle, le village prospère grâce à une fabrique de faïence et par l'arrivée des habitants de Callian venus après la destruction de leur village par Raimond de Turenne en 1391. Longtemps ville Royale, elle était chargée de missions telles que la destruction du château de Tourrettes car celui-ci était un refuge pour les Carcistes, en 1782 elle devint libre. Réputée pour son centre de vol à voile (le premier en Europe) où s'organisent cours et compétitions.

FIGANIERES Dans le Var, village entouré de vignes et d'oliviers au coeur de la Provence verte, bâti sur un monticule à l'emplacement de l'ancien château des comtes de Vintimille, seigneurs de Figanières, transformé aujourd'hui en jardin botanique. Ruelles sinueuses et fleuries, pavements en calade menant à l'église St Michel, places arborées, fontaines séculaires, rappellent l'authenticité du lieu.

FILITOSA Haut lieu de la préhistoire Corse. Musée à ciel ouvert, situé au coeur d’un espace naturel remarquable, ce lieu conserve les traces d’une très longue occupation s’étalant du VIème millénaire avant notre ère jusqu’à l’occupation romaine. Classé monument historique, Filitosa est inscrit sur la liste des cent sites historiques d'intérêt commun aux pays de la Méditerranée.

FLASSANS SUR ISSOLE Village du centre Var traversé par l'Issole et entouré de vallons couverts de chênes. Paisible lieu de Provence situé sur l’antique Voie Aurélienne et le chemin de Saint Jacques. De ce riche passé, il demeure les ruines du château féodal de la Famille des PONTEVES dominant la campagne environnante. A côté, édifiée au XVIème siècle, s'élève la chapelle de Notre Dame de Consolation, de son parvis s'étend une belle vue sur le village et ses toits. Au coeur de ce village, en bordure de l'Issole, se trouvent un pont à dos d'âne et un moulin à huile restauré du XVIème siècle. Au début, l'habitat est très dispersé entre les grandes propriétés foncières établies sur les lieux des anciennes "fundi" gallo-romaine. A partir du Xème siècle, la Provence a subi de grandes misères et de nombreux ravages et pillages, à cette période, les habitants de "Flacianis" se regroupent autour de la forteresse féodale, lieu aujourd'hui en ruine et appelé "Vieux Flassans".

FONT ROMEU Agglomération dans les montagnes des Pyrénées Orientales, composée de trois "entités", du plus bas au plus haut: "Via", qui regroupe surtout des fermes; "Odeillo", où est située la mairie et la station de "Font Romeu", construite à partir de 1900 avec le Grand Hôtel, batiment monumental, classé "monument historique". Visible de loin, le Grand four solaire d'Odeillo, construit entre 1962 et 1968, également classé "monument historique" toujours en activité il se visite, c'est avec le four solaire de Parkent en Ouzbékistan, l'un des deux plus grands du monde. La commune est desservie par le train jaune, un train touristique en Languedoc Roussillon..

FONTAINE DE VAUCLUSE Village essentiellement touristique, impraticable en été, du à son impressionnante résurgence qui jaillit en période de crue, au pied d'une falaise de 230m de haut, découvrant un immense gouffre en période sèche. Site pittoresque situé dans une vallée profonde avec un paysage parsemé de grottes et de vallons. Perché sur un pic rocheux, au dessus de la cité et de ses eaux vert émeraude, surplombent les vestiges du château des évêques de Cavaillon des XIIIème et XIVème siècles.

FONTEVRAUD L'ABBAYE Village du Maine et Loire, situé dans une vallée verdoyante, aux confins de trois provinces: Poitou, Anjou et Touraine, abrite L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD, l’une des plus vastes cités monastiques d'Europe, elle s'étend sur 13 hectares. Fondée en 1101 par Robert d'Arbrissel, prison de la révolution à 1963, aujourd’hui haut lieu de vie très visité. Une Abbaye qui fut directement rattachée à la royauté. Les gisants d’Aliénor d’Aquitaine, de son mari Henri II Plantagenêt et de leurs fils Richard Cœur de Lion, exposés dans l'église abbatiale, rappellent ce glorieux passé. Classée Monument Historique dès 1840, elle est, depuis 2000, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco avec l’ensemble du Val de Loire.

FONTVIEILLE Village pittoresque en plein coeur de la Provence des Alpilles, aux maisons anciennes construites avec la pierre du pays sortie de carrières en activité dès le XVème siècle. Cette pierre a été choisie pour construire les arènes d'Arles et de Nîmes, le château de Tarascon, le palais Longchamps et la bourse à Marseille. C'est sur la butte ventée du Moulin de Daudet entouré d'oliviers, de pins, de chênes verts, qu'Alphonse Daudet trouva l'inspiration pour ses histoires dont les célèbres "Lettres de mon moulin". L'Aqueduc romain de Barbegal et les moulins du même nom fournissaient la plus grande concentration de puissance mécanique du monde antique, cet ouvrage complexe, composé de deux aqueducs parallèles, l'un conduisait l’eau potable vers la cité d’Arles à partir des Alpilles et l'autre alimentait une meunerie pouvant produire jusqu’à 4,5 tonnes de farine par jour.

FOX AMPHOUX Petit village du Var en deux parties, le "neuf" dans la plaine et l'"ancien", un castrum médiéval perché sur sa colline à 540 mètres d'altitude, au milieu de forêts de pins et de chênes, il a conservé des vestiges de ses anciens remparts et du château des Blacas. Après l'entrée marquée par une petite chapelle, au hasard de ruelles pittoresques, patientent quelques maisons des XVIème et XVIIème siècle et les restes de la maison natale de Barras, né le 4 juin 1755, mort en 1829 à Paris, une des figures de la révolution française. Au centre, s'élève l'église paroissiale Notre Dame de l'Assomption, datée du XIIème siècle, agrandie au fil des siècles. Planté sur la place de l’église en 1550, un des plus vieux micocoulier de France, de belles dimensions: 5 m de circonférence et 18 m de haut, miraculé de la fureur révolutionnaire, les micocouliers étaient associés au clergé et ils furent abattus pendant cette période. Une terrasse aménagée sur une ancienne maison permet de jouir d'un magnifique panorama à 360°.

GARGILESSE "Un des plus beaux villages de France" de l'Indre, se blottit au sein de la verdoyante vallée de la Creuse. Ce village forme un ensemble harmonieux s'étirant sur un promontoire noyé dans la verdure, avec ses maisons serrées aux toitures pentues tapissées de tuiles brunes, resserrées autour du château reconstruit au XVIIIème siècle et de l’église romane. Sensible au pittoresque de ce village et à la beauté de son environnement naturel, George Sand s'y installa et en fit le théâtre de nombreux romans, sa maison y est transformée en musée. Gargilesse accueillit aussi des peintres, parmi lesquels : Monet, Théodore Rousseau, Osterlind...

GASSIN Perché sur un promontoire rocheux, au milieu de la presqu'île de Saint Tropez, a gardé ses ruelles tortueuses et ses vieilles maisons pittoresques. Le site "Un des plus beaux villages de France" domine un paysage de vignobles, d'étendues boisées et le Golfe de Saint Tropez. De la terrasse des remparts le panorama s'étend des Iles d'Or aux cimes neigeuses des Alpes en passant par le Massif des Maures. Ce poème de René Oliva, "Le vieux guardia" résume à lui seul la beauté du village: "Sur son piton rocheux que protège son Saint, Le Bienheureux Laurent souffrit la torture, Dominant des coteaux de vigne et de verdure, Où l’olivier d’argent et le pin toujours vert, Lui font un flot mouvant qui va jusqu’à la mer. Fier de ses traditions, fier aussi de son site, Qui en fit le gardien du golfe Sambracite, Sous un ciel lumineux que balaie le mistral, Veillant sur le pays de son haut piédestal, Le vieux Guardia Sinus est devenu Gassin"

GATTIERES Village ancien concentrique des Alpes-Maritimes sur la rive droite du Var, aux ruelles médiévales, aux passages couverts et petites places, l'ensemble est soigneusement restauré. Perché sur un éperon dominant le fleuve à l'extrémité de la chaîne des Baous, ce site est au centre de larges plaines et de coteaux agricoles grignotés par l'urbanisme.

GIGONDAS Petit village mais grand nom, adossé aux dentelles de Montmirail, en Vaucluse. Celui-ci est installé au bas d'une colline et bâti en dessous de son église Ste Catherine à la belle façade du XIVème siècle, dominant tout le vignoble, elle offre depuis son parvis une superbe vue panoramique. Village aux ruelles et venelles bordées de maisons en pierres qui ne cessent d'être mises en valeur. La région est passée à la monoculture de la vigne après les gelées de 1956 où tous les oliviers centenaires furent détruits. L'appellation d'origine Gigondas a été obtenue en 1971, un vin puissant, généreux, charpenté et équilibré connu dans le monde entier.

GILETTE Village des Alpes Maritimes, perché à 460m d'altitude, se prélassant sur un éperon rocheux au dessus des vallées du Var et de l'Estéron, ses petites rues étroites en escaliers, ses passages voûtés et ses petites placettes lui donnent beaucoup de caractère. Dominé par les restes de son château du XIIIème siècle, édifié par une branche de la famille de Vintimille, inscrit au titre des monuments historiques. La commune comprend deux zones urbaines distantes de 8 kilomètres: le village en surplomb de l'Estéron et la zone du pont Charles-Albert en bordure du Var.

GOLFE DE PORTO Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO avec les sites les plus prestigieux: la réserve de Scandola, Girolata, le Capo Rosso et la Calanche de Piana. La réserve de Scandola offre dans une explosion de couleurs, ses paysages et escarpements fantastiques, ponctués de curiosités géologiques sculptures en creux façonnées par le vent et le sel des embruns. Sur les falaises rouges s'accroche la végétation jusqu'à 500 mètres d'altitude et à fleur d'eau se développe une algue calcaire qui s'agglomère au fil des ans. Le village portuaire de Girolata, célèbre pour son magnifique fortin, n'est accessible que par la mer ou par un sentier. Capo Rosso domine la mer de plus de 330m, au sommet, s’élève la tour génoise de Turghiu construite en 1608. Les Calanches de Piana, superbes parois de granit rouge qui tombent à pic dans une mer intensément bleue, déchiquetées et burinées par l’érosion, elles donnent l’impression d’une sculpture féerique. Les blocs creusés, sculptés sur ces hauteurs impressionnantes, composent un bestiaire fabuleux et dessinent des silhouettes inattendues au gré de la disposition des "Tafoni", anfractuosités formées dans la pierre par l’érosion.

GONFARON Village tranquille du Var, dominé par Notre Dame des Anges dans le massif des Maures, bâti devant une colline sur laquelle s'élève la petite chapelle St Quinis. Ce village est connu pour être le pays des ânes qui volent, légende remontant au XVème siècle. Au XIXème siècle, l'industrie principale fut basée sur le liège, matière première issue du chêne-liège présent en grande quantité dans le massif des Maures. Au milieu du maquis, le "village des tortues", parc de deux hectares où séjournent avant leur réintroduction en milieu naturel, plus de 2500 tortues de tous les continents, avec écloseries, nurseries, enclos d’adaptation et de reproduction, "clinique" pour les quarantaines et les soins, serres tropicales; situé encore pour quelques temps sur la commune avant son déménagement entre Pignans et Carnoules.

GONFARON VILLAGE DES TORTUES Au pied du massif des Maures, un parc de 2 ha en plein maquis, accueillant environ 2500 tortues blessées ou abandonnées. Elles sont soignées dans la clinique du village, passent leur convalescence dans un enclos particulier et sont remises dans la nature pour certaines espèces. Tortues d'Hermann, menacées de disparition mais aussi des tortues géantes de Madagascar, des tortues léopards d'Afrique, la plupart ont été abandonnées par leurs propriétaires, saisies en douane ou amenées blessées par des particuliers. Le Village des Tortues participe à la sauvegarde des espèces menacées dans le Monde. Le parc est ouvert toute l'année, tous les jours, 12 euro l'entrée, la saison des naissances se fait en septembre, un bon moment pour observer les bébés.

GORDES "Un des plus beaux villages de France" haut lieu touristique en Lubéron, dégageant une extraordinaire harmonie minérale, tout en calades empierrées qui se glissent entre les hautes maisons bâties en pierres sèches à même le roc. Dressés à son sommet, l'imposant château Renaissance et l'église Saint Firmin semblent veiller sur la plaine du Lubéron. Gordes préserve aussi sur ses terres: le village des bories, constructions arrondies en pierres sèches et l'abbaye de Sénanque confinée dans son vallon.

GORDES VILLAGE DES BORIES Restauré entre 1969 à 1976, à l'initiative d'un particulier, Pierre Viala, il apparaît tel qu'il s'élevait lorsque ses derniers habitants l'abandonnèrent il y a environ 150 ans. Classé monument historique en 1977, il constitue le plus important groupement de bories: bergeries, magnaneries, fours à pain, cuves à vin, ruelles, enclos, murs... Ouvert à la visite toute l'année. L'origine des bories, à Gordes remonterait aux Ligures qui peuplèrent la région plusieurs siècles avant notre ère, elles sont bâties en pierres sèches trouvées sur place selon le principe de la fausse voûte en encorbellement.

GORGES DE LA FOU Un site naturel géologique remarquable, situé entre Corsavy et Montferrer dans les Pyrénées Orientales. Ce sont d’étroites gorges que l’on visite en toute sécurité sur 1500 mètres, grâce à des passerelles métalliques protégé par un filet métallique. La rivière de la Fou, a creusé cet impressionnant et étroit canyon de 1739 mètres dans la roche calcaire sur plus de 200 mètres de haut. Par endroit les parois sont distantes de moins d'un mètre, ce qui en fait les gorges les plus étroites du Monde. Elles ont été découverte le 7 août 1928. Ce site dantesque a défié les entreprises humaines puisque d'après la légende ces vertigineux abîmes étaient l'habitat des sorcières et des génies hostiles.

GORGES DU TARN Canyon profond de 400 à 600 m, creusé par la rivière au fil du temps entre Quézac et Le Rozier sur 53 kilomètres de méandres dans une succession de défilés, de cirques et de chaos rocheux, entre le Causse Méjean et le Causse de Sauveterre. Quelques villages et lieux remarquables: Sainte-Enimie "un des plus beaux villages de France", Castelbouc, le hameau de Hauterives, Saint-Chély-d'Apcher, Quézac réputée pour son eau minérale, le cirque de Pougnadoires, le cirque de St Chély-du-Tarn...

GORGES DU VERDON ROUTE DES CRETES Route panoramique de 24 km à La Palud sur Verdon, à travers un circuit parcourant les crêtes du Grand Canyon. Les 14 Belvédères dévoilent les falaises mythiques du Verdon et offrent des points de vue inoubliables sur ces impressionnantes gorges, des points de vue incomparables comme la "Carelle", "l'Escalès", "la Dent d'Aire" ou "Guègues", parfois jusqu'à 700 mètres de vide sous les pieds offrent un superbe clin d'oeil sur la faune locale dont les vautours fauves, vedettes des gorges. Le départ se trouve à 800 mètres de la sortie du village de La Palud sur Verdon en direction de Castellane. Une portion de la route étant en sens unique, pour faire la boucle complète, il faut bien la prendre dans le bon sens.

GOULT Vieux village perché du Luberon, dominé par le château de la famille d'Agoult, bâti au XIIIème et remanié au XVIIème siècle, émergeant de la roche et par un moulin à vent restauré, en fonctionnement jusqu'à la fin du XIXème siècle. Autrefois protégé par une enceinte fortifiée et par des fossés dont il reste quelques vestiges, le village présente de belles bâtisses de pierre et d'ocre rénovées avec soin, le long de ses petites rues et passages voûtés. Implanté dans le Parc Naturel Régional du Luberon, il offre, du haut de son piton, un magnifique panorama sur les vallées du Calavon et du Limergue. En contrebas, le hameau de Lumières, est construit autour du sanctuaire de Notre Dame de Lumières, un lieu de pèlerinage depuis le XVIIème siècle.

GOURDON Véritable forteresse médiévale, surplombant la verdoyante vallée du Loup de plus de 500 mètres, blottie à l'abri de son imposant château féodal reconstruit au XIIème sur des bases du IXème siècle. En son coeur, des ruelles et des placettes bordées de maisons provençales, animées par de nombreux artisans; de la place Victoria, classée en 1940, se déploie un panorama exceptionnel sur près de 80 km de Côte. "Un des plus beaux Villages de France" des Alpes Maritimes.

GRAMBOIS Village pittoresque et accueillant de la Provence qui a su conserver cachet et authenticité, dans la partie est du parc régional du Luberon. Perché sur un éperon rocheux à 360 m d'altitude, Grambois était une des 12 forteresses de Provence au XIVème siècle, d'où son riche patrimoine historique: Eglise du XIème et XIIIème, fortifiée en 1560, porte et remparts du XIVème, passage des Templiers, maisons Renaissance, campanile de 1870...

GRASSE Capitale mondiale de la parfumerie et ville d'Art et d'Histoire, dans les Alpes Maritimes. Au Moyen Âge, la ville se spécialise dans le tannage du cuir, une fois tannés, ils sont souvent exportés avec une réputation de grande qualité. Mais le cuir des gants sent mauvais, chose qui ne plaît pas à la noblesse. Galimard, tanneur, a alors l’idée de créer des gants aux parfums de fleurs qui abondent dans la région: lavande, jasmin, rose, mimosa, fleur d’oranger. Il en offre une paire à Catherine de Médicis, elle est séduite sur le champ par ce cadeau. Dès lors, les tanneurs adoptent cette pratique, le gant parfumé se répand à la Cour et dans toute la haute société. C’est la grande époque des "Gantiers Parfumeurs". Mais les taxes sur le cuir et la concurrence niçoise font décliner cette industrie à Grasse et y succéda le parfum. Vieille ville méconnue aux ruelles tortueuses, souvent en escaliers, maisons à arcades, maisons médiévales surélevées aux XVII et XVIIIème siècles, hôtels particuliers (hôtel de Cabris, de Pontevès, Court de Fontmichel). Au sommet se trouve l'hôtel de ville installé dans l'ancien palais épiscopal, une tour sarrasine carrée, et la cathédrale Notre-Dame du Puy de style roman-provençal, construite au XIème siècle et souvent remaniée. A l'intérieur se trouvent un beau retable attribué à Louis Bréa, 3 toiles de Rubens et un tableau de Fragonard. Aujourd'hui le secteur parfumerie et arôme alimentaire représente deux tiers de la production française, Fragonard, Galimard, Molinard, les trois grands parfumeurs historiques restants de la grande époque, ouvrent leurs portes pour des visites guidées.

GREOLIERES Village animé, édifié sur un plateau en bord de terrasse à 800 mètres d'altitude, au dessus de la vallée du Loup. Surplombé par les barres du Cheiron, ce lieu est dominé par les ruines des Hautes Gréolières, habité jusqu'à la fin du XIXème siècle, la chapelle St Etienne construite au XIIIème siècle peut encore y être visible. Village médiéval sur la voie romaine qui reliait Vence à Castellane, aux étroites rues bordées de maisons typiques de la montagne provençale et couronné des restes de son château, partiellement restauré.

GREOUX LES BAINS Petite ville provençale des Alpes de Haute Provence, située au bord du Verdon, entourée d'une nature multiple et généreuse, réputée pour les eaux thermales de ses thermes troglodytiques, déjà célèbres dans l'antiquité. Cité médiévale chargée d'histoire, dominée pas les restes de l'imposant château des Templiers daté du XIIème siècle.

GRIGNAN Célèbre village de la Drôme provençale se dressant fièrement sur la plaine comme un Mont Saint Michel sur les lavandes et les vignes. Forteresse défensive au pied de laquelle se serrent des maisons formant un harmonieux ensemble, dominée par le château médiéval construit au XIIème siècle avec d'importants apports de la Renaissance, ce monument historique abrite une magnifique collection de tableaux, meubles et tapisseries et la collégiale Saint Sauveur, également monument classé et datant du XVIème siècle, à l'intérieur se trouve le tombeau de la Marquise de Sévigné.

GRIMAUD Village au caractère médiéval perché à flanc de colline, surplombé des restes de son château féodal, niché au coeur des Maures, en bord du golfe de Saint Tropez. "Un des plus beaux village de France" aux rues pavées et fleuries bordées de magnifiques demeures anciennes, serpentant de l'église romane aux ruines du château sans oublier en contrebas le moulin à vent rénové.

GROTTES DE LA BALME En Isère, une des 7 merveilles du Dauphiné, ouverte au public depuis 1807, abrite sous sa voute deux chapelles superposées qui datent respectivement du IXème et du XIVème siècle. Enfoncée dans une falaise dominant le Rhône, cette cavité au porche spectaculaire de 35 m de haut et 28 m de large, contient de nombreuses traces d'occupation humaine: des hommes préhistoriques, des druides, des romains et des chrétiens, les réfugiés de la bataille d’Anthon en 1430, François 1er en 1516 (une fresque le représente) et Mandrin au 18ème siècle. Le 20 avril 1919, dix personnes dont un guide, trouvent la mort dans un accident de barque survenu sur le lac souterrain. De 1951 à 1984, depuis l'entrée du lac des grottes, près de 3200 mètres de réseau ont été découverts dont 1360 mètres de siphon.

GRUISSAN "Circulade" de l'Aude, entre l'étang de Gruissan et celui du Grazel, composé d'un dédale de ruelles s'enroulant autour d'un gros bloc de calcaire sur lequel se situent les ruines d'un ancien château dont il reste le monumental vestige de la tour Barberousse. A compter du Moyen Age, son histoire est intimement liée à l'archevêque de Narbonne, seigneur du lieu et à son fort, situé sur une butte calcaire qui à l'époque romaine formait déja un important site de défense du port de Narbonne. Durant les XIème et XIIème siècle, cette forteresse constitue une protection de la population locale face aux nombreuses incursions de pirates, très convoitée elle devient le théâtre de luttes sanglantes durant la croisade des Albigeois au XIIIème siècle et pendant les guerres de religion au XVIème siècle. Au sortir de ces affrontements, l'ensemble en ressort dévasté, l'abandon du château débute au XVIème siècle, il sert alors de carrière de pierre pour reconstruire le village qui l'entoure. La fin du XXème siècle marque un nouveau tournant pour la cité, avec la construction d'un port de plaisance moderne, dans le cadre de la mission interministérielle d'aménagement touristique du littoral, aujourd'hui elle est la principale station balnéaire du département.

GUERANDE Cité médiévale de Loire Atlantique, au milieu de marais salants. Avec ses solides remparts, elle s'apparente à une "Carcassonne de l'ouest" mais derrière sa ceinture, les toits d'ardoise des logis anciens confirment que cette "Ville d'art et d'histoire" est bien celte. Sa belle opulence provient des marais salants. Déjà, les Romains en récoltaient le sel, des vestiges de villas témoignent de leur activité. Pour se protéger, la cité dresse des monticules de terre, insuffisants pour interdire aux Espagnols de la mettre à sac en 1343. D'imposantes fortifications sont alors construites, elles enlacent la ville sur 1,4 km, lui donnant son allure médiévale. Au-delà des quatre portes dont la massive porte St-Michel, l'entrée principale, les ruelles tortueuses, les maisons à encorbellements, à pans de bois et à lucarnes ornées, les manoirs du Tricot ou de la Prévoté sont des représentants de cette architecture de caractère. La collégiale Saint-Aubin joue l'originalité avec sa chaire extérieure, desservie par un escalier à vis. La cité a périclité à cause de l'ensablement des sites portuaires, la relance est venue du tourisme et du retour de la récolte artisanale de sel, les producteurs indépendants en produisent près de 10 000 t par an.

GUILLAUMES Village vivant au cachet médiéval des Alpes Maritimes, blotti au creux de la haute vallée du Var, à 800 mètres d'altitude, au pied du col de la Cayolle. Ancienne place-forte fondée par Guillaume Ier de Provence au Xème siècle, ville royale sous François Ier, dominée fièrement par les restes du château de la Reine Jeanne, perchés sur un éperon rocheux, site ensuite fortifié par Vauban, qui séjourna deux fois à Guillaumes, fortifications détruites quelques 60 années plus tard, du fait de la rectification des frontières imposées par le traité du 24 Mars 1760 entre Louis XV et Charles Emmanuel III. Au coeur du grandiose circuit des gorges de Daluis et de son impressionnant "pont de la mariée", surplombant le Var de 80 mètres, anciennement "pont du tramway", emprunté par le chemin de fer qui reliait Guillaumes à Pont de Gueydan.

GUILLESTRE Gros bourg niché au coeur des restes de ses remparts médiévaux. Ancienne place forte, le patrimoine reste important et les anciennes portes de la ville permettent encore aujourd’hui d’accéder au centre historique, dominé par la tour de guet d’Eygliers, construite en 1392 et l’imposante église Notre-Dame d’Aquilon construite au XVIème siècle, dont les colonnes du porche reposent sur 2 statues de lion couché.

GUINGAMP Petite ville historique des Côtes d'Armor, située dans la vallée de la rivière du Trieux. Une "Ville d'art et d'histoire" au patrimoine exceptionnel avec des monuments tels que la prison, le château, la plomée, la basilique ou encore les maisons à pans de bois remontant aux XVème et XVIème siècles ainsi que tout un patrimoine architectural urbain remarquable (226 éléments recensés). Connue pour la promotion de la culture du camellia à l'initiative de Fanch Ar Moal qui un grand spécialiste breton et international de cette fleur.

HAUTERIVES Ville de la Drôme, nichée au coeur de la vallée de la Galaure. Au Moyen Age, le village était fortifié, ses remparts percés de quatre portes dont une seule subsiste au nord-est. La ville doit surtout sa renommée au "Palais Idéal" du facteur Cheval. Indépendant de tout courant artistique et ne relevant d’aucune technique architecturale, ce palais est l’illustration de l’architecture naïve. Cette construction originale est une oeuvre hors du temps, hors des normes, classé monument historique en 1969, il est considéré aujourd’hui comme une référence mondiale de l’art brut.

ILE ROUSSE En Haute Corse, deuxième ville de Balagne, à l'ouest d'une côte rocheuse inhospitalière et à l'est de la plage de Marinella, bande de sable blanc aux eaux limpides. Au nord de la cité se trouve un petit archipel dont la plus grande, l'île de la Piétra avec à ses points culminants le phare et la tour génoise ruinée. Reliée aujourd'hui à la terre par la route, elle est devenue une presqu'île où a été construit le port de commerce, les couchers de soleil y sont remarquables. Une ville à part dans l'histoire de la Corse, fondée en 1758 pendant l'indépendance par Pascal Paoli qui souhaitait nuire à la prospérité de la cité génoise voisine de Calvi.

ILLE SUR TET Dans les Pyrénées Orientales. Le village est mentionné pour la première fois en 850 dans un document indiquant la donation par Charles le Chauve du lieu d'Yla à l'abbaye de St Génis. A cette époque, il s'agissait de quelques maisons concentrées autour de l'église et d'une tour de défense, la tour de l'Alexis qui se dresse toujours aujourd'hui. Pour la défense, une première enceinte est construite au XIème siècle, elle sera suivie de deux autres aux XIII et XIVème siècle. Aujourd'hui, l'église St-Etienne-del-Pédreguet du XVIIème siècle, de la taille d'une cathédrale, s'impose à la vue dès que son approche. "L'hospici d'Illa", en centre ville, fondé entre les XII et XIIIème siècles, accueillait les pauvres de la ville mais aussi les pèlerins, remanié au XVIIème, il reçoit actuellement des oeuvres du patrimoine Catalan. Les "Orgues", un paysage exceptionnel de cheminées de fées, sont un site unique aux reliefs colorés sculpté par l'eau dans des argiles et des sables arrachés aux massifs pyrénéens et déposés dans la Tet depuis 5 millions d'années.

ISLE SUR LA SORGUE Dans le Vaucluse, petite Venise de Provence traversée par plusieurs canaux se faufilant entre les rues étroites, alimentés par la Sorgue, qui enserre la ville de ses 2 bras où de nombreux ponts et de grandes roues à aubes moussues, ajoutent au charme de la cité qui fait partie des musts incontournables de la Provence. Depuis plus de 40 ans, la brocante a forgé l’identité de la ville, lui assurant une notoriété internationale. Elle constitue après Saint-Ouen et Londres, la troisième place européenne du commerce des antiquités, avec de plus de 300 antiquaires, organisés sous forme de villages ou en regroupements de boutiques et 2 fois par an, à Pâques et au 15 Août plus de 500 antiquaires et brocanteurs s'y donnent rendez-vous.

ISOLA Authentique village médiéval de montagne d'une étonnante richesse, situé au confluent de la rivière la Tinée et de la Guerche, à 870 mètres d'altitude, dans les Alpes Maritimes. A l'entrée du village, posté en sentinelle, un clocher alpestre carré du XIIème siècle, unique vestige de l'ancienne église St Pierre, maintenant gardien du parc des loisirs pour enfants. Dans la rue principale pavée, la baroque église St Pierre du XVIIème siècle et la magnifique chapelle Sainte Anne de la confrérie des Pénitents Blancs, datée de 1465, à la façade entièrement peinte de fresques. Le long de petites ruelles, des maisons de pierre aux toitures en tôle, une tour de l'horloge, four, fontaines et lavoirs. Au dessus du village à 16 km en remontant le vallon de Chastillon par une route aux innombrables lacets, la station de ski d'Isola 2000 construite au début des années 70; au dessus de la station après de nombreux lacets, le col de la Lombarde à 2365 mètres d'altitude permet le passage en Italie. La commune en zone périphérique du parc national du Mercantour abrite des paysages montagneux remarquables dont le plus haut sommet: le mont Malinvern à 2939 mètres d'altitude.

JAUJAC Niché entre le plus jeune volcan d’Ardèche et les coulées basaltiques (elles sont parmi les plus imposantes d'Europe) "village de caractère" de l'Ardèche. Le bourg en forme d’étoile est construit autour d’une place centrale bordée de platanes. Le vieux quartier, aux ruelles tortueuses en escaliers et aux vieilles maisons restaurées, s'étage sur la colline au dessus de la rive gauche du Lignon, dominé par une tour en ruines du château rasé au XVIème siècle. Ses trois châteaux, celui de Rochemure abritant la maison du Parc Naturel Régional des monts d’Ardèche, le château de Castrevieille, bastide typique du Sud de la France aux allures de fort légendaire et celui du Bruget, propriété privée, font une particularité de la commune.

JAUSIERS Dans les Alpes de Haute Provence, au pied de la plus haute route d'Europe: la Bonette à 2802 mètres. Un superbe village de la haute vallée de l'Ubaye, par son architecture et ses célèbres villas mexicaines comme le château des Magnans. Dominé par sa tour de l'horloge, sur le rocher du Chastel, la vie y est colorée et paisible. Ville natale des frères Arnaud qui furent à l'origine d'un mouvement d'émigration des habitants de la vallée de l'Ubaye vers La Louisiane et le Mexique. Certains réussiront de manière spectaculaire et reviendront au pays construire de grandes villas et tombeaux, signes ostentatoires de leur réussite, elles restent les témoins de cette épopée. Implantées aux abords du village, elles sont maintenant intégrées aux divers quartiers qui se sont développés.

JOSSELIN Petite cité ducale du Morbihan à l'histoire intimement liée à celle de son château, un des plus beaux de Bretagne, de style gothique flamboyant, il offre un témoignage de l'architecture féodale et de la Renaissance, propriété des Rohan, l'une des plus anciennes familles de la région. Sur son éperon rocheux surplombant le canal de Nantes à Brest, la forteresse y contemple son reflet depuis plus de 1000 ans. Dans le quartier historique de cette cité de caractère, des vieilles ruelles pavées et intactes, regorgent de maisons à pans-de-bois et à façades décorées, la plus ancienne fut construite en 1538. La tradition veut qu'un paysan du IXème siècle découvrit dans un taillis une statue de la Vierge qui fit recouvrir la vue à sa fille aveugle. Sanctuaire commémorant le miracle, la basilique Notre-Dame-du-Roncier à Josselin devint rapidement un lieu de pèlerinage pour les malades en quête de guérison. Détruite pendant la Révolution, la statue de la Vierge a été remplacée par une oeuvre moderne.

JOUCAS Havre de paix étagé sur une butte du Luberon, aux pittoresques petites rues sinueuses fleuries, pavées à l'ancienne en escalier, face aux vignes, oliviers, et ocres du Roussillon. le village est dominé par l'ancienne commanderie des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem bâtie fin XIIème, début XIIIème siècle, rénovée et privée.

JOYEUSE Vieille ville fortifiée de l'Ardèche, bâtie autour du château, située sur une colline de la vallée de la Baume. Capitale de l'ancien duché du même nom, la cité atteste d'un passé historique très riche. Avec le château des Ducs de Joyeuse du XVIème siècle et sa Tour de la Recluse, les vestiges de remparts et ses portes Sainte Anne et de Jales, les restes d'enceinte percées de "goulajous", passages qui reliaient la ville haute à la ville basse et l'église St Pierre ancienne chapelle ducale et son couvent attenant ou se trouve maintenant le musée de la châtaigneraie. Selon la légende, la ville a été fondée par Charlemagne en 802, après avoir perdu son épée, appelée Joyeuse, retrouvée par un chevalier, l'Empereur pour le remercier lui a donné ce territoire, celui-ci y a construit son domaine, la ville s'est développée plus tard autour de ce site.

LA BRIGUE Village médiéval de montagne, niché au pied d'un cirque montagneux, au coeur de la vallée de la Roya dans les Alpes Maritimes. Il recèle plusieurs monuments historiques, le plus connu est la chapelle Notre Dame des Fontaines, située à l'écart, elle recèle plusieurs fresques de deux maîtres piémontais du XVème siècle. A l'entrée du village, veille la collégiale St Martin, imposante église baroque à la façade peinte en trompe l'oeil, à côté, une étonnante chapelle arrondie du XVIIIème siècle et en face, une belle fontaine à têtes de lions datée de 1884. Le village recèle de nombreuses ruelles pavées, des passages voûtés, des maisons richement ornées de trompe-l'oeil ou à arcades le long de la rivière. Cité du Comté de Nice qui réunit la plus belle collection de linteaux armoriés ou historiés, entre le milieu du XVème siècle et nos jours, réalisés dans un schiste noir autrefois exploité dans la région ou dans de la pierre verte de Tende.

LA CHAISE DIEU Petit village au coeur des hauts plateaux de la Haute-Loire, blotti autour du majestueux vaisseau gothique de l'Abbatiale Saint-Robert, célèbre pour son architecture du XIVème siècle et pour son festival de musique sacrée, ancienne et baroque, qui à lieu chaque fin d'été. Le monastère de Casa Dei (La Maison de Dieu) a été fondée en 1043 sur des terres inhabitées, par Robert de Turlande et quelques compagnons, ll lui applique la règle de Saint Benoît. Clément VI décide en 1344 de faire reconstruire l'abbatiale, il décède le 6 décembre 1352 en Avignon, sa dépouille est déposée dans le choeur de l'église, le 8 avril 1353. L’abbaye a été reconstruite sur les ruines du monastère de "Casa Dei", elle deviendra la Chaise Dieu au cours des siècles avec l’évolution de la langue française. Le mot "chaise" est issu du latin "Casa", la "Maison de Dieu" s’est transformée en "Chaise Dieu".

LA COTE SAINT ANDRE Dans l'Isère, ville natale d'Hector Berlioz, compositeur, écrivain et critique français, né le 11 décembre 1803, décédé le 8 mars 1869 à Paris. Capitale de la Bièvre, construite sur un coteau, dominant un paysage symbole du dynamisme agricole de la région. Au coeur du village, les maisons urbaines en pisé ou torchis, les hôtels particuliers, la halle médiévale ou dominant la cité l'imposant château dit "Louis XI" sont le reflet d’un passé riche en évènements.

LA COUVERTOIRADE Village fortifié, classé et protégé sur le haut plateau des Causses du Larzac. La cité raconte plusieurs histoires: celle des Templiers qui édifièrent le château au XIIème siècle, celle des Hospitaliers qui, au XVème siècle, leur succédèrent et enfermèrent la cité dans une ceinture de remparts puis celle de l’apogée économique et démographique de ce lieu avec ses belles demeures des XVI et XVIIème siècles. Superbe vue sur les toits à partir du chemin de ronde des remparts. "Un des plus beaux villages de France" en Aveyron.

LA GARDE GUERIN Vieux village fortifié, isolé au milieu d'un plateau, à près de 900 mètres d'altitude, dominant les rochers de la trouée du Chassezac, créé au XIIème siècle par l'évêque de Mende pour protéger les voyageurs qui empruntaient la Voie Régordane. Avec les restes de son château et une grande partie de ses remparts, le village, interdit à la circulation automobile, a conservé intact son bel ensemble médiéval remarquablement homogène. "Un des plus beaux villages de France" en Lozère.

LA MALENE Petit village médiéval, typique de Lozère, blotti sous le rocher de la Barre dans les gorges du Tarn. Il a connu des heures difficiles durant la Révolution, le rocher noirci en porte encore les stigmates, témoins de l'incendie qui a ravagé les maisons. Le bourg est connu pour ses bateliers qui font découvrir sur 8 kms les magnifiques défilés et détroits de la rivière. Le manoir de La Malène date des XV et XVIème siècles et se rattache à l'histoire des seigneurs de Montesquiou. Louis XIII ordonna de raser les forteresses rebelles mais grâce aux services rendus, le château fut épargné, aujourd'hui il est réhabilité en hôtel de luxe. Deux autres témoignages de l'histoire: l'église Saint-Jean-Baptiste du XIIème siècle, classée aux Monuments historiques et les ruines du Castel Merlet, le plus vieux château de France connu, il daterait du VIème siècle.

LA MOTTE Pittoresque bourg du Var dominé par la tour de l'horloge, une agréable promenade au coeur du vieux village permet d'y accéder, le long de ruelles fleuries agrémentées d'arcades et de places ombragées ornées de fontaines. Situé au coeur d'un riche vignoble avec douze domaines, traversé par la Nartuby, tombant en une cascade de 22 mètres de haut au "Saut du Capelan". La Motte fut le premier village libéré par les alliés lors du débarquement de Provence, une plaque apposée sur la façade colorée de la mairie nous le rappelle.

LA PALUD SUR VERDON Alpes de Haute Provence, terre de contraste entre montagnes pastorales, plateaux agricoles, terrasses surplombantes et falaises escarpées, paradis des grimpeurs, d'un canyon unique en Europe, habitat du vautour Fauve, aigles et autres oiseaux. Les gorges du Verdon, à découvrir par le circuit touristique de la "route des crêtes" où une douzaine de belvédères panoramiques surplombent jusqu'à 700 mètres le lit de la rivière. A découvrir aussi le village en ruine de Châteauneuf lès Moustiers, abandonné définitivement après 14/18 et rattaché à La Palud en 1974. A voir aussi au pied d'une falaise calcaire, la grotte où vécut en ermite jusqu'à la fin de sa vie le dernier Templier, (Pierre Borgandion, administrateur du château de Montfort) après s'être évadé du château de Meyrargues. Grotte à deux porches superposés séparés par un plancher, la partie inférieure abrite la chapelle de "Notre Dame de la Baume" datée de 1746.

LA ROQUE SUR CEZE Dans le Gard "Un des plus beaux villages de France", bâti en pierres blondes sur un piton rocheux, en surplomb de la Cèze, enjambée par le pont "Charles Martel" à douze arches construit entre le XIIème et le XIVème siècle. Dominé par les vestiges d’un château et sa chapelle romane, le village aux calades offre une vue imprenable sur les cascades du Sautadet, une curiosité géologique, immense bloc rocheux sculpté par l'écoulement de la rivière où l'on trouve bon nombre de marmites du diable. Dans les années 1950, la moitié haute du village était quasiment en ruine, sa reconstruction a débuté dans les années 1955–1960 pour aboutir au village d'aujourd'hui.

LA ROQUE GAGEAC En Périgord Noir, magnifique village niché au pied d’une falaise exposée plein sud, en bordure de la Dordogne, "Un des plus beaux villages de France". Dans ces eaux, où passaient, au XIXème siècle, les fameuses gabares, se mirent les maisons dorées aux toits de lauze. De nombreuses ruelles mènent au pied de la falaise, où le Manoir de Tarde, vestige de la Renaissance domine toujours le coeur du village. A mi-falaise, à côté de l'église, s'épanouit grâce à son exposition, un étonnant jardin composé de palmiers, bananiers, agaves, figuiers, cactus, bambous... Coeur de l’ancienne cité médiévale, le fort troglodytique construit autour de 1280, en partie dans une fente naturelle, à l’abri de sa double enceinte, est imprenable. Ni les Anglais, pendant la guerre de cent ans, ni les protestants, pendant les guerres de religion, ne réussirent à le prendre d’assaut. Pour découvrir une vue panoramique du village, il faut embarquer à bord d'une gabare, bateau traditionnel en bois, à fond plat, utilisé autrefois pour transporter les marchandises le long de la Dordogne. La majorité des gabares naviguant sur cette partie de la rivière, ne faisaient que la descendre car elles étaient démontées à l'arrivée pour être vendues comme bois de chauffage. Le 17 janvier 1957, un pan de la falaise s'éboule sur une partie du village, tuant trois personnes, détruisant six maisons et une grange, coupant la route et terminant sa course dans la Dordogne.

LA ROQUETTE SUR VAR Village perché à 380m d'altitude de la vallée du Var dans les Alpes Maritimes. Nid d'aigle dans un superbe décor montagneux, il domine les vallées du Var et de l'Estéron à leur confluence et offre un vaste panorama sur la mer et les sommets du Mercantour. La commune est constituée du village historique, avec ses maisons datant des XVI et XVIIème siècles, des "écarts" constitués de nouveaux quartiers et lotissements dans la verdure et du hameau de Baus-Roux avec ses vestiges d’anciennes usines et de fours à chaux. Au centre, l’église rénovée de style baroque dédiée à Saint Pierre, patron du village, a été achevée en 1682. Au cours des siècles, le village a tiré sa prospérité de la culture de l’olivier, de la vigne et des activités de contrebande favorisées par sa position de ville-frontière. A une époque, le rocher trop étroit, incita une partie de la population à s'établir dans la vallée créant ainsi Saint-Martin-du-Var, hameau de La Roquette jusqu'en 1867, date à laquelle il fut détaché et érigé en commune indépendante. Jusqu'à cette date, le village s'appelait La Roquette-Saint-Martin.

LA SONE Commune de l'Isère, elle se caractérise par une falaise de tuf de 30 mètres de haut et 2 km de long et par des sources pétrifiantes, d'où l'ouverture en 1994 du "Jardin des fontaines pétrifiantes", un paradis aux milles sources et au tour du monde botanique. Des plantes rares d'Asie, d'Afrique, d'Amérique, d'Australie sont acclimatées dans un décor de bassins et de cascades. En contre bas, sur l'Isère à l'aspect d'un "bayou", un bateau à roue de style Mississipi, y navigue jusqu'à St Nazaire en Royans. En dehors du village, un château fort bâti au XIVème sur le sommet de l'éperon rocheux domine la rivière, il devient une place forte pendant les guerres de religion. Assiégé par Lesdiguières, il subit de nombreux dommages, reconstruit au XVIIème siècle et rénové depuis, il se dresse majesteux avec ses toits en tuiles vernissées dans son écrin de verdure.

LA TURBIE Village médiéval perché à 450 m d'altitude des Alpes Maritimes, surplombant la Principauté de Monaco, comme un balcon suspendu au dessus de la Méditerranée. Dominé par les restes (35 mètres de haut) de son gigantesque Trophée, édifié en 6 av. J.-C. par les Romains pour glorifier l’Empereur Auguste, vainqueur des dernières tribus ligures, il mesurait à l'origine 49 mètres et était surmonté de la statue géante de l'Empereur. Aux pieds du Trophée, La Turbie a gardé intact le charme de son passé, dans une harmonie où se mélangent les styles médiéval, classique et baroque; portes taillées dans la muraille, ruelles pavées et généreusement fleuries, bordées de belles maisons en pierres restaurées avec goût; passages sous voûtes, fenêtres géminées, fontaine monumentale, église baroque à clocher carré recouvert de tuiles vernissées....

LABEAUME Dominé par l'antique château, petit village pittoresque, au bord de la rivière "la Beaume", blotti contre ses falaises millénaires jadis creusées de grottes troglodytiques, une oasis dans un paysage de garrigues accidentées. Dans cet endroit préservé, l’homme a travaillé la terre aride et la roche pendant des millénaires, pour laisser les traces des jardins suspendus. "Village de caractère" de l'Ardèche aux belles maisons de pierres, les passages couverts et les ruelles pavées, lui donnent une impression de labyrinthe. Au centre, l’église Saint Pierre aux Liens du XIVème, remaniée au milieu du XIXème siècle, possède une inscription funéraire de 1340 et un clocher soutenu par deux immenses colonnes. En contre bas, le vieux pont submersible, construit en 1875, la place du Sablas bordée de platanes centenaires, au fond, un vieux moulin à céréales et à huile d’olive. Longtemps les habitants vécurent de l'industrie de la soie et de la culture de l'olivier. Le plateau de Labeaume demeure, avec plus de 140 dolmens recensés, le lieu comportant le plus de monuments mégalithiques de France.

lACOSTE Superbe village médiéval du Luberon, installé sur une colline verdoyante au dessus d'une vaste plaine, face à Bonnieux. Des ruelles tortueuses et calades enserrées de belles maisons anciennes soigneusement restaurées et joliment décorées de plantes et de fleurs, nous amènent au sommet où se trouve comme posé, le château résidence du marquis de Sade. Il vint s'y réfugier en 1771 (propriété de son grand-père) pour fuir Paris, les scandales provoqués par ses écrits érotiques et ses moeurs très libertines. Ce grand château du XIème siècle en partie ruiné, a été acheté par le couturier Pierre Cardin en 2001, il le fait restaurer et y organise chaque été un festival culturel. Depuis les années 1970, une école des arts, créée par l’artiste peintre américain Bernard Pfriem qui tomba amoureux de la région, a investi les lieux. Reprise depuis 2002 par le Savannah College of Art and Design, une université américaine d’enseignement des arts située en Géorgie. Récompensé par l’Unesco pour son travail en conservation du patrimoine, cette institution a rénové de nombreux bâtiments emblématiques dans le village.

LAGRASSE "Un des plus beaux villages de France" de l'Aude. Dans un paysage de vignes et de collines, typique des Corbières, le village construit sur le plan des bastides, conserve des restes de remparts, de nombreuses maisons anciennes, des ruelles pittoresques et des halles datant de 1315. Il est traversé par l’Orbieu, enjambé par le vieux pont du XIVème siècle reliant le village à son abbaye bénédictine, joyau architectural de l’époque médiévale.

LAMBESC Cité de caractère au coeur de la Provence dotée d'un riche passé historique. Elle a joué un rôle politique important sous les règnes de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Les assemblées générales des communautés du pays de Provence y siégèrent pendant 140 ans d'où le surnom de "Versailles Aixois". Ville-musée qui a hérité d'un patrimoine important: de superbes hôtels particuliers, la tour carrée de l'horloge, des fontaines anciennes, des vieux lavoirs... Dépassant les toits, l'église Notre Dame de l'Assomption du XVIIème siècle, de style baroque, pourvue d'un vaste dôme de forme octogonale. Ses dimensions assez inhabituelles pour une église paroissiale sont l'héritage du passé quand la ville accueillait les assemblées générales de Provence. Lambesc et sa région a subit le 11 juin 1909, un séisme de la plus grosse magnitude enregistrée en France (estimée à 6,2 sur l'échelle de Richter).

LANNION Dans les Côtes d'Armor, ville spécialisée depuis les années 60 dans les télécommunications, auparavant une petite cité baignée par "le Leguer", au plaisant cachet de son vieux quartier de maisons à colombages, à pans de bois ou d'ardoises, le long de places, rues et venelles pavées.

LANTOSQUE Pittoresque bourg de montagne allongé sur une barre rocheuse dominant la Vésubie. Plusieurs fois détruit par des tremblements de terre, le village semble encore aujourd'hui en position instable sur son promontoire. La rue principale qui grimpe en escalier, bordée de hautes maisons anciennes en pierre de taille ou enduites mène au sommet du village et à l'église Saint-Sulpice dont la façade et la porte sculptée remonte au XVIIème siècle, sur le parvis, une vue imprenable sur les toits de vieilles tuiles.

LARGENTIERE Cité de l'Ardèche qui a conservé une grande partie de son architecture médiévale, enserrée en rive droite dans une boucle de la rivière Ligne et installée en fond de vallée sur l'emplacement des principales mines anciennes de plomb argentifère. La ville, initialement nommée Ségalières jusqu'au XIIIème siècle, doit son nom actuel à des mines de plomb argentifère exploitées du Xème au XVème siècle puis partiellement au XXème siècle. Le château construit à la pointe d'un éperon surplombant la rivière, sur la même rive que le bourg qu'il domine, comprend un énorme donjon appelé tour de Bonnegarde où était frappée la monnaie avec l'argent extrait des mines. Héritière d'une longue et brillante histoire, la cité médiévale a conservé une bonne partie de ses fortifications dont la porte des Récollets datée de 1507 et les tours de l'horloge et de Tauriers et aux detours du dédale des ruelles, des façades de superbes demeures. En face du château se trouve l'imposant palais de justice à la facade néoclassique, inauguré en 1847 et aujourd'hui abandonné. Largentière était une ville très convoitée, ce qui explique pourquoi elle était entourée de châteaux défensifs et de villages fortifiés. Le Musée de la soie situé dans la filature du Moulinet, route de Valgorge, présente la filière de la soie, principale activité en Ardèche au XIXème siècle depuis l'élevage du ver à soie au moulinage du fil.

LARRESSINGLE Plus petite cité fortifiée de France en pays d'Armagnac, dans le Gers, nichée dans un écrin de verdure. Elle a conservé l'intégralité de ses remparts dressés en plein coeur de la campagne viticole. Datée du XIIIème siècle, surnommée la "petite Carcassonne", elle est un témoin vivant et pittoresque de l'architecture médiévale. Regroupées autour du château-donjon des évêques de Condom et de l’église romane Saint-Sigismond à deux nefs, les maisons en pierres dorées ont conservé fenêtres à meneaux et portes en arc. Dès le XVIIème siècle, le château est délaissé par les évêques au profit de celui de Cassaigne plus moderne, vendu comme bien national, il est dépecé et vidé, le village tombe dans l'oubli. Au début du XXème siècle, la forteresse est vouée à disparaître. Larressingle doit son sauvetage à l'initiative du duc de Trévise, fondateur d'un comité de sauvegarde auprès de financiers de Boston qui alimenteront les caisses jusqu'en 1938. "Un des plus beaux villages de France" préservé durant les guerres et magnifiquement restauré, il se montre tel qu’il était au XVIème siècle.

LASTOURS Un des sites majeurs du pays cathare, il constitue un ensemble exceptionnel avec ses quatre châteaux édifiés au sommet d’un éperon rocheux. Cabaret, Surdespine, Quertinheux et la tour Régine dominent fièrement le village dont les maisons s'étalent sur les collines et serpentent le long des berges ombragées de l'Orbiel. Au XIXème siècle, l'industrie drapière était florissante, l'usine sert maintenant de lieu d'accueil pour le tourisme et d'accès aux châteaux.

LAURIS Vieux village chargé d’histoire du Vaucluse perché sur sa falaise, s'étirant sur un éperon rocheux entre la Durance et la montagne du Luberon. Telle une figure de proue, le château du XVIIIème siècle se dresse à l'aplomb sur le roc et domine des jardins suspendus avec bassins et fontaines. Sous le village face à la Durance: le jardin conservatoire des plantes tinctoriales, ce jardin est unique en Europe, il permet d’observer environ 250 espèces de plantes, dont on extrait des colorants pour la teinture, l’alimentation, la cosmétique ou l’art, (ouvert de mai à octobre). L'église paroissiale possède un des plus beaux campaniles en fer forgé de la région.

LAUTREC Cité médiévale adossée à un vaste plateau calcaire, aux toits de tuiles rouges en rangs serrés autour de la butte de la Salette, dominée par le calvaire et Le moulin à vent de 1688. Remis en état de marche, il peut produire de la farine, tout comme en 1830 où neuf moulins à vent en fournissaient sur la commune. Ancienne vicomté entourée de fortifications, il en subsiste une petite partie et la porte de Caussade (une des huit portes fortifiées au Moyen-âge). Cette dernière conduit à la place centrale entourée de magnifiques "couverts" en bois et des maisons à encorbellement du XIVème siècle. Berceau de la famille Toulouse Lautrec, le peintre affichiste en est l’illustre descendant, elle est également renommée pour sa production labellisée de l’ail rose. Le bleu pastel de la collégiale Saint-Rémy des XIV, XV et XVIème siècles, rappelle que l’on est en pays de Cocagne. "Un des plus beaux villages de France" du Tarn.

LE BAR SUR LOUP Village perché à 320m d"altitude sur un éperon rocheux entre Grasse et Vence, dominant la vallée du Loup, dans les Alpes Maritimes. Au Moyen Age, c'est un gros bourg défensif qui a gardé quelques vestiges de remparts et la masse imposante de son château des Comtes de Grasse construit entre le XIV et le XVème siècle. Aujourd'hui, restauré et propriété privée, il en reste un grand bâtiment rectangulaire flanqué de trois tours rondes et la porte d'entrée encadrée de deux canons. A l'entrée du bourg se dresse la statue de l'amiral de Grasse, en hommage à celui qui participa au XVIIIème siècle à la guerre d'indépendance américaine en remportant la victoire de Yorktown. Retour dans le passé pour le centre ancien fait de hautes maisons serrées les unes contre les autres, le long de ses vieilles rues médiévales, passages voûtés, escaliers, placettes et détours tortueux autour du château. Construite entre le XIII et le XVème siècles, l’église St Jacques le Majeur est un monument à la croisée des styles Roman et Gothique, elle possède un retable signé Louis Bréa, le grand maître niçois de la Renaissance (vers 1500), ainsi qu'une Danse Macabre de la même époque.

LE CANNET Station climatique des Alpes Maritimes, nichée au coeur de sept collines sur les hauteurs de Cannes. Le Vieux-Cannet a gardé le charme de la Provence traditionnelle avec ses ruelles en escalier, avec ses placettes ombragées et villas d'époque. De grands peintres, tels Pierre Bonnard, Théo Tobiasse ont immortalisé son ambiance. Au XVème siècle, les moines de Lérins font venir des familles provenant du val d'Oneille (aujourd'hui, un quartier de la ville d'Imperia) en Italie pour défricher et mettre en culture les terres. 140 familles s'installent entre 1441 et 1500, un monument leur est dédié sur la place Bellevue. Un arrêt du roi du 9 Août 1774, érige Le Cannet "en corps de communauté distinct de celui de Cannes".

LE CASTELLET Petit village médiéval au pittoresque provençal perché au sommet de son promontoire, haut lieu touristique du Var. L'accès se fait par 2 portes fortifiées (le grand portail au sud et le portalet à l'est). Au gré des ruelles en pentes et des petites places bordées de maisons anciennes soigneusement restaurées et mises en valeur avec goût, s'étalent sur les facades des gerbes de fleurs, glycines, bougainvilliers. Facades qui cachent d'innombrables échoppes d'artisans, potiers, maroquiniers, bijoux, galeries de tableaux... Depuis l'esplanade du château du XVème siècle qui abrite aujourd'hui la mairie, à côté de l'église paroissiale du XIIème siècle, se dévoile une vue panoramique exceptionnelle sur le massif de la Sainte Baume et sur les vignes et oliviers en contre bas. Le village est fier d'avoir servi de décor pour le film culte de Raimu "La femme du boulanger" du cinéaste Marcel Pagnol, il est aussi célèbre pour son circuit automobile "Paul Ricard" à l'écart sur les rocailles du plateau du Camp.

LE FAOU "Un des plus beaux villages de France" du Finistère, blotti au fond d'une des nombreuses rias de la rade de Brest où se déverse la rivière du Faou. La petite cité dont la création remonte au XIème siècle, ouvre les portes de la presqu'île de Crozon. Le centre ville compte de belles maisons à encorbellement datant du XVIème siècle (23 protégées, une classée) et face au port, se situe l'église au fin clocher renaissance, également du XVIème siècle.

LE MONETIER LES BAINS Village des Hautes-Alpes, situé à 1 500 mètres d'altitude, une des quatre communes de la station de Serre-Chevalier et le point culminant de cette importante station de montagne, sous la dénomination Serre Chevalier 1500, dont les équipements en remontées mécaniques marquent le versant nord de la vallée sur une quinzaine de kilomètres depuis Briançon. Elle s'étend sur 9 787 hectares entre les chaînons du Galibier dans le massif des Cerces et de Combeynot dans le massif des Écrins, et comprend les fameux cols du Lautaret (limite climatologique entre les Alpes du Nord et du Sud, ouvrant sur l'Isère et l'Oisans) et du Galibier (col ouvrant sur la Savoie). Depuis août 2008, le nouvel établissement thermo-ludique les "Grands-Bains", permet à la commune de renouer avec une tradition thermale tombée en désuétude depuis un demi-siècle.

LE PERTHUS Village sur le col du même nom à la frontière entre la France et l'Espagne, son originalité réside dans le fait que le tracé de la frontière en 1659, au Traité des Pyrénées, lui a permis de se former à la fois en territoire français et espagnol, il suffit de traverser la rue pour changer de pays! La cité est dominée par le fort de Bellegarde, une puissante forteresse construite par Vauban en lieu et place du château médiéval. Egalement présent sur la commune, le col de Panissars, site romain du passage des Pyrénées par la via Domitia. A proximité, le cimetière militaire de Panissars du XVIIème siècle, entre les deux une "redoute", maison fortifiée pour défendre la frontière d'époque.

LE POET LAVAL "Un des plus beaux village de France" de la Drôme, perché sur sa colline au milieu des lavandes. Une ancienne commanderie de l’ordre des Hospitaliers, construite au XIIème siècle, qui a conservé de cette époque le château, des vestiges de la chapelle romane Saint Jean des Commandeurs et une grande partie des remparts. Le village fortifié, dominé par son château est resté dans son état médiéval, sans voiture ni mobilier urbain et même sans route, avec seulement des sentiers et ruelles en escalier aux pavés inégaux, le plus souvent en pente abrupte.

LE VAL Village de caractère du Var aux différents quartiers d'époque romane et médiévale, au centre d'une longue vallée enserrée par deux chaînes de collines recouvertes de pins et de maquis. Dépassant de la mosaïque des toitures de tuiles allant du rose tendre à l’ocre brun, se dresse la tour de l'horloge coiffée d’un fin campanile ouvragé, accolée à l'église Notre Dame d'architecture romane et consacrée en 1068.

LES ARCS SUR ARGENS Cité au patrimoine important de l'époque médiévale avec le quartier du "Parage", aux vieilles bâtisses et à l'entrelacs de ruelles étroites et de calades pavées qui montent jusqu’au château. Ce quartier, entouré par les restes de sa double enceinte percée de portes fortifiées, entre la porte de l'Horloge et le donjon du XIIIème siècle, nous transporte au Moyen Age. A l'écart du village, dans les vignes du domaine Sainte Roseline, la chapelle du même nom, monument classé du XIème et XVIème siècles, abrite la châsse et le reliquaire de la Sainte. Les terres de l’Argens qui nourrissent de nombreux vignobles et la maison des vins des "Côtes de Provence" ont fait de ce village du Var, un haut lieu de la viticulture provençale.

LES EYZIES DE TAYAC Village de la Dordogne à l'architecture troglodytique atypique, situé dans un espace naturel exceptionnel, il se présente comme "Capitale Mondiale de la Préhistoire". C’est ici que s’est construite la préhistoire en tant que science; ici qu’a été découvert l’Homme de Cro-Magnon; ici que l’on trouve les merveilles mondiales de l’art pariétal dont "Font de Gaume", dernière grotte ornée polychrome ouverte au public. C’est aux Eyzies qu’est implanté le Musée National de Préhistoire, référence absolue pour le paléolithique supérieur dont les collections proviennent en grande partie des sites et des gisements de la vallée de la Vézère si riche de sa préhistoire. Enfin, c'est sur une terrasse naturelle, au dessus du centre du village, que se dresse la célèbre statue de l'Homme Préhistorique de Paul Dardé, symbole de la préhistoire en Périgord, inaugurée en 1931 par Paul Léon, Ministre des Beaux-Arts.

LES MEES Village des Alpes de Haute Provence parfaitement posé au pied des "Pénitents", il offre dans ses rues quelques maisons de la fin du XVème et du début du XVIème siècle, quelques portes subsistent encore de l'époque médiévale, où la cité était fermée par des remparts. Sur la commune se trouve une formation géologique très particulière, nommée "les Pénitents des Mées". Ce nom provient de la forme d'une masse rocheuse très découpée, qui évoque un groupe de moines coiffés de capuches pointues. Celle-ci est le résultat de l'érosion sur le substrat rocheux, qui possède des irrégularités de cohésion. Cette formation s'étire sur environ un kilomètre de long et 114 mètres au plus haut. D'après la légende, ils représentent les moines de la montagne de Lure qui ont été pétrifiés par saint Donat au temps des invasions sarrasines pour s'être épris de belles jeunes femmes Mauresques qu'un seigneur avait ramenées d'une croisade.

LES VANS Petite ville d'Ardèche au centre ancien égayé de fontaines et de belles maisons de caractère. Léopold Ollier (1830-1900), né aux Vans, créateur de l'orthopédie et de la chirurgie réparatrice possède sa statue en bronze. Sur la commune se situe le bois de Païolive, une forêt ancienne véritable labyrinthe naturel, une des plus étranges curiosités d’Ardèche.

LOCHES Une des plus belles cités fortifiées de France, "Ville d'art et d'histoire" en Indre et Loire. A l'origine, la cité est un petit bourg relais de la vallée de l'Indre, sur le chemin marchand d'Amboise à Poitiers. Au Xème siècle, les querelles incessantes qui opposent les comtes de Blois aux comtes d'Anjou, sont à l'origine de son essor. L'angevin Geoffroi Grisegonelle s'établit à Loches et fait construire une église. Son fils Foulques Nerra fait construire au début du XIème siècle, l'énorme donjon quadrangulaire de 36 mètres de haut, toujours visible de nos jours, modèle d'architecture militaire, il est transformé en prison royale par Louis XI. Le logis royal, à proximité, joyau de la Renaissance française, haut lieu de l'Histoire de France, a accueilli Jeanne d'Arc, Agnès Sorel et Anne de Bretagne.

LOCRONAN Situé sur une colline, dans un cadre naturel exceptionnel à 5km de la mer, un des sites les plus prestigieux de Bretagne, en raison de sa qualité architecturale, classé au titre des Monuments Historiques depuis 1924. Tenant son nom de Saint-Ronan, ermite fondateur de la cité au Xème siècle, Locronan connut son apogée au XVIème siècle grâce à l’industrie de la toile à voile. Bien préservée, la cité de granit a conservé de belles demeures Renaissance et son église du XVème siècle. "Un des plus beaux villages de France".

LORGUES Petite ville viticole du centre Var, regroupant 14 domaines au sein de sa vallée. Dominée par la Collégiale Saint-Martin, construite au XVIIIème siècle, ce monument est le plus visible par son imposante taille, deuxième plus grand édifice religieux du Var, après la Basilique de St Maximin. Cette bourgade provençale garde la mémoire des celto-ligures, du Moyen-Âge, des Templiers et du XIXème siècle, ces témoignages jalonnent les places, ruelles, cours et chemins. Vers 1156, les templiers s'y installent, ils dotent la cité de solides remparts, remaniés par la suite et existant encore en partie aujourd'hui. Successivement, le comte Raimond Bérenger, les reines Jeanne et Marie, les rois Louis II, Louis III et René confirmèrent son statut de "ville royale". Il n'y a donc jamais eu de seigneur ni de famille pouvant se parer du titre de Lorgues. Après les guerres de religion, la Provence ressort ruinée et affamée. En 1605, le juge de la ville autorise les Consuls à lever un impôt sur les personnes aisées pour venir en aide aux "nouveaux pauvres".

LOURMARIN "Un des plus beaux villages de France" situé en Vaucluse au sud Luberon, au coeur d'un paysage de vignes, d’oliviers et d'amandiers. Ses ruelles bordées de maisons anciennes aux façades restaurées avec les matériaux du pays et rafraichies de fontaines, s’enroulent autour de la tour de l'horloge et de l'église romane St André. Sur une butte en dehors du village, un magnifique château construit au XVème siècle par la famille d’Agoult, transformé et agrandi à plusieurs reprises par la suite, abrite aujourd’hui une riche collection de mobilier et d’objets d’art. Village d’artistes, Lourmarin séduisit entre autres Henri Bosco et Albert Camus qui reposent dans le cimetière.

LUCERAM Village médiéval fortifié des Alpes Maritimes, situé dans la vallée du Paillon, perché au-dessus d'une boucle de la rivière. Ancienne place forte sur l'antique route du sel, autrefois couronnée d'un château, aujourd'hui il n'en reste qu'une tour à mâchicoulis et les vestiges d'une enceinte fortifiée crénelée datant des XII et XIIIème siècles. Un enchevêtrement de ruelles en escalier, sous des arcades et des passages voûtés, bordées de maisons gothiques restaurées, mène à l'église Sainte-Marguerite d'Autriche à l'intérieur baroque, classée monument historique. Depuis Noël 1998, un "circuit des crèches" sillonne le village de décembre et début janvier. De la plus petite dans une demi noix, à la plus grande qui mesure 10 mètres, plus de 450 crèches sont exposées dans les rues, les caves, sur les fontaines, sous les porches, à l'église, à la tour, aux chapelles, au four à pain et dans son musée dédié...

LUMIO Petit village Corse, sur la côte de Balagne, dominant le golfe de Calvi, un joyau panoramique de la Haute Corse. Il siège depuis le XIème siècle au-dessus de la Marina de Sant’Ambroggio, mais le bourg d'aujourd'hui aux petites ruelles et imposantes maisons date du XVème siècle. Au-dessus de Lumio, le village en ruines d'Occi, fondé au XVème siècle par les habitants de la côte qui l'ont désertée pour fuir les Sarrasins. Au milieu des restes de maison, l'église de l'Annunziata est entièrement restaurée, des offices y sont célébrés à nouveau.

LURS Petit village médiéval, inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques, perché au dessus de la vallée de la Durance sur un éperon verdoyant, l'accès se fait par une agréable petite route au milieu de la garrigue. A l'arrivée, une vue d'ensemble du village aux maisons harmonieusement posées les unes contre les autres, s'étirant entre les restes du château au nord et le séminaire au sud. La porte d'entrée du village située sous le beffroi de l'horloge s'ouvre sur un dédale de ruelles au caractère authentique, de chaque côté de celles-ci, des maisons de pierre sont restaurées avec soin. Au bout du village, la "Promenade des Evêques", une allée bordée de quinze oratoires jusqu'à la chapelle Notre Dame de Vie où la vue s'étend sur 360°. Charlemagne aurait fondé la cité au début du IXème siècle, l’empereur plaça les lieux sous la tutelle des évêques de Sisteron lesquels y construisirent leurs résidences d’été. LURS, c’est aussi le siège de l’Affaire Dominici, célèbre affaire criminelle qui s’est déroulée dans la nuit du 4 au 5 août 1952, qui a défrayée la chronique pendant des années.

MALLEVAL Petite cité médiévale fortifiée, accrochée à un éperon rocher dominant les gorges du Batalon. Le village serpente le long de la route principale, les maisons Renaissance aux fenêtres à meneaux sont construites en pierre locale et semblent se fondre dans le paysage environnant. "Village de caractère" de la Loire, il a gardé un héritage important de son passé comme le vieux château, le grenier à sel, la commanderie, la maison de Prébende. En hauteur, se trouve l'église du XIème siècle, en grande partie reconstruite en 1606, le village ayant été ravagé, par les troupes de Jean de Fay à la fin du XVIème siècle, lors des guerres de religion.

MARCEVOL Prieuré roman dédié à Sainte Marie, fondé au XIIème siècle, par les chanoines du Saint-Sépulcre. Il passa aux mains des chanoines de Saint-Augustin puis, après sa sécularisation en 1484, à la communauté des prêtres de Vinça. Abandonné et vendu comme bien national à la Révolution, il fut transformé en ferme et restauré à partir de 1972. Aujourd’hui, une enceinte protège encore l’ensemble des bâtiments. Un air pur et une nature authentique dans le calme et la sérénité, protègent dans un paysage majestueux ces vieilles pierres, tout à côté du hameau du même non sur la commune d'Arboussols dans le département des Pyrénées-Orientales. Aujourd'hui une partie se visite dont l'église et une partie est transformée en chambres d'hôtes.

MARIE Petit village perché à 600m d'altitude sur les contreforts de la vallée de la Tinée, dans un paysage de montagnes boisées, au bout d'une étroite route en lacets, dans les Alpes Maritimes. Il a gardé de nombreuses traces de l'époque médiévale le long de sa rue principale, où l'on peut admirer de superbes façades de pierre grise, un brin austères. Plusieurs traverses en escalier, le plus souvent raides et pavées de dalles de pierre mènent au sommet où s'accrochent de hautes maisons construites dans le rocher, surplombant le vide. Vertigineux et abrupt sur un versant, le village offre un visage plus riant de l’autre côté, présentant des façades étagées de maisons bordées de jardinets. Fondé au Moyen Âge par un ermite qui opérait des guérisons miraculeuses, cet homme fit bâtir près de sa cabane, à l'aide d'aumônes, une chapelle dédiée à la Vierge Marie, elle donna naissance à un hameau. Marie fut ensuite une Seigneurie et un lieu de pèlerinage pour les habitants de la Basse Tinée et de Valdeblore.

MEGEVE Authentique bourg de montagne situé en Haute-Savoie, son important essor touristique remonte aux années 1920 lorsque la famille De Rothschild décida d'en faire un de ses lieux de villégiature. Il s'agissait pour eux de bâtir une concurrente française à la station suisse de Saint-Moritz fréquentée par les allemands, les ennemis d'hier. La volonté était de créer une station de sports d'hiver portant le symbole de l'art de vivre à la française, le succès fut immédiat, les aristocrates et les plus grandes têtes couronnées y firent des séjours. En 1920, il y avait 5 hôtels, ils seront 25, neuf ans plus tard. La station se développe, en 1933, on construit le téléphérique de Rochebrune, trois ans plus tard c'est celui du mont d'Arbois. En 1930, le tailleur Armand Allard invente le fuseau, pantalon qui va devenir une icône des sports d'hiver jusqu'aux années 60. Aujourd'hui, Megève avec une population d'un peu plus de 4000 habitants est une station de sports d'hiver de renommée internationale.

MENTON Station balnéaire des Alpes Maritimes, adossée à la montagne face à la Grande Bleue, à l'extrême sud-est de la France. Elle bénéficie d'un ensoleillement exceptionnel et d'un climat favorisant la culture des orangers et des citronniers. Vieille ville aux ruelles étroites avec de superbes volées d'escaliers, bordées de maisons du XVIIIème et XIXème siecles aux façades colorées ou en trompe l'oeil, mosaïques de galets au sol, céramiques murales. Et la monumentale basilique Saint-Michel-Archange, un joyau de l'art baroque du pays mentonnais, construite en 1619. Ville frontière souvent passée d’une souveraineté à une autre. Propriété d’une famille génoise jusqu’en 1346, vendue à cette date à la Principauté de Monaco. Un siècle plus tard, elle passa sous protectorat du duc de Savoie, qui, onze ans plus tard, trahit les mentonnais en aidant la Principauté à récupérer la ville. En 1524, passa sous protection de l’Espagne, puis en 1641, aux mains de la France; en 1793, Menton rejoint le département des Alpes Maritimes. En 1814, c’est au tour de la Sardaigne d'en prendre possession. En 1848, Menton et Roquebrune, s’auto proclament "villes libres" et rejoignent la France en 1861.

MEYRAS "Village de caractère" de l'Ardèche, adossé au volcan de Souilhol, cité médiévale groupée le long de sa rue Grande, bordée de belles maisons de pierre d'époque renaissance. Au travers des rues et ruelles, des scènes peintes en trompe l'oeil retracent la vie du village dans les années 20. Deux châteaux se font face, celui de Ventadour du XIIème siècle, en rénovation depuis 1969 et le château de Hautségur, petite forteresse du XVIème siècle. Sur la commune, se trouve Neyrac-les-bains, station thermale située au bord de l'Ardèche.

MEYRUEIS Gros bourg de Lozère bâti au confluent de trois rivières, isolé au coeur du parc national des Cévennes au pied du mont Aigoual. Le château médiéval d'origine carolingienne était situé sur le rocher dominant de 70 mètres la ville, la chapelle Notre-Dame du Rocher en occupe aujourd'hui l'emplacement. La ville conserve quelques vestiges de ses fortifications: deux portes des remparts, échappées à la destruction, la porte Méjane et le portail du Prieuré qui donnent toujours accès au quartier médiéval et la tour de l'Horloge. Celle-ci fut reconstruite en 1568 sur des bases anciennes et cantonne l'enceinte, elle porte l'horloge communale depuis le XIVème siècle. Terroir de vieille tradition pastorale, la région de Meyrueis conserve une importante activité d'élevage, elle est entièrement comprise dans l'aire d'inscription au patrimoine mondial de l'humanité au titre des "paysages culturels de l'agropastoralisme méditerranéen". L'arcade des bergers, arche de rocher entre Meyrueis et le Rozier est une particularité géologique à voir.

MIMOSA DE MANDELIEU A TANNERON Mimosa de Mandelieu à Tanneron, accrochée aux collines recouvertes d'un manteau d'un jaune intense, au coeur du massif du même nom et dominant la baie de Mandelieu la Napoule, la commune de Tanneron détachée de Caillan en 1835, est constituée de 22 hameaux dispersés où de nombreux horticulteurs appelés "mimosistes" le cultivent. Importé d'Australie vers le milieu du XIXème siècle par les "Lords Anglais" qui découvrirent la Côte d’Azur, le mimosa s'acclimata tout de suite aux pentes du massif, il en recouvre aujourd'hui toutes ses collines et en est la principale ressource. Ce mimosa qui n’est qu’une variété d’accaccia, originaire d’Australie, pays dans lequel il fleurit en été. Mais lorsque c’est l’été aux pays du boomerang, c’est l’hiver à Nice, pourtant, cet arbre a su conserver son "calendrier génétique" d’origine et il n’hésite pas à dévoiler ses boules jaunes à la Saint-Valentin ou à l’Epiphanie pour les plus précoces.

MINERVE Village minéral de l'Hérault, posé à l’extrémité d’un plateau calcaire, jadis imposante cité médiévale cathare, érigée par les Vicomtes de Minerve. Elle se niche entre les vallons verdoyants de garrigues, de vignes et d'oliviers. Au Moyen Age, cette cité puissante est un refuge pour les hérétiques cathares. Après le sac de Béziers en juillet 1209, le siège de Minerve marque un temps fort dans la lutte menée dans tout le "Pays Cathare". En 1210, Simon de Montfort, chef militaire de la croisade contre l'hérésie cathare ("croisade contre les Albigeois"), fait assiéger la ville. Bombardés, assoiffés, les Parfaits (nom donné aux Cathares) refusent d'abjurer leur foi et sont condamnés au bûcher. Une stèle, à côté de la Mairie, rappelle encore aux visiteurs le souvenir de cette époque troublée. Le site résulte d'une longue histoire géologique et du travail sans répit de l'eau creusant le calcaire du Causse, formant ainsi d'étroits canyons. Le Brian et la Cesse, cours d'eau aux débits capricieux, sont à l'origine de cette véritable forteresse rocheuse. Ces rivières ont formé des ponts naturels, sorte de tunnels percés dans la roche, que l'on peut arpenter en saison sèche. Cette capitale historique du Minervois, envoutante et authentique, avec ses jardins en calades, a su séduire de nombreux artisans d'art. "Un des plus beaux villages de France" connu et reconnu pour son vin produit depuis des siècles par ses vignerons, grâce aux Romains qui y ont planté les premières vignes.

MIREPOIX Superbe bastide médiévale de l'Ariège. Sur le pourtour de sa Grand place et les rues environnantes, les maisons à colombages sur galerie en bois, soutenues par des piliers aidés d’étançons portent les façades et forment de magnifiques galeries couvertes. Les solives des maisons les plus riches sont sculptées, les plus belles se trouvent sur la maison de Justice du Seigneur qui devient en 1500 la Maison des Consuls, aujourd'hui convertie en hôtel. Lors de la croisade contre les Albigeois en 1209, Simon de Montfort prend le château et le donne à Guy de Levis, son fidèle lieutenant. A cette époque la ville très florissante s’étend au pied de sa forteresse, sur la rive droite de l’Hers. En 1279, la rupture du barrage du lac de Puivert provoque une inondation qui détruit toute la ville en n’épargnant que le château. En 1289, Guy de Lévis décide de la rebâtir en forme de bastide sur la rive gauche de l’Hers. En 1362, la cité attaquée par une bande de routiers est détruite en partie par le feu. A la suite à cet incendie, une nouvelle enceinte de fortes murailles est construite avec quatre portes fortifiées. De nos jours, il ne subsiste que la porte d’Aval. A l'époque, la petite église St Maurice voit sa première pierre posée le 6 mai 1298, elle est transformée et agrandie pendant 6 siècles pour devenir la cathédrale d'aujourd'hui avec son clocher effilé de 60 mètres de haut, (le plus haut du département). Abandonnée et pillée à la révolution puis restaurée en 1859 par Violet Leduc, elle possède une nef unique de 48 m de long, 24 m de hauteur et 22 m de large, par sa largeur de nef, elle est au 2ème rang en Europe.

MOISSAC BELLEVUE Village perché à 600m d'altitude, du Var déployé en arc de cercle sur son promontoire, dominant la plaine et les vignobles. Il a su garder son cachet provençal avec ses ruelles dallées et ses escaliers escarpés, ses porches et passages voûtés, sa tour de l'horloge, sa magnifique fontaine à l'entrée et en pleine nature une chapelle du XIIème siècle. La cité tire ses origines de l'époque romaine, ensuite la situation exceptionnelle du village à flanc de colline en fait au XIème siècle une place forte idéale aux mains des "Castellane", les premiers seigneurs du lieu. Le village fut renommé en 1939 par le préfet du Var pour éviter toute confusion avec un autre Moissac dans le sud-ouest.

MOLLANS SUR OUVEZE Ancienne ville fortifiée aux 2 châteaux, dans la Drôme. Elle jouait au Moyen Age le rôle d’une "frontière" entre le Comtat Venaissin et le Dauphiné, une "Porte" qu’il convenait de bien garder pour préserver la tranquillité à l’intérieur des Baronnies. La ville haute, dédale d'étroites ruelles bordées de vieilles maisons et de jardinets perchés, est dominée par 2 châteaux. Celui construit par les comtes de Mévouillon au XIIème siècle a été restauré, il est aujourd’hui propriété privée. Le deuxième se dresse au sommet, il ne reste que la partie basse du donjon et quelques-unes de ses défenses. La ville basse possède un pont d’origine médiévale à une seule arche, jadis, il était flanqué d’un dispositif de défense constitué de 3 tours rondes. Il n’en reste qu’une aujourd’hui, qui sert de base à la tour de l’Horloge du début du XVIIIème siècle, elle fait face à une minuscule chapelle ronde bâtie en encorbellement au-dessus du lit de l’Ouvèze. De l’autre côté du pont se trouvent une fontaine "Au Dauphin" datée de 1713 et son lavoir couvert à sept arcades, l’ensemble est classé monument historique.

MONACO Cité-état de 2,02km2 (à ce jour) où le luxe s'affiche partout. Deuxième plus petit état indépendant du monde (le premier étant le Vatican), il possède son gouvernement, le chef d'état en est le Prince Albert. La dynastie des Grimaldi est à la tête de la principauté depuis plus de 700 ans, à la seule exception de la période de 1793-1814 pendant laquelle Monaco fut intégrée à la France, sous le nom de Fort-Hercule. la principauté fait partie de ces lieux magiques et prestigieux qui jouissent d'une renommée internationale. Entièrement urbanisée, c'est le pays le plus densément peuplé au monde avec plus de 18 000 habitants au km2. C'est également la ville la plus chère du monde pour l'immobilier, 300 millions € pour un appartement de 3300 m2 soit 91 000€ le m2, dans la tour "Odéon". En 1847, la principauté occupait une superficie de 24 km2 et comprenait trois communes: Monaco (1250 h), Roquebrune (850 h) et Menton (4 900 h). La partie la plus vaste et la plus riche de la principauté était la plaine mentonnaise, avec ses cultures d'agrumes et d'oliviers. À la suite d'une taxe sur les agrumes que le prince Florestant Ier voulait imposer, Menton et Roquebrune se déclarèrent "villes libres" sous la protection du royaume de Sardaigne. Afin de pallier le manque de ressources financières, aggravé par la perte de Menton et Roquebrune, le prince Charles III eut l'idée, d'autoriser en 1856, la création de maisons de jeux et de casino sur le territoire monégasque (interdits dans les pays voisins), afin de permettre à la principauté, en s’enrichissant, de se développer rapidement. Mais le premier casino ouvert en 1857 fermera rapidement, faute de clients. En 1863, Charles III fit rouvrir le casino et accorda le privilège de l’exploiter à l'homme d'affaires François Blanc, lui offrant la présidence de la Société des Bains de Mer qu'il venait de créer....

MONASTERE DE LA VERNE Sur la commune de Collobrières dans le Var. La Chartreuse fut fondée en 1170 à l’initiative de Pierre Isnard, évêque de Toulon et Frédol d’Anduse, évêque de Fréjus. Construite sur l'emplacement d'un ancien prieuré abandonné qui portait déjà le nom de Notre Dame de la Verne. En 1790, la Révolution entraîna la mise sous séquestre de tous les biens de cet édifice, puis en 1792, la vente des bâtiments et terrains comme biens nationaux. Son histoire religieuse a duré un peu plus de six siècles. Commence alors une période pendant laquelle la nature allait investir les lieux et profondément endommager les bâtiments. Par décret du 18 janvier 1921, elle fut classée monument historique. En 1968, sous l’impulsion de Mme Annette Englebert et de son amie, Annick Lemoine, une association baptisée "Les amis de la Verne", voyait le jour et décidait de s’atteler à la rénovation du site. Entre 1969 et 1982 avec ses moyens limités mais avec beaucoup d’énergie et d’envie, des travaux très importants la sortent progressivement de l’oubli. C’est en 1982 que La Verne va retrouver sa vocation initiale en accueillant des moines puis à partir de 1986, des moniales de la famille monastique de Bethléem, de l’Assomption de la Vierge et de Saint Bruno. Commencent alors d'autres transformations et rénovations de l’ensemble des bâtiments qui verront notamment renaître l’église romane et le grand cloître. Tout cela, rendu possible par l’action conjuguée de la famille monastique, des monuments historiques, du département, de la commune de Collobrières, de l’association "Les amis de La Verne" et des nombreux visiteurs qui désormais peuvent venir et dont certains en seront de véritables mécènes.

MONCONTOUR Cité médiévale des Côtes d'Armor, perchée au sommet d'une colline, encore aujourd’hui ceinturée de ses imposants remparts des XIIIème et XIVème Siècles qui lui permettaient à l’époque de défendre Lamballe, capitale du Penthièvre. Jusqu’à la Révolution industrielle, Moncontour fut marquée par la production de Berlingue (toile de lin et de chanvre) exportée jusqu’aux Indes. De cette période florissante subsistent le long de ses ruelles au charme médiéval, de belles demeures bourgeoises, l’hôtel de ville et l’église. "Un des plus beaux villages de France".

MONT DAUPHIN Place forte dans un cadre exceptionnel, située sur un plateau rocheux surplombant le confluent de la Durance et du Guil, dans les Hautes Alpes. Imposante citadelle de montagne construite par Vauban à partir de 1693, elle fait partie des 12 sites majeurs Vauban inscrits en 2008 au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Le nom de Mont-Dauphin est nommé en référence au Grand-Dauphin, le fils aîné du roi Louis XIV, la place forte étant située dans le Dauphiné. Aujourd'hui un village insolite où vivent 140 habitants.

MONT LOUIS Place forte créée de toutes pièces par Vauban en 1679. La ville, située dans la partie basse, était prévue par Vauban pour accueillir marchands, bourgeois, artisans, gens de métier. Elle est ceinte de remparts pleins et maçonnés, épais de plusieurs mètres, flanqués de 3 bastions, un fossé sec encercle le tout. Des échauguettes accrochées au sommet des remparts, permettent de guetter dans toutes les directions. Au sud, la porte de France était l'unique accès. Percé dans le rempart, ce passage en tunnel était sécurisé par un pont-levis aujourd'hui disparu. Le poste d'octroi (ancien impôt sur l'importation de marchandises) contrôlait l'entrée de la ville. La citadelle sur son promontoire, au dessus de la ville, était l'élément de défense de la place forte, dès sa création, elle compte 2500 soldats. Depuis 1964, elle abrite le Centre National d'Entraînement Commando. Au sud, la porte Royale, surmontée d'un clocher et d'une horloge, communique avec la ville, au nord, s'ouvre une porte de secours vers la route de France. Ces 2 portes avaient à l'origine un pont-levis. La cité avec les 11 autres fortifications du réseau Vauban, est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

MONT SAINT MICHEL "Merveille de l'Occident", elle se dresse au coeur d'une immense baie envahie par les plus grandes marées d'Europe. Inscrit au "Patrimoine Mondial" par l'Unesco en 1979, ce haut lieu touristique reçoit aujourd'hui plus de trois millions de visiteurs par an. C'est à la demande de l'Archange Michel, qu'Aubert, évêque d'Avranches construisit et consacra une première église le 16 octobre 709. En 966, à la demande du Duc de Normandie, une communauté de bénédictins s'établit sur le rocher, une église "préromane" y fut alors élevée avant l'an mil. Au XIIIème siècle, une donation du roi de France Philippe Auguste à la suite de la conquête de la Normandie, permit d'entreprendre un ensemble gothique. Au XIVème et XVème siècle, la guerre de cent ans rendit nécessaire la protection de l'abbaye par un ensemble de constructions militaires qui lui permit de résister à un siège de plus de trente ans. Devenue prison sous la Révolution et l'Empire, l'Abbaye nécessitera d'importants travaux de restauration à partir de la fin du XIXème siècle. Parallèlement au développement de l'abbaye, un village s'y organise dès le Moyen-Âge et prospère sur le flanc sud-est du rocher, à l'abri de murailles.

MONTBRUN LES BAINS "Un des plus beaux villages de France" de la Drôme où Les vieilles maisons de pierre, tassées les unes contre les autres, ont gagné en hauteur la place qu'elles n'avaient pas au sol. Forteresse médiévale protégée derrière ses remparts, surplombée par les ruines de son château, elle se dresse fièrement face au mont Ventoux, dominant une petite plaine plantée de lavandes. Le long de la rue Basse, les maisons s'étagent les unes sur les autres, soutenues par de hauts contreforts ou par de puissantes arcades bâtis sur le roc. Dès l'entrée, le village propose une promenade dans le passé le long de ruelles et calades empierrées, parfois couvertes, avec l’église du XIIème siècle, la tour de l'Horloge du XIVème siècle, crénelée et surmontée d'un campanile avec lanterne en fer forgé. Montbrun les Bains est également, une petite station thermale construite au pied de la cité par le Comte d'Aulan à la fin du XIXème siècle. Tout à côté le Château des Gipières, établissement de bains du XIXème siècle.

MONTCLUS Entouré de vignes et de lavandes, petit village du Gard installé dans un méandre de la Cèze. Le donjon du château médiéval construit en 1275, domine le village qui a également conservé une salle du monastère bénédictin troglodytique édifié par les Templiers. la petite bourgade joliment restaurée offre au visiteur, le charme de ses ruelles avec ses demeures de pierre blanche aux façades hautes, ses passages voûtés et ses escaliers. "Un des plus beaux villages de France"

MONTNER ERMITAGE FORCA REAL Ermitage au sommet d'un piton rocheux surplombant tout le Roussillon, du haut de ses 507 m d'altitude, le panorama s'étend sur 360°. C'est sur cet emplacement stratégique que les Comtes du Roussillon bâtirent un petit fort et une tour à signaux en rapport avec celle de Tautavel. En 1693, le château et la tour furent définitivement détruits, les restes servirent de base à la construction de la chapelle, elle était entourée de plantation qui permettaient à l'ermite de vivre en autonomie (vignes, vergers, potagers). L'ermitage est "Conjurador" son rôle est de "chasser les orages désastreux" qui se forment, poussés par la Tramontane afin qu'ils ne s'abattent pas sur la plaine du Roussillon. Après la révolution, le site, occupé par les soldats, fut pillé, dévasté et laissé en partie ruiné. Le grand intérêt porté par les habitants de Millas à ce sanctuaire suscita sa restauration en 1819. L'exposition de cet édifice aux intempéries explique ses fréquentes restaurations, la dernière date de 1987-1988. La position du piton rocheux amène la construction d'un relais hertzien qui arrose toute la plaine du Roussillon.

MONTREAL Petit village médiéval perché d'Ardèche, autrefois fortifié, deux tours de défense le dominent encore. Le château restauré petit à petit se visite, présente un donjon du XIIème siècle, une cour intérieure de style Renaissance avec un balcon suspendu et un grand escalier. Il faisait partie d'une ceinture de protection des mines d'argent de Largentière dès le XIIème siècle. Le donjon du château, la tour de Joyeuse, l’église et son clocher peigne, émergent du plan resserré des bâtisses médiévales constituant le village noyé dans la verdure.

MONTRESOR Dans l'Indre, un des "plus beaux village de France", posé sur les bords de l’Indrois où se reflètent les vestiges de la double enceinte de cette ancienne forteresse et de son château Renaissance. Ce dernier fut construit au XVème siècle sur un éperon rocheux, il a été entièrement restauré, meublé et décoré au XIXème siècle par le comte polonais Xavier Branicki, grand ami de Napoléon III, ses descendants animent toujours le site. Dans le village, les maisons aux murs de tuffeau blanc ou à colombages côtoient des habitations semi-troglodytiques et des maisons de caractère comme le logis du Chancelier (XVIème) ou la halle aux Cardeux (début XVIIIème).

MONTSEGUR Au sein d'une nature sauvage et préservée, célèbre château à l'histoire émouvante et riche, dans une vallée pyrénéennes de l'Aude. A partir de 1232, il devient le siège de l'église cathare, le castrum se densifie, se peuplant de 500 à 600 âmes. Au nord-est du château, les vestiges d'habitations encore visibles aujourd'hui représentent les derniers témoins de ce peuplement. En 1243, à la tête d'une armée de 10.000 hommes, Hugues des Arcis, sénéchal du roi de France, et Pierre Amiel, évêque de Narbonne, mettent le siège devant la forteresse. Celui-ci durera 11 mois, jusqu'à son issue tragique: les assiégés se rendent le 16 mars 1244, 230 d'entre eux ne voulant pas renier leur foi, monteront sur le bûcher, une stèle en rappelle le souvenir au début du chemin d'accès. Après la chute de Montségur, le roi de France attribue le château à l'un de ses lieutenants, Guy de Lévis. Remanié dans son architecture, il sera encore occupé par une garnison royale jusqu'au traité des Pyrénées au XVIIème siècle. Montségur est aussi un village de Montagne, vers la fin du XIIIème siècle, une petite communauté s'installe à peu près à l'emplacement actuel. Au XVIème siècle, il se développe pour prendre au XIXème siècle l'aspect actuel, une partie des maisons étant construites avec les pierres du château.

MORLAIX Cité de caractère du Finistère. Des siècles d’histoire riche et mouvementée y ont laissé une forte empreinte architecturale: 152 maisons à pans de bois, des venelles, des escaliers pentus, des jardins en terrasse, un passé historique marqué par l’activité corsaire, le port fut le plus important de Bretagne. La ville est surplombé par le viaduc, à l'imposante stature, ouvrage en granit provenant de l’île Grande, construit de 1861 à 1864 lors de l’édification de la ligne de chemin de fer reliant Paris à Brest.

MORNAS Village médiéval de la rive gauche du Rhône au nord du Vaucluse, il porte encore sur les murs des maisons et de l'hôtel de ville les traces des grandes crues du fleuve. Le bourg tout en longueur s'étale et semble étre écrasé au pied d'une abrupte barre rocheuse de 137 mètres de hauteur, coiffée des restes de sa forteresse du XIème siècle. A ses deux extrémités se dressent les portes fortifiées crénelées, percées dans les remparts. Sur le chemin escarpé et raide qui mène au château, se trouve la chapelle Val Romingier construite au XIIème siècle, ancienne église paroissiale. Il fut au XIIème siècle pris d'assaut par les Comtes de Toulouse qui reconstruisent et renforcent les défenses existantes par cette impressionnante citadelle. Les guerres de Religion y furent particulièrement tragiques, en 1562, les calvinistes du marquis de Montbrun s'emparèrent du château, massacrèrent femmes et enfants et précipitèrent la garnison du haut des remparts sur les hallebardes hérissées en contrebas; il y eut un seul rescapé à qui l'on accorda la grâce. En 1568, la ville ayant été reprise par François de La Baume, le même sort fut réservé à la garnison protestante.

MOSSET "Un des plus beaux villages de France" adossé à son éperon rocheux, il domine fièrement la vallée avec son allure de forteresse médiévale. Au travers des ruelles, nombre de maisons ont conservé leur appareil de cailloux roulés et leurs portes cintrées, quelques unes sont encore dotées de leurs fours à pain en surplomb de la rue. Au détour d’une rue, on découvre la maison publique des Consuls, un grenier à grains, ou encore une enseigne de menuisier sculptée dans la pierre qui arbore fièrement son rabot comme blason. Un peu avant le village, l'église Saint-Julien le Vieux, à l'état de ruine, est l'église primitive édifiée à l'époque romane. A côté, le monastère de Corbiac possède une église, édifiée au XIIIème siècle, qui contient des peintures de la fin du XIVème siècle. Ce monastère est aujourd'hui une propriété privée. La commune, une des plus vastes du département des Pyrénées Orientales, s'étend de 600 à 2550 mètres d'altitude.

MOULINET Village bien tranquille des Alpes Maritimes, peu perturbé par le tourisme sauf pour le passage du Rallye automobile Monte-Carlo. Blotti dans le vallon de Peira-Cava, comme une oasis au milieu des bois, le coeur du village à 800 mètres d'altitude dans le Parc National du Mercantour, englobe une partie des stations de ski de Turini (1600 m) et de Camp d'Argent (1800 m). Autour de l'église St Bernard, construite au XVIème siécle et agrandie plusieurs fois, parfaitement restaurée aux couleurs du sud, se trouve des ruelles en escalier ou sous voûtes, enserrées de vieilles maisons bâties dans une pierre grise, quelques granges abandonnées et de vieilles enseignes de magasins à demi effacées. Sur la route de Sospel, la chapelle Notre-dame de la Menour, monument historique, isolée, située en dehors du village, une situation pittoresque, pour cette petite chapelle baroque perchée à laquelle on accède par un long escalier de pierre qui enjambe la route. Un fait sombre de l'histoire: entre le 29 septembre 1944 et le 12 avril 1945, la totalité de la population du village a été déplacée par les troupes d'occupation allemandes jusqu'à Cuneo.

MOUSTIERS SAINTE MARIE "Un des plus beaux villages de France" des alpes de Haute Provence, aux portes des gorges du Verdon, blotti contre un escarpement rocheux au milieu de paysages exceptionnels. Le village bâti en amphithéâtre ressemble à une crèche avec son étoile, suspendue entre les deux blocs de rocher, le surplombant. D’après la légende, l’étoile est un ex-voto dédié à la Vierge Marie, installée selon le voeu du chevalier Blacas, un croisé emprisonné par les Sarrasins en 1210. Il avait promis, s’il revenait, de suspendre une étoile et sa chaîne en hommage à Marie. L’étoile d'aujourd’hui date de 1957, c’est le onzième exemplaire, en 1995, elle est redescendue pour la dorer à l’or fin. La chaîne mesure 135 m, pèse 150kg et l’étoile mesure 1.25m. Cité de la faïence connue et reconnue dans le monde pour la finesse de sa production aux décors uniques. L’art de la céramique a considérablement évolué à Moustiers depuis le Moyen Age, à l'époque on ne fabriquait que des objets en terre vernissée. On doit son essor à Pierre Clérissy, qui reçu d'un moine italien de passage au Monastère de Lérins, le secret de l’émail blanc. En 1668, Louis XIV ayant ordonné de fondre la vaisselle d’or et d’argent afin de renflouer le trésor royal, la faïence de Moustiers acquit sa notoriété. La mode de la porcelaine anglaise met un terme à deux siècles d’activité. En 1927, Marcel Provence rallume un four du village dans le but de lui redonner son image de grande cité de la faïence dans le monde. On compte aujourd’hui une vingtaine d’ateliers et un musée.

NAJAC "Un des plus beaux villages de France", perché, posé sur une arête rocheuse, d’une longueur exceptionnelle. Il s’étire tout au long d’une rue unique, au grand nombre de maisons anciennes, tout au bout, l’imposant château royal, construit au milieu du XIIIème siècle, est l’œuvre d’Alphonse de Poitiers, frère de Saint Louis, manifestation de la mainmise royale sur Najac après l’épisode Cathare. Classé Monument historique il faisait parti d’un réseau de châteaux royaux situés dans la vallée de l’Aveyron. De la terrasse, un magnifique panorama sur l’Aveyron et le village. Six monuments sont répertoriés à l'inventaire des monuments historiques: les restes de la porte de ville, le pont Saint-Blaise, construit entre 1259 et 1274, la maison du Sénéchal, la fontaine publique, monolithe datée de 1350, construite à partir du XIVème siècle, l'église Saint-Jean, construite au XIIIe siècle, le château et sa deuxième enceinte.

NAVES Petit village de caractère d'Ardèche, lové dans les collines d’oliviers de vigne et de châtaigniers. Ancien bourg castral à l'architecture cévenole pittoresque, il présente des vestiges d’un château, la porte à herse, la petite église romane et le bourg aux murs pignon et fenêtres à meneaux, une étape historique du XIIème siècle. Il a connu son heure de gloire au XIXème siècle avec le développement de la sériciculture et de l’élevage du ver à soie, cette activité déclinant peu à peu, le fait tomber dans l’oubli.

NICE Capitale de la Côte d'Azur sur le bord de la Méditerranée, 5ème ville de France, située au fond de la baie des Anges, abritée du vent par un amphithéâtre de collines. Le premier site de la ville fut la colline du Château, entièrement militarisé avant d'être détruit au XVIIIème sur ordre de Louis XIV. La cité s'est développée au pied de cette colline en se limitant entre le Paillon et la mer. Aujourd'hui le "vieux Nice" est caractéristique de l'urbanisme d'une ville fortifiée italienne. Les rues sont très étroites et tortueuses, les hautes façades d'immeubles sont de couleurs ocres déclinées du jaune au rouge, les nombreuses églises sont de style baroque. Capitale historique du Comté de Nice, ville frontière qui sans compter les périodes d'occupation étrangère était provençale avant de rejoindre les États de Savoie en 1388, ensuite elle rejoint la Sardaigne en 1720 et devient définitivement française en 1860. Une ville d'arts et de culture, après Paris c'est la ville qui compte le plus de musées.

NIMES Née au VIème siècle avant JC. Ses centaines d’années d'histoire, d'architecture, d'art et de passions ont forgé un trésor de richesses: les Arènes, l’amphithéâtre le mieux conservé de l’époque romaine, la Maison Carrée, seul temple du monde antique entièrement conservé, la tour Magne, sur le plus haut point de la cité, vestige de l’antique enceinte augustéenne avec la porte d'Auguste. L’eau et la pierre y sont intimement liées, tels la source du dieu Nemausus à l’origine de la ville et l’aqueduc de Nîmes avec le Pont du Gard.

NOTRE DAME DES ANGES Sanctuaire constitué d'une chapelle et d'un petit couvent cloîtré, situé au sommet culminant à 780 mètres d'altitude du massif des Maures dans le Var. Large point de vue sur la mer et les iles d'Hyères, derrière la chapelle, se dresse malheureusement bien visible, une antenne-relai. Selon l'histoire, le monastère fut bâti sur les fondations d'une chapelle mérovingienne érigée en l'an 517 par Thierry, fils de Clovis, pour remercier la Sainte Vierge de la victoire remportée sur les Wisigoths au "bourg des pins", futur Pignans. Le monastère prit beaucoup d'importance et eut une forte influence dans la région. Il accueillit les frères augustins jusqu'à la révolution Française où Les bâtiments furent vendus comme bien national avec une interruption de la fin du Xème siècle au XIIème siècle, suite aux incursions des Sarrasins en Basse-Provence. La chapelle fut reconstruite en 1844, en 1900 le cloître a été construit en utilisant les murs extérieurs de l'ancienne chapelle. Les Frères Franciscains de l'Immaculée y sont installés depuis juin 2001. Selon la légende, Nymphe, soeur de St Maximin et servante de Ste Marie-Madeleine, se serait réfugiée en ce lieu et y aurait sculpté une statue de la Sainte Vierge. Celle-ci perdue au Moyen-âge fut retrouvée plus tard par un chien de berger dans un fourré et transportée dans l'église paroissiale, le jour suivant, la statue retourna mystérieusement dans son buisson. On construisit une chapelle à l'endroit de cette découverte. Aujourd’hui on peut y découvrir sous verre, une importante et curieuse collection d’ex-voto dont le plus ancien est daté de 1766: broderies, peintures sur bois, cannes, chapelets, bouquets de mariées... au plafond, suspendus, un bateau et même un véritable caïman empaillé.

NYONS Ville médiévale au pied d'un piton rocheux, tout près du Mont Ventoux dans la Drôme. Gros bourg provençal typique, environné de moyennes montagnes, à l’abri des vents dans sa cuvette naturelle, bénéficiant d’un ensoleillement exceptionnel toute l’année d'où son surnom de "Petit Nice". Envahie par les Germains au Vème siècle, par les Sarrasins au Xème, fief des princes d’Orange, propriété de la couronne de France au XIVème. La ville a une longue histoire présente encore aujourd’hui: Le pont de style roman, construit entre 1341 et 1409, d'une portée de 43 mètres, dresse son arche unique en ogive à plus de 18 mètres au dessus de l’Eygues; la tour Randonne, du XIIIème siècle, dominant la ville, c'est une étonnante chapelle à clocher ajouré et ouvragé (une pyramide de trois étages d’arcades), surmontée d’une statue de la Vierge de 3,50 mètres de haut; deux "curiosités" classées Monuments Historiques. La vieille ville avec le quartier des Forts et ses ruelles tortueuses pavées de galets; la place des Arcades, créée au XIVème siècle; la rue des Grands Forts à l'allure médiévale, en grande partie couverte par des maisons d'habitation. Célèbre pour ses spécialités qui sont l'olive noire (sous AOC) et l'huile d'olive.

OLARGUES Ancienne cité fortifiée érigée sur une butte rocheuse entourée d'une boucle du Jaur, nichée au coeur d'une nature préservée, au pied du Massif de l’Espinouse, dans l'Hérault. "Un des plus beaux villages de France" à l'aspect typiquement médiéval et à l'architecture remarquable du site. Il offre de nombreuses curiosités à découvrir le long de ses ruelles pavées de galets et de ses passages couverts: l'ancien donjon du château-fort bâti au XIIème siècle transformé en tour-clocher qui dévoile un paysage du pont du Diable de toute beauté, bâti au XIIème siècle, classé monument historique; le musée d'Arts et Traditions Populaires situé au centre du village, dans le célèbre escalier-rue de la Commanderie et l'église Saint-Laurent du XVIIème siècle. A l'entrée d'Olargues un "Pont de Type Eiffel" construit entre 1886 et 1889, pour la ligne de chemin de fer, récemment repeint en rouge.

OPPEDE LE VIEUX Petit village médiéval semi ruiné chargé d'histoire, construit au sommet d'un éperon rocheux envahi par la végétation avec en toile de fond, un cadre sauvage de forêts, de combes et de rocs. Des ruelles pavées bordées de ruines et de demeures anciennes du XVème et XVIème siècle dont certaines ont été restaurées, nous conduisent au sommet coiffé d'une collégiale du XIIème siècle et des vestiges d’un château du Moyen Age. Au pied du château une esplanade nous offre un large panorama sur la plaine et les villages du Luberon. Un second village d’Oppède a été progressivement constitué dans la plaine au cours du XXème siècle alors que le premier se ruine.

ORANGE Ville d'art et d'histoire, du Vaucluse, au patrimoine exceptionnel de la civilisation romaine, classé monument mondial de l'UNESCO. Dès l'entrée, l'Arc de Triomphe d'Orange, bâti en 26-27 après JC, se dresse majestueusement avec ses trois arches. Autre imposant édifice en pleine ville: le Théâtre Antique, édifié au début de l'ère chrétienne, le seul théâtre romain à avoir conservé son mur de scène. Au détour de ruelles étroites, la vieille ville s'apparente à une sorte de gros village provençal avec ses façades rénovées et ses petites places. Un peu d'histoire: De -35-30 avant JC, fondation d'Arausio par les vétérans de la IIème Légion Gallique; 793, date légendaire de la prise d'Orange aux Sarrasins par Guillaume au Cornet, Comte d'Orange, compagnon de Charlemagne. A la fin de sa vie, Guillaume, abandonnant toutes les richesses de ce monde entre au monastère, après sa canonisation, ce monastère deviendra Saint Guilhem le Désert.

PAIMPOL Petite ville côtière des Côtes d’Armor, riche des traditions et coutumes de la Bretagne, célèbre pour avoir été au début du XXème siècle un des ports de la grande pêche, au large de l'Islande. Très appréciée pour sa tranquillité, son petit port et son centre historique. Sur la commune, l'Abbaye de Beauport fondée en 1202 est un ensemble monastique remarquablement conservé, témoin majeur de l'architecture religieuse en Bretagne.

PEILLON Village fortifié spectaculaire des Alpes Maritimes. Il a gardé intégralement son aspect médiéval, juché à 360m d'altitude en nid d'aigle sur un rocher étroit et abrupt. Ses hautes maisons de pierre regroupées les unes contre les autres de manière circulaire font littéralement corps avec le rocher. Le dégradé des ocres des façades, des pierres et des toits, s'harmonise admirablement avec les paysages qui l'entourent. A son sommet, l'église de la Transfiguration, bâtie au XVIIIème siècle à l'emplacement d'un ancien donjon. Véritable voyage dans le temps avec ses calades tortueuses coupées d'arcades bâties, ses passages voûtés et ses escaliers. Le plus beau village perché de la Côte d'Azur et "Un des plus beaux villages de France", il est entièrement classé.

PEROUGES Cité du moyen âge, au sommet d’une colline dominant la plaine du Rhône. Cette ancien bourg de tisserands garde, derrière sa double enceinte de remparts, les traces de son passé médiéval, avec un ensemble urbain et architectural particulièrement exceptionnel de vieilles demeures des XV-XVIème siècles, de ruelles aux galets inégaux et l'église-forteresse... "Un des Plus Beaux Village de France" possédant en son sein, pas moins de 80 édifices et maisons caractéristiques tout ou en partie protégés au titre des Monuments Historiques.

PERPIGNAN Ancienne capitale éphémère du royaume de Majorque, dont il reste l'imposant palais. Ancienne ville fortifiée, ceinturée de remparts démolis en 1904, il en subsiste le monumental "Castillet", construit en briques rouges vers 1368. Préfecture des Pyrénées Orientales, située dans la plaine du Roussillon, à quelques kilomètres de la mer à l'est, entourée par la chaîne des Albères au sud, les massifs du Canigou et du Capcir à l'ouest et la chaîne des Corbières au nord.

PERROS GUIREC Village des Côtes d'Armor, bâti en amphithéâtre sur les falaises littorales, au sein d'un paysage insolite où la terre et la mer sont parsemées de rochers de granit rose aux formes impressionnantes découpées par le vent. La ville a deux emblèmes: le macareux, petit oiseau marin au bec coloré dont la plus grande colonie en France niche dans les Sept-Îles et la fleur d'hortensia.

PEZENAS Ville d’art et d’histoire à l'immense patrimoine historique au coeur de la vallée de l'Hérault. Cette charmante cité ancienne dont le centre ville piétonnier est classé en secteur sauvegardé, a été créé le 21 juin 1965 par le ministère des Affaires culturelles. Elle compte plus de trente immeubles inscrits ou classés Monuments historiques. De nombreux hôtels particuliers tels l'hôtel de Lacoste, Jacques Coeur, de Landes de Saint-Palais, de Carrion-Nizas, d'Alfonce, de Ribes, ... et aussi la Maison Consulaire, ancien siège du pouvoir municipal où se sont tenus des États Généraux du Languedoc ont été construits aux XVème, XVIème et XVIIème siècles. Le long de ses ruelles pittoresques, on trouve une multitude de détails architecturaux magnifiques entourant les portes et les fenêtres. Un lieu de séjour de prédilection pour Molière et son Illustre théâtre lors de leurs nombreuses tournées et voyages en province entre 1646 et 1657, après son premier échec à Paris. Dans la ville, un musée lui est consacré.

PIANA Village pittoresque de la Corse avec ses maisons blanches cramponnées en amphithéâtre, dominées par l'église Sainte-Marie, surplombant le golfe de Porto en faisant face aux presqu’îles de Senino et Scandola. "Un des plus beaux villages de France", il sert de toile de fond aux "Calanche", un site exceptionnel classé d’intérêt mondial par l’UNESCO. Les calanques (en langue corse calanche), sont considérées comme l'une des merveilles de la Corse. Un lent travail d'érosion a donné à ces rochers granitiques déchiquetés, surplombant de 300 mètres une mer bleue et profonde, des formes étranges et parfois fantastiques, de piques, de colonnes et de figures rongées par le vent et la mer. La route étroite toute en virage s’accroche en corniche à ces superbes parois rouges.

PIGNA Village de charme de la Balagne, véritable joyau entre mer et montagne, perché sur une butte cernée d'oliveraies, dominant la baie d'Algajola. Le village médiéval regroupe ses ruelles tortueuses pavées ou en escalier, bordées de maison soigneusement rénovées et fleuries, autour de l'église, bâtie dans le style italien à la fin du XVIIIème siècle. Il est habité par de nombreux artisans et artistes qui ont entrepris de le rénover et de redonner vie aux métiers d'antan et de sauver le patrimoine musical Corse.

POINTE DU RAZ Chef-d’oeuvre de la nature, face à l’impétueux Raz de Sein. Dans ce décor de hautes falaises couvertes de landes, exposées aux flots et aux vents, la Pointe du Raz est le site naturel le plus connu du Finistère, il est aménagé en "Grand Site de France". En face se trouve le Raz de Sein (Phare de la Vieille et Phare de Tévennec, l'île de Sein, île située à 8 kilomètres et chaussée de Sein) et tout au loin, le phare Ar Men, le plus éloigné des côtes françaises, dont la construction dura 34 années.

PONT EN ROYANS Reconnu comme l'un des bourgs les plus curieux du Dauphiné avec ses maisons colorées, accrochées aux falaises, dominant la Bourne et son pont. Celui-ci au départ fut un passage étroit jeté entre deux rochers au dessus des gorges abruptes et très étroites à cet endroit, permettant de traverser le torrent et d'accéder aux plateaux du massif du Vercors. Ce bourg à l'architecture médiévale du XVIème siècle doit son charme à l'ingéniosité des hommes, qui ont construit ce village plaqué à la paroi en encorbellement, pour favoriser le négoce du bois. Pont-en-Royans porte d'entrée du Vercors, c'est aussi la rivière aux berges aménagées et le Musée de l'eau. Le site des maisons suspendues est inscrit aux titres des Monuments Historiques depuis 1944.

PORT LOUIS Sentinelle de pierre, elle veille sur la ville et sur les eaux de la rade de Lorient. Derrière les remparts laissés intacts par les canons et le temps, se mêlent le faste de la Compagnie des Indes avec son musée et le charme pittoresque d’un port de pêche. Les Espagnols érigent les premiers élément de la citadelle en 1590. Les hommes de Juan del Aguila partis, Louis XIII achève les fortifications en 1637 et donne à la ville le nom de Port-Louis.

PORTO OTA Station balnéaire de Corse, dominée par sa tour génoise carrée, fortifiée du XVIème siècle et célèbre pour son golfe inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. A l'origine, un petit port de pêche, aujourd'hui une marine bordée d'eucalyptus centenaires du discret village d'OTA, situé à 5 km plus haut, bâti à flanc de montagne, à l'entrée des gorges de Spélunca. Il est l’exemple typique du village pittoresque corse traversé par des ruelles serrées et par des routes sinueuses, les maisons de granit en complètent le décor.

PRADELLES Bourg médiéval et Renaissance anciennement fortifié en Haute Loire, dominant la vallée du Haut Allier, sur la voie Régordane reliant l’Auvergne au Languedoc. Cette ancienne place forte était une étape importante pour les marchands remontant les denrées du Midi ainsi que pour les pèlerins en route vers Saint-Gilles et venant du Puy en Velay. Témoins de cette époque prospère, les demeures nobles aux murs de pierre et arcades, dont les hautes façades s’érigent contre les bourrasques cévenoles. "Un des plus beaux villages de France".

PRATS DE MOLLO Au fond d'une vallée verdoyante, au coeur du Haut-Vallespir dans les Pyrénées Orientales, une ville fortifiée à 735m d’altitude, au patrimoine historique important en bon état de conservation, entourée d’un rempart et construite autour de l’église Saint Juste et Ruffine. Au dessus de la cité se trouve le fort Lagarde, fortification bâti par Vauban au XVIIème siècle afin de contrôler la nouvelle frontière du traité des Pyrénées, le fort est relié à la ville par une galerie couverte. Blotti au coeur du cirque grandiose du haut Vallespir, dans une nature préservée, les thermes de la Preste les bains.

PUIVERT Village de l'Aude protégé par son château, campé sur le rocher à 600 m d'altitude, il s'étend sur une longueur de 175 m. Initialement pourvu de 8 tours dont 5 demeurent à ce jour dans un très bon état de conservation, le site castral est commandé par un donjon de 15 m de côté et 35 m de haut, délimitant l'extrémité occidentale d'une immense basse-cour. Le donjon, originellement attenant au logis seigneurial, possède 4 magnifiques salles voûtées et une terrasse au panorama grandiose. De tous les édifices castraux de la première moitié du XIVème siècle, ce château apparaît comme l'un des mieux conservés. Classé Monument Historique depuis 1907, il demeure un témoignage majeur et authentique de la diffusion en Languedoc des grands principes de l'architecture royale française. Lors de la croisade "Albigeoise", la forteresse sera prise en novembre 1210, après un siège de 3 jours par Pons de Bruyère (lieutenant de Simon de Montfort). Il y établi son quartier général d’où il dirige toutes les opérations contre les cathares de la région, le château devient possession du royaume de France.

PUY EN VELAY Site exceptionnel au coeur du volcan, point de départ de la Via Podiensis vers St-Jacques de Compostelle et de la Régordane, en Haute Loire. Ville d'art et d'histoire, préservée des atteintes du temps réserve bien des surprises tels l’étonnante chapelle St-Michel d’Aiguilhe, la cathédrale, inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO comme les chemins de St-Jacques, son cloître du XIIème siècle, le rocher Corneille et la statue Notre-Dame de France ... . La vieille ville est un secteur sauvegardé de 35ha où sont protégés les éléments architecturaux des anciennes demeures, ornées de tourelles, de portes sculptées et de fenêtres à meneaux, elle permet de parcourir plusieurs siècles d'architecture depuis le baptistère Saint-Jean daté du Xème siècle, caché derrière la cathédrale jusqu'aux immeubles de la rue Pannessac aux façades d'architecture du XVIème au XVIIIème siècle.

QUIMPER Ancienne capitale culturelle de la Bretagne, ville d'art et d'histoire, située au coeur de la Cornouaille et de ses paysages maritimes du bout du monde, authentiques et préservés. Le vieux Quimper et ses trois coeurs anciens aux étroites venelles bordées de maisons à colombage dont les noms évoquent les corporations du moyen-âge, semble protégé par la Cathédrale Saint Corentin de style gothique des XIII-XIXème siècles. Incendiées en 1720, les deux flèches néo-gothiques ont été reconstruites en 1854 et s’élèvent à 77 m au dessus des toits. Ville test en 1976 pour les ronds-points en France, la circulation connut une amélioration sans précédent dans sa fluidité, d'où l'expansion rapide du système à l'ensemble de l'hexagone.

REGUSSE Village provençal typique et calme du haut Var, bâti sur son mamelon, encore entouré d'une partie des remparts d'où émerge: la tour de l'horloge du XVIème et son campanile du XVIIIème siècle, le clocher en tuiles vernissées de l'église Saint Laurent du XIIème siècle et le château d'eau. Son origine remonte à l’implantation des romains sur un site celto-ligure. Au XIIème siècle, fief des Templiers, ils construisent un château dont subsistent encore la partie nord des remparts et une cour médiévale au coeur du village. En 1309, il passe dans le domaine royal et en 1319, il est cédé aux hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Pendant les guerres de religion, à la suite de trouble, le village est déserté puis repeuplé en 1580 par des Hongrois. Emblèmes de la cité, se dressent deux moulins à vent du XIV-XVème siècle, restés longtemps à l’abandon, puis restaurés en 1995, un des deux en état de marche produit encore de la farine, (ils en produisaient 52 tonnes par an en 1811).

RENNES LE CHATEAU Petit village de l’Aude juché sur un piton rocheux dominant la région. La commune a été rendue célèbre par l'abbé Bérenger Saunière qui vécut dans la paroisse à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. Suite à des travaux de rénovation dans son église qui s'échelonneront sur plusieurs années, entraînant une soif d'embellissements toujours plus variés et somptueux, l'abbé entreprendra dans la décennie suivante et à titre personnel, la construction d'un ensemble monumental, à proximité immédiate de la petite église comprenant, une villa, un grand jardin paysager, une serre, une terrasse et une petite tour d'aspect médiéval. Malgré l'absence de preuves historiques, de nombreuses théories laissent entendre qu'il y aurait trouvé un trésor pour financer le tout. En raison de cette légende, enjolivée par de nombreux récits de fiction, d'enquêtes, de nombreux articles de presse et de reportages de télévision, autant d'origine française qu'étrangère, Rennes-le-Château a acquis une renommée internationale. La conséquence d'une si grande notoriété entraina un afflux de touristes et surtout de chercheurs de trésors, face à ce risque, la municipalité prend un arrêté interdisant les fouilles sur son territoire pour ne pas transformer le sous-sol en véritable gruyère. Suite à l'acquisition communale de ce domaine, un petit musée dédié à l'abbé et à sa servante, à été réalisé.

RICHELIEU Exemple unique en France d’urbanisme du XVIIème siècle. Régularité et symétrie caractérisent cette "cité idéale", remarquablement conservée, aujourd’hui site classé avec sa Grande Rue, bordée de 28 hôtels particuliers, sa halle et son église du XVIIème siècle, ses remparts, son parc abritant les vestiges du château. Entourée de remparts bordés de douves, véritable joyau d’architecture et d’urbanisme tracé au cordeau, la ville se présente sous la forme d’un vaste rectangle de 620 mètres sur 390 mètres. Elle est accessible par trois portes monumentales, la quatrième, factice, sert à respecter la symétrie de l’ensemble. En 1631, le roi Louis XIII pour remercier son ministre de ses éminents services, lui fait la faveur d’ériger "un bourg clos de murailles et de fossés et de bâtir une halle". Richelieu confie à Jacques Lemercier, architecte du roi, auteur de la Sorbonne et du Palais-Royal, le soin d'édifier à l’emplacement de la propriété familiale, un vaste château, reflet de sa grandeur et une ville nouvelle à proximité, pour y loger sa cour.

RICHERENCHES Charmant petit village de Vaucluse, dans l'enclave de Valréas. Une des plus anciennes et plus importantes commanderies des Templiers de Provence du XIIème siècle. Celle-ci, jadis "chef d'ordre" de la région, est abritée par un large mur d'enceinte flanqué de quatre tours, elle est la mieux conservée. Capitale de la truffe en Vaucluse qui assure à lui tout seul 80% de la production française. Le plus grand marché national du diamant noir s'y tient tous les samedis matin de fin novembre à fin mars. Vers la mi-janvier, le dimanche de la Saint Antoine (patron de la truffe), se déroule à l'église la messe de la truffe où la quête se fait en truffes, les offrandes pesées et vendues sont offertes à l'église.

ROCHECOLOMBE En Ardèche, village médiéval ruiné et en partie abandonné, bâti sur un piton rocheux, dominé par les vestiges d'un château et de son donjon construit au XIème siècle, concédé à la famille d'Ucel par les comtes de Toulouse. Le château est incendié pendant les guerres de religion, il est resté en ruine depuis. Le bourg castral n'était pas fortifié mais les maisons jointives, hautes et sans ouvertures, opposaient une ligne continue de défense face à d'éventuels assaillants. L'église Saint-Barthélemy constitue l'un des derniers édifices restant du château, la partie la plus ancienne date du XIIIème siècle. Elle recèle le caveau de la famille de Vogüé recouvert d'une dalle portant l'inscription: "Ici reposent auprès de dix générations de seigneurs de Vogüé, Guillaume de Vogüé, mort en 1602, Balthazar de Vogüé, chevalier de malte, mort en 1630". Aujourd'hui plusieurs maisons sont en restauration et le tout est bien entretenu.

ROCHEMAURE Village de caractère atypique d'Ardèche, situé en pleine vallée du Rhône, entouré de longs remparts descendant dans la vallée, à mi-hauteur la chapelle Notre-Dame-des-Anges, de style gothique provençal. Le village se distingue par ses couleurs de noir et de blanc pour le calcaire et le basalte qui le constituent. Les restes de son château médiéval du XIIème siècle, perchés sur une cheminée volcanique lui donnent des allures de forteresse ancestrale. Le pont suspendu sur le Rhône, construit en 1858, reconstruit en 2013 en passerelle himalayenne et le village sont inscrits à l’inventaire des monuments historiques.

ROGNES Village des Bouches du Rhône dont l'origine remonte à l'âge de fer, les constructions dont une partie d'entre elles sont de type troglodyte sont étagées sur les pentes de la colline du Foussa. Détruit et reconstruit plusieurs fois au cours des siècles, jusqu'au 11 juin 1909 où un tremblement de terre le fit presque totalement disparaître, il fut alors abandonné définitivement. Aujourd'hui rebâti au pied de la colline, Rognes a tout de même gardé quelques ruelles et vieilles demeures rescapées. Ce lieu est célèbre pour sa pierre exploitée depuis l'empire romain et capitale de la truffe des Bouches du Rhône.

ROQUEBRUNE Village médiéval aux ruelles pleines de caractères, creusées parfois à même la roche, perché à 225 m d'altitude, couronné de son château, seul spécimen de châteaux dit "Carolingiens" existant en France. Construit en 970 par Conrad Ier, Comte de Vintimille, il devait défendre la frontière ouest du domaine féodal. La forteresse comprenait tout le village dans une même enceinte percée de six portes fortifiées. Au XVème siècle, les Grimaldi augmentèrent la puissance militaire de ce donjon. Vendu comme bien national en 1808 à cinq citoyens roquebrunois, il est revendu en 1911 à un riche touriste Britannique. Celui-ci commence à entreprendre des travaux mais céde le château à la commune en 1921. En plein coeur du village médiéval, l’église Sainte Marguerite, ancienne chapelle du XIIIème siècle, agrandie au XVème siècle et remaniée au XVIIème siècle. Magnifique panorama surplombant le Cap Martin, havre préservé à la végétation typiquement méditerranéenne, entre Menton et Monaco.

ROUGON Petit village des Alpes de Haute Provence, niché au pied des audacieux vestiges de son château médiéval, vertigineusement campé sur son piton rocheux. Discrètement situé au-dessus du Point Sublime, à l’entrée du grand canyon et du couloir Samson, la route qui y conduit lui est exclusive. Le calme accompagne le résident comme le touriste qui, après s’être arrêté au Point Sublime, parcoures les ruelles ombragées et fraîches à 930 m d'altitude.

ROURE Village médiéval à l'architecture agro-pastorale accroché à une pente abrupte, perché à 1100 m d'altitude, dominant la vallée de la Tinée dans les Alpes Maritimes. On y accède, par une route minuscule et tortueuse, taillée dans la roche rouge. Le village étale le long de pittoresques ruelles pavées en escalier, ses granges et maisons de pierre rouge qui datent pour la plupart des XVII et XVIIIème siècles, coiffées de toits de bardeaux ou de lauze violette. Une harmonie de couleurs que l'on peut admirer depuis le belvédère aménagé en "théâtre". Il possède encore son four communal en activité et un restaurant étoilé "Le Robur". Depuis toujours, l'isolement du village obligea ses habitants à vivre en autarcie, ne descendant de la montagne qu'à pied ou à dos de mulet. La route d'accès n'est arrivée qu'en 1933, en 1927 les habitants mettent en place un câble de 1 850 m de long, porteur de wagonnets en bois, actionné par un moteur électrique. Il fonctionna jusqu'en 1962 permettant d'assurer la descente de la production (lait, fromages et farine) et de remonter les provisions et le courrier.

ROUSSILLON "Un des plus beaux villages de France", posé face au Luberon, au pied des plateaux des Monts de Vaucluse, situé au coeur du plus important gisement ocrier du Monde. Il doit sa célébrité à ses falaises et à ses spectaculaires carrières d'ocre, où les rouges, les jaunes et marrons se déclinent avec contraste au milieu de belles pinèdes. Site magique ressemblant à une palette de peintre, les infinies combinaisons de couleurs varient du jaune au violet le plus sombre en passant par toutes les nuances de rose et de rouge. Le "Conservatoire des Ocres et des Pigments Appliqués" installé dans une ancienne usine d'ocre, explique le travail et le traitement de ces pigments.

ROUTE DE CORTE A PORTO CORTE - De la montagne à la mer, un itinéraire d’une superbe beauté au départ de Corte, située au centre de l’île et capitale historique de la Corse: Défilé de la Scala di Santa Regina - Calacuccia et son lac - Forêt de Valdu-Niellu - Col de Vergio à 1477m - Forêt d'Aïtone - Evisa et ses châtaigniers - Gorges de Spélunca - Ota - Marine de PORTO sans oublier quelques animaux Corse sur le bitume ou autour des poubelles!

RUSTREL Village du Lubéron, adossé au pied du plateau d'Albion, dominé par son château du XVIème siècle, récemment restauré il abrite la mairie. A la révolution industrielle, Rustrel a été un centre important de production d'ocre. De ces carrières à ciel ouvert, il reste d'étonnantes falaises aux mille couleurs, des rochers de couleurs rouille et des cheminées de fées qui surgissent de la végétation. Aujourd'hui, après un long déclin, l'exploitation du site touchant à sa fin, l'ensemble surnommé le "Colorado Provençal", entame une deuxième vie en s'ouvrant aux visiteurs.

SAIGNON Village haut perché du Luberon, paisible et serein, allongé au sommet d'une colline devant un immense rocher. Construit sur un éperon rocheux autour de trois édifices: la chapelle castrale, la tour de l’horloge et l’église romane du XIIème siècle, il déroule: ruelles et calades étroites, fontaines anciennes, petites places ombragées, belles maisons aux portes anciennes... L'énorme rocher que l'on aperçoit depuis la plaine joua un rôle défensif clé pour la ville d'Apt, il est d'un accès facile, à son sommet, il nous offre un panorama superbe sur la plaine et les montagnes du Luberon.

SAINT ANTOINE L'ABBAYE Village au coeur d'un paysage vallonné de l'Isère. L'abbaye de Saint-Antoine construite du XII au XVème siècles, sous l'impulsion des Antonins, un ordre hospitalier de moines médecins qui rayonna sur toute l'Europe pendant le Moyen Age, veille sur son village. Aux côtés de l'imposant édifice, considéré comme l'une des réalisations gothiques les plus remarquables du patrimoine rhônalpin, se côtoient de simples maisons en torchis ou à colombages du faubourg, d'anciennes échoppes et la halle médiévale. Les "goulets", ruelles étroites à demi-couvertes permettent de rejoindre le haut du bourg qui se distingue par ses demeures élégantes, aux façades percées de fenêtres à meneaux et tuiles vernissées. Le site de Saint-Antoine, inscrit au titre des Monuments Historiques depuis 1840, est aussi "Un de plus beaux villages de France".

SAINT ANTONIN NOBLE VAL Cité médiévale du Tarn et Garonne blottie au creux d'une vallée entre l'Aveyron et la Bonnette, dominée par le Roc d'Anglars dont les hautes murailles se dressent majestueuses. La légende dit que le corps de Saint Antonin, martyrisé à Pamiers, navigua jusqu'ici dans une barque conduite par deux aigles blancs. Un monastère fondé en son honneur au VIIIème siècle est à l'origine de la ville. La cité est l'une des plus vieilles de la région, ayant survécue aux aléas de l'histoire. Siège d'une vicomté dont témoigne la "Maison romane" bâtie vers 1150, l'une des plus anciennes de France, c'était le tribunal du viguier, devenu hôtel de ville en 1313 (le plus ancien de France). "Un des plus beaux villages de France" aux vieilles demeures enchevêtrées, le long des ruelles sinueuses avec leurs fenêtres géminées ou à meneaux, leurs arcs gothiques ou romans, ses vieux portails, sa halle couverte...

SANT ANTONINO Véritable nid d'aigle, planté à 500 m d'altitude, sur un piton granitique, en Corse. Il est composé de demeures, soudées les unes aux autres, qui s'enroulent autour du piton formant un labyrinthe, par un dédales de ruelles étroites et tortueuses pavées et de multiples passages voutés, à l'époque pour mieux résister à l'éventuel envahisseur. Le village "Un des plus beaux village de France" domine un petit plateau herbeux sur lequel s'élèvent isolées l'église et sa chapelle.

SAINT BRIEUC Dans les Côtes d'Armor. La ville tient son nom du moine Brioc, son fondateur, originaire du Ceredigion (actuel Pays de Galles), il s'installe sur les hauteurs aux alentours de 480 et fonde un monastère près de la fontaine portant son nom. Les vieux quartiers de la ville du XIV et XVème siècles, greffés autour de la "cathédrale forteresse" Saint-Etienne, construite du XII au XVIIIème siècles, conservent des maisons à pans de bois, trois d’entre elles sont classées "Monuments historiques". Saint Brieuc est un des Sept saints fondateurs de la Bretagne. La Baie de Saint-Brieuc est un vaste espace côtier où se succèdent falaises, criques, dunes, pointes....

SAINT ETIENNE DE TINEE Dans les Alpes Maritimes, gros bourg de montagne bâti au bord de la rivière Tinée, au creux d'une large vallée boisée, à 1140 mètres d'altitude, au pied de la plus haute route d'Europe: la Bonette à 2802 mètres. Sur la place agréable et vivante, face à la mairie colorée, une belle église baroque fraîchement repeinte et son clocher roman du XIVème siècle. Au détour de ruelles pittoresques, les peintures en trompe-l'oeil sont nombreuses, comme celles de la maison Fabri ou la chapelle des Pénitents blancs avec son cadran solaire. Sur le territoire de la commune, la station de ski d'Auron et de nombreux hameaux: Roya, Bourguet, Douans, la Rougelle, la Blache et Demandols.

SAINT FLORENT Antique cité romaine devenue aujourd’hui une station balnéaire à la mode, nichée au creux d'un golfe auquel elle a donné son nom, entre le désert des Agriates et le Cap Corse. La cité aux vieilles maisons colorées est bâti sur une légère hauteur au nord de l'embouchure de l'Aliso, couronnée par sa citadelle du XVème siècle, construite par les génois. Ancienne capitale du Nebbio, il en reste la cathédrale du XIIème siècle.

SAINT GENIS DES FONTAINES Situé au pied des Albères dans les Pyrénées Orientales, présente un riche patrimoine. L'église Saint Michel de l'abbaye de Saint-Genis (IX-Xème siècles), avec son célèbre linteau de la porte d'entrée, daté de 1019/1020, l'une des plus anciennes traces écrites de l'art Roman. Le cloître daté de 1271-1283, caractérisé par la polychromie de ses marbres: le blanc de Céret, le rose de Villefranche de Conflent et le noir de Baixas. Le dolium, d'origine romaine, servait à conserver l'huile ou les céréales. La pierre épigraphiée, en marbre blanc de Céret du XIIème siècle, pierre tombale de l'abbé Raimond décédé en 1196.

SAINT JEANNET Village perché à 410 m d'altitude des Alpes Maritimes, blotti au pied de son imposant Baou, paradis de l'escalade. Village en cul-de-sac d'origine médiévale, resté authentique avec ses maisons en pierre du pays qui se serrent les unes contre les autres formant un rempart entourant l'église du XVIIème siècle. Après un dédale de ruelles, se trouve la remarquable place-terrasse, abritée par un toit et ornée de balustres médiévales, elle offre une splendide vue sur la Côte d'Azur, du col de Braüs, situé à quelques kilomètres de la frontière italienne jusqu'aux montagnes de l'Estérel.

SAINT JULIEN LE MONTAGNIER Pittoresque village bâti au sommet d'une colline, dominant 7 départements du haut de ses 580 mètres, un aménagement sur le château d'eau permet de profiter de cette magnifique vue. Ce vieux village perché sur sa butte, mérite un détour, il possède encore une partie de ses fortifications, l'église romane, de vieilles maisons en pierres et maisons nobles aux belles portes. Au bout du village: l'aire du bout du monde où l'on battait le blé, on peut y voir deux vieux moulins dont un avec ses ailes et la chapelle de l'Annonciade.

SAINT LAURENT DU VAR Ville jeune en pleine expansion du bord de mer des Alpes Maritimes, développée autour de son vieux village, aux rues pittoresques et de son église de style roman-provençal du XIème siècle. A l'époque, le village était la dernière étape dans le royaume de France vers le Comté de Nice et l’Italie et la traversée du fleuve alpin, particulièrement capricieux, se faisait à dos d'hommes, "des gueyeurs", jusqu'à l'édification d'un pont en 1792, . Il comporte deux grandes périodes de construction , la première date des XIème et XIIème siècles, la seconde est consécutive à différentes catastrophes survenues entre le XIIème et XVème siècle, le village se retrouve alors dépeuplé et abandonné, il a fallu faire appel à l’immigration italienne de la proche Ligurie pour son repeuplement. Le nouveau Saint Laurent se présente sous la forme d’un plan en damier avec des rues qui se coupent en angle droit, il représente un rectangle en intégrant les constructions antérieures, les matériaux utilisés sont les gros galets roulés du Var.

SAINT MALO Cité historique et corsaire de Bretagne, ceinturée de remparts longs de 1754 mètres, classés "Monuments Historiques" depuis 1921. L’enceinte primitive fut construite au XIIème siècle, entre 1708 et 1742, Siméon Garangeau, ingénieur architecte du roi, dirige le programme d’agrandissement des fortifications conçu par Vauban. Contrairement à l’intérieur de la ville, détruite à 80%, les remparts n’ont pas souffert des bombardements alliés en 1944. Grâce à ses navigateurs et ses marchands qui arment leurs bateaux pour commercer avec les Indes, la Chine, l'Afrique, les Amériques, la prospérité de la ville est prodigieuse aux XVII et XVIIIème siècles.

SAINT MARTIN DE LONDRES Charmant village médiéval au coeur de la garrigue, situé entre le pic Saint-Loup et la vallée de l'Hérault. Il a conservé une bonne partie de ses remparts du XIVème siècle et une partie de l'ancien enclos seigneurial du XIIème siècle: le "vieux fort", où s'adossent des maisons de caractère. L'église paroissiale Saint-Martin reliée au prieuré, construite au XIème siècle par les moines de Saint-Guilhem-le-Désert, en occupe le centre. Au XVème siècle, au cours de la Guerre de 100 ans, fut érigé un second mur d'enceinte, détruit depuis, il en subsiste la tour de l'Horloge. Le coeur de la cité, ceint dans l'intimité de ses remparts, nous révèle le travail des bâtisseurs du passé: des ruelles bordées de maisons pittoresques au volets colorés et aux balcons fleuris, de belles arcades de pierres nous remontant au Moyen Age. Au centre, siège la place de la fontaine, sous l'ombre de ses platanes centenaires.

SAINT MARTIN VESUBIE Au confluent des torrents du Boréon et de la Madone de Fenestres, un pittoresque village de montagne du haut pays niçois posé à 1000 mètres d’altitude, au pied de la chaîne du Mercantour. Structuré autour d'une rue qui traversait autrefois tout le bourg de part en part, étroite et pentue, elle est parcourue en son milieu d'un caniveau central construit en 1411, empierré au XIXème siècle, celui-ci est aujourd'hui le symbole de la cité. Ses paysages verts et ses montagnes lui ont valu le surnom de "Petite Suisse". Plus haut dans une vallée, le Boréon, avec son lac artificiel et le parc Alpha "Les loups du Mercantour" situé à 1500m d'altitude et encore plus haut se situe le village de Mollières, accès à pied uniquement. Dans l'autre vallée, le sanctuaire de la Madone des Fenestres à 1904 m d'altitude, entouré de montagnes et dominé par le Gélas (3 143 m), le plus haut sommet des Alpes-Maritimes.

SAINT NAZAIRE EN ROYANS Village médiéval aux ruelles étroites, anciennement fortifié, il en reste des traces de remparts et de ruines d'un château fort. Un imposant aqueduc de 235 m de long, incontournable emblème du village, domine la cité du haut de ses 35 mètres, construit entre 1873 et 1876, il conduit l'eau du canal de la Bourne qui va irriguer les plaines de Valence. En 1878, il a été présenté à l'Exposition Universelle de Paris au titre d'ouvrage d'art du génie hydraulique. Rénové en 1999, un ascenseur panoramique amène les visiteurs sur l'eau du canal pour découvrir la beauté du Royans-Vercors. Dans les années 1950, la construction du barrage EDF sur l'Isère a eu pour conséquence la création d'un lac artificiel. Un bateau à roue navigue le long de la Bourne et en avant de sa confluence avec l'Isère, jusqu'au village de La Sône.

SAINT PAUL TROIS CHATEAUX Ancienne ville fortifiée où subsiste quelques restes de remparts dont une porte du XIVème siècle. Aujourd'hui, gros bourg provençal aux ruelles pavées, posé dans une plaine de vignobles et de lavandes, dominé par son imposante cathédrale. Le centre ancien, riche en histoire, recèle de nombreux trésors: le palais épiscopal, les hôtels particuliers, la tour juive et la cathédrale, véritable joyau de l’art roman provençal, classée monument historique depuis 1841. En 1986, le Tricastin, première région trufficole, a inauguré à l'ombre de la cathédrale la Maison de la truffe et du Tricastin, sous les voûtes d'une ancienne demeure bourgeoise.

SAINT PAUL DE VENCE Célèbre et pittoresque village de la Côte d'Azur, dressé sur son éperon rocheux est encore entouré de ses solides remparts en partie rénovés. Fortifications élevées entre 1543 et 1547 par François Ier en remplacement des médiévales, devenues obsolètes pour protéger la frontière provençale. Dans les petites ruelles pittoresques du village, réservées aux piétons, de la porte Royale à la porte sud en passant par la rue Grande, de magnifiques maisons aux façades en pierre des XVIème au XVIIIème siècles, servent de cadre aux ateliers d'artistes, galeries d'art, boutiques provençales et musées. La beauté du site et son exceptionnelle lumière ont inspiré de nombreux artistes, écrivains, poètes et peintres célèbres.

SAINT POL DE LEON Une des villes les plus pittoresques de Bretagne, ouverte sur la mer, elle est parmi les villes de cette région, celle qui possède le caractère religieux le plus marqué. De l'Evêché, supprimé à la révolution, elle a conservé une architecture unique: une cathédrale du XIIIème et une chapelle, Notre-Dame du Kreisker qui avec ses 78 m de hauteur, est le clocher le plus haut de Bretagne. Des dizaines d'autres chapelles, bâtiments historiques, manoirs et châteaux sont dispersés dans les environs. Capitale du chou-fleur et de l'artichaut, à la tête de la première région maraîchère de France et l'une des plus importantes d'Europe.

SAINT REMEZE Village autrefois fortifié sur le plateau de Gras, à proximité des gorges de l’Ardèche, groupé autour du château et de l’église romane, au patrimoine environnemental d’exception avec falaises, plateaux couverts de bois, de garrigues et possède de nombreuses grottes. Dans une garrigue authentique au coeur de champs de lavandes se tient un très intéressant musée de la lavande, au sein d'une ancienne bergerie rénovée (ouvert de Pâques au 30 Septembre 7jours/7 de 10h à 19h).

SAINT REMY DE PROVENCE Située en plein coeur de vallons verdoyants des Alpilles, une ville d'histoire aux belles demeures restaurées avec goût et ruelles anciennes pleine de charme. Bâtie sur l'un des sites archéologique le plus ancien d'Europe: Glanum fondé au IIIème siècle avant JC, puis remanié par les romains sous Jules César. Deux monuments sont visibles à proximité du site: l'Arc de Triomphe et le Mausolée des Antiques. La beauté de ces paysages et la qualité de sa lumière, ont inspiré de nombreux artistes, écrivains et peintres, le plus célèbre est Vincent Van Gogh qui a peint plus de 150 toiles dans la campagne environnante. Autre personnage important de la cité: Michel de Nostredame, né le 14 décembre 1503, plus connu sous le nom de Nostradamus, médecin de la Renaissance, pratiquant l’astrologie comme tous ses confrères du XVIème siècle, il mourut le 2 juillet 1566 à Salon-de-Provence.

SAINT SATURNIN LES APT Village du Luberon chargé d'histoire, adossé à un rocher sur lesquels 2 moulins à vent du XVIIème siècle et les vestiges d'un château médiéval montent la garde. L’origine du village remonte au Xème siècle, il en subsiste d’importantes ruines perchées sur l'éperon rocheux. La chapelle et le donjon du XIème siècle ont été récemment restaurés. Les restes des remparts jalonnent les extensions de l’agglomération vers la plaine aux XIIème et XIVème siècles, il en subsiste le portail Ayguier. Patrie de Joseph Talon (1793-1873), le père de la trufficulture provençale moderne. Celui-ci eut l'idée de planter des glands provenant des chênes truffiers dans une de ses terres au début du XIXème siècle. Une décennie plus tard, la terre au pied de ces jeunes chênes lui fournit une importante récolte de truffes noires. Il renouvela son expérience et comprit qu'il y avait une symbiose entre truffe et chêne.

SAINT THEGONNEC Petit village du Finistère au somptueux enclos qui accumule les richesses ornementales: église, clocher-porche, sacristie, ossuaire, grand calvaire, porte monumentale, retable d'orgues, chaire à prêcher… Toute l'opulence générée par le travail du lin s'exprime avec magnificence, des marches de l'entrée jusqu'en haut du clocher. Les enclos paroissiaux rivalisent de somptuosité, typiques des bourgs bretons, ils rassemblent dans un espace clos un ossuaire, un calvaire orné de personnages, une chapelle et une porte triomphale. Les scènes ciselées dans la pierre relient le monde des vivants au royaume céleste. Ces splendides monuments, érigés du XVème au XVIIème siècles, célèbrent la ferveur régionale autant que la prospérité de la manufacture textile et des ports d'époque.

SAINT TROPEZ Situé sur une presqu'île du Var, cerné par la mer Méditerranée, village de pêcheurs au début du XXème siècle jusqu’à l’arrivée de Guy de Maupassant et Paul Signac. Commence alors un défilé sans fin d’artistes, la lumière de la presqu’île attire toujours plus de peintres, d’écrivains, de cinéastes: Matisse, Colette, Sartre et Madame de Beauvoir séjournent à l’hôtel de la Ponche, Picasso y vient depuis Vallauris, Françoise Sagan débarque avec « Bonjour tristesse », Boris Vian, Ernest Hemingway, Coco Chanel, Marcel Pagnol, Joseph Kessel, Orson Welles, Jean Cocteau, André Roussin, Maurice Chevalier... Le mythe s'est accentué avec l'arrivée de Brigitte Bardot dans les années 60 et Louis de Funes avec ses gendarmes. St Tropez est devenu "St Trop", village le plus connu au monde et lieu de villégiature de la Jet set européenne et américaine comme des touristes en quête de célébrités ou d'authenticité provençale. Loin de l'agitation du port, ses remparts entourant les maisons aux tuiles roses, le long de ruelles étroites et fleuries aux couleurs chaudes et la citadelle du XVIème siècle, témoignent de l’histoire de la cité.

SAINT VERAN Dans les Hautes Alpes, la plus haute commune habitée d'Europe à 2042 m d’altitude, "Un des plus beaux villages de France", au coeur du parc naturel du Queyras. Village aux maisons traditionnelles avec leur rez-de-chaussée en pierre, leur partie supérieure, "la fuste", construite avec des troncs de mélèze équarris et non jointifs pour permettre une bonne ventilation du foin stocké à l'intérieur, et leurs avancées de toit qui protègent de la neige et permettent de faire mûrir les gerbes de blé ou de seigle victimes d'un printemps tardif et d'un été trop court. Les toits recouverts de bardeau de mélèze ou de pierres plates, les fontaines en bois, les cadrans solaires et les fours à pain, sont typiques du patrimoine local, tandis que les nombreuses chapelles et croix de mission témoignent de la foi des habitants.

SAINT VINCENT DE BARRES Village de caractère de l'Ardèche, situé sur une roche volcanique dominant la vaste plaine du Barrès, fortifié d’un rempart dominé par d'imposantes tours et d'un donjon, vestiges d'une forteresse médiévale du XIème siècle. A l'intérieur, sont présents de nombreux vestiges de son passé médiéval exceptionnellement préservés, ruelles moyenâgeuses étroites et sinueuses bordées de maisons typiques de la région, aux anciennes échoppes rustiques et de maison bourgeoises du XVIIIème siècle, mélange entre les pierres blanches et les pierres noires (basalte et calcaire).

SAINTE AGNES Dans les Alpes Maritimes "Un des plus beaux villages de France" perché à près de 800m d'altitude au milieu d'une végétation sauvage et au bout d'une longue route étroite et sinueuse, mais à seulement 3 km de la mer, ce qui en fait le village du littoral le plus haut d'Europe. Construit une première fois au XIIème siècle en haut de l'éperon rocheux, où il reste quelques vestiges, il est déplacé au XVème siècle à son emplacement actuel, plus accessible. En plus des pittoresques ruelles et passages couverts, aux pavés anciens, surplombés de maisons médiévales blotties les unes contre les autres, se trouve un ouvrage souterrain de la ligne Maginot, le fort de Sainte Agnès destiné à protéger la frontière avec l'Italie, il a été remis en état et se visite.

SAINTE CROIX EN JAREZ Une chartreuse devenue village au coeur d’un paysage vallonné du parc naturel du Pilat dans la Loire. Monastère fondé en 1280, dix ans après la huitième croisade par Béatrix de la Tour du Pin, veuve de Guillaume de Roussillon disparu à Saint-Jean-d'Acre. Elle voulut honorer sa mémoire par la prière, pour ce faire elle se tourna vers l'ordre religieux des Chartreux. La communauté s'est maintenue jusqu'à la confiscation comme bien national lors de la Révolution en 1792 et vendu aux enchères en 1794 en 44 lots aux familles des environs qui s'établirent à l'intérieur de celui-ci. A la restauration, les chartreux ne cherchèrent pas à reprendre leur bien, il aurait fallu négocier avec chacune des 44 familles, et surtout le début de l'industrialisation de la vallée du Gier rendait l'isolement des moines beaucoup trop aléatoire. Les habitations occupent aujourd’hui une grande partie des édifices religieux.

SAINTE CROIX DU VERDON Charmant petit village provençal des Alpes de Haute Provence, construit sur un promontoire rocheux à 525 m d'altitude, offre une vue imprenable sur le lac à qui il a donné son nom. A l'origine, il était situé dans la plaine, avant de se déplacer sur la montagne au XVIème siècle, l'ancien site a été noyé. Situé à la sortie des gorges du Verdon, le village est maintenant baigné par les eaux turquoises du lac de Sainte Croix, barrage mis en eau en 1973, troisième retenue artificielle de France, long de 10 km et large de 2 km, une surface de 2200 ha et un volume de 760 millions de m3. Le projet visant à noyer la vallée des Salles par la création d’un lac sur le Verdon remonte à Georges Clemenceau, en 1908. Ce n’est qu’en 1968 que EDF décide sa mise en oeuvre. Initialement, le lac devait engloutir les villages des Salles, de Bauduen et rendre Sainte-Croix inhabitable. Le lac est finalement créé en 1973, suite à la construction du barrage. Les villages de Sainte-Croix et Bauduen sont finalement sauvés, et Les Salles reconstruit à l’abri des eaux.

SAINTE ENIMIE Haut lieu touristique de Lozère, un village médiéval tout en ruelles pavées et en passages voûtés, sur les pentes d’un canyon creusé par le Tarn. "un des plus beaux villages de France", accroché au flanc du causse de Sauveterre, il étage ses massives demeures de calcaire au pied d’un ancien monastère bénédictin dont subsistent une chapelle et une salle capitulaire. A ses pieds, la source de Burle qui aurait guérit la princesse mérovingienne Enimie de la lèpre.

SAINTE EULALIE D'OLT "Un des plus beaux villages de France" niché dans un écrin de verdure, s'étend sur la rive gauche du Lot en Aveyron. Certaines des maisons les plus anciennes sont bâties avec les pierres de la rivière, polies par les eaux durant des millénaires. L'église du XIème remaniée au cours des XII et XIVème siècles, garde la puissance massive des premiers sanctuaires romans, elle occupe le centre du bourg avec la puissance d’une forteresse. L’ensemble du village obéit à cette rude simplicité médiévale que les restaurations n’ont pas altérée. Cette harmonieuse sobriété est soulignée par quelques demeures plus riches, hôtels Renaissance et particulièrement par le château bâti au XVIème siècle par la famille de Curières de Castelnau. Dès l'entrée, la vie de la citée abondamment fleurie le long des ruelles pavées de galets du Lot et sur les facades, est rythmée par la roue verticale du moulin.

SAINTES MARIES DE LA MER Lieu de pèlerinage et station balnéaire, dans les Bouches du Rhône entre la Provence et le Languedoc, au coeur du parc naturel de la Camargue. Dominée par l'église forteresse romane des XIème et XIIème siècles, abritant la crypte de Sainte Sarah et entourée d'immenses plaines et étangs sauvages, la ville à conservé un environnement protégé resté authentique. Les Saintes Maries ont conservé la tradition de terre d'accueil des gitans qui y vénèrent Sainte Sarah, également haut-lieu de pèlerinage de Marie Jacobé et Marie Salomé. Capitale de la Camargue et seconde commune de France métropolitaine en superficie après sa voisine Arles.

SAISSAC Pittoresque village de l'Aude situé sur un balcon naturel dominant la gorge de la Vernassonne. Le château du Xème siècle, situé en bas du village sur un éperon entouré de précipices, défend l'avancée sur la plaine. Ruine massive, tours carrées, pans de murs d'enceinte, donjon, échauguettes, tourelles, c'est un gros ensemble d'architecture militaire. Le plus méconnu des châteaux "Cathares" mais le plus ancien et un des plus vastes. Vestiges du catharisme au coeur de la Montagne Noire.

SALERNES Petite ville animée du Var, à flanc de collines à l'abri des vents dans la vallée de la Bresque. Une cité artistique et industrieuse au patrimoine historique important, dominée par les ruines de son château féodal. Salernes doit sa célébrité pour ses tomettes hexagonales en terre rouge locale, qui recouvraient la plupart des sols dans les maisons provençales aux siècles derniers, (voir le musée "Terra Rossa"). Maintenant remplacé par des carrelages et accessoires de cette même terre cuite, émaillées de différentes couleurs, par quelques fabricants très créatifs qui proposent des produits mondialement connus.

SALON DE PROVENCE Une des villes les plus anciennes de Provence, entourée d'une magnifique campagne où l'olivier est roi. C'est ici que vécu le célèbre voyant érudit Nostradamus, sa maison dans la vieille ville, abrite un musée retraçant quelques périodes de la vie de ce personnage singulier. Né à Saint Rémy, il est mort à Salon où il y a passé ses 20 dernières années. La partie la plus ancienne de la cité est située sur une petite butte au dessus des rues piétonnes, dominée par le château de l'Empéri du XIIème siècle, le plus grand château médiéval de Provence, résidence des archevêques d'Arles. Reconstruit au XIIIème siècle, la forteresse médiévale est aujourd'hui en parfait état, entretenue et restaurée, elle abrite le Musée de l'Emperi.

SALSES LE CHATEAU Forteresse unique en son genre, dernier avatar du château fort cherchant à s’adapter à l’artillerie. Construite à la fin du XVème siècle par le royaume d'Aragon, dotée d'un ingénieux système de défense, aux murailles de près de 10 m d'épaisseur à la base. Située sur un axe de passage fréquenté dès l'Antiquité (emprunté par les troupes d'Hannibal, ce chemin devient la voie Domitienne), Salses avait une grande importance stratégique, aux limites des royaumes de France et d'Espagne.

SANILHAC Petit village paisible d'Ardèche au coeur d'un univers verdoyant. La tour de Brison, ancienne tour romane dominant le village à prés de 800 mètres d'altitude, communiquait par signaux avec les tours de Montréal, Tauriers, Sampzon ou Mirabel, elle représantait à l'époque un des maillons défensifs de la cité minière de Largentière.

SAORGE Bourg médiéval dans un site sauvage, construit en amphithéâtre à même le rocher, perché à 550 m d'altitude, en surplomb des gorges de la Roya, dans les Alpes-Maritimes. Autrefois défendu par trois châteaux, cette place forte étage ses maisons agrippées aux pentes abruptes et dégage une impression d'intimité et de sécurité, réputée imprenable, elle était surnommée "le verrou de la Roya". Une très longue rue pavée bordée de hautes maisons du XVème au XVIIème siècles monte en douceur jusqu'au Monastère des Franciscains, fondé en 1633. Dans un dédale de calades étroites, d'escaliers, de passages couverts, se trouvent des détails architecturaux pittoresques: linteaux, porches voûtés, cadrans solaires, fontaines, lavoirs, peintures murales et frises d'époque. L'église Saint-Sauveur en constitue également un des joyaux, avec un magnifique intérieur baroque très coloré, ainsi que de nombreuses chapelles: la chapelle Saint-Roch, la chapelle Saint-Jacques, l'ancienne chapelle des Pénitents Blancs, la chapelle Saint-Sébastien, l'ancienne chapelle des Pénitents Rouges, la chapelle Saint-Claude, l'ancienne chapelle des Pénitents Noirs. Témoin de l’architecture médiévale, aux allures de "village tibétain", il ne se parcourt qu'à pied avec deux accès routiers indépendants et non reliés, un nord et un sud, il est "un des plus beaux villages de France" et classé "monuments historiques". Il fut rattaché à la France en 1860, avec Nice et la Savoie. La Madone del Poggio du XIème siècle, située à 1 km au sud du village, avec son clocher lombard haut de 30 mètres, constituait l'église paroissiale jusqu'au XVème siècle, aujourd'hui propriété privée.

SARLAT LA CANEDA Cité historique au coeur du Périgord Noir, site touristique majeur, elle séduit à la seule vision de ses toits de lauze. Parcourir à pied ses ruelles au patrimoine exceptionnel, c'est lire près de mille années d'architecture authentique où prédomine la pierre blonde et chaude. Aucune construction antérieure à l'époque romane n'est visible, seuls les XII et XIVème siècles ont laissé leurs traces dans la cité. Son centre-ville, d'une grande homogénéité, est ainsi composé d'un lacis de ruelles et de venelles pittoresques, de placettes ombragées, bordées d'hôtels particuliers aux toits de lauze dont les plus célèbres sont la maison de La Boétie, l'hôtel du Barry, l'hôtel de Savignac ou encore le Présidial. Ville d’Art et d’Histoire possédant un ensemble urbain médiéval parmi les plus importants du Monde, Sarlat a été la première ville à bénéficier de la loi Malraux, en 1964.

SARTENE "la plus Corse des villes Corses" selon Prosper Mérimé. Ville d’art et d’histoire au patrimoine urbain, religieux et naturel d’une grande diversité et d’une grande richesse. Perchée en amphithéâtre sur les pentes du Monte Rosso et dominant le golfe du Valinco de ses hautes maisons de granit gris, depuis plus de 7 siècles, la citée offre un panorama exceptionnel jusqu’aux aiguilles de Bavella.

SAUVE Etonnant village médiéval accroché à une pente abrupte du Massif du Coutach. Il se découvre depuis le pont sur le Vidourle datant du XIIIème siècle où les hautes maisons de ses quartiers bas se reflètent en contrebas. Derrière une apparence discrète et sereine, il regorge de vestiges témoignant de l’importance d’une ville qui fut jadis un lieu au rayonnement régional considérable. La ville compta jusqu’à 10 000 habitants au Moyen-Age. Un lacis de ruelles pavées, entrecoupé de passages voûtés et d’escaliers tortueux, révèle la beauté de ses vieilles maisons en pierres et de ses majestueuses demeures de notable. Depuis des siècles, un savoir-faire particuliers vaut à la cité une belle notoriété. Les artisans "fourchiers" utilisent le micocoulier, un bois spécifique à la région et naturellement fourchu, pour confectionner les fourches. On peut visiter le conservatoire de la fourche et sa fabrique, installés dans les "Cazernes" construites au XVIIème siècle pour loger les dragons du Roi. Sauve dissimule un trésor de la nature, la "Mer de Rochers", un chaos calcaire à découvrir, à travers les sentiers boisés et les murets de pierres dans une nature surprenante.

SEGURET Village pittoresque plein de charme de Vaucluse, bâti au pied d'une colline surmontée de son château féodal en ruine. "Un des plus beaux villages de France" au caractère moyenâgeux et à l'ambiance typiquement provençale, dans un décor de crèche formé naturellement par les maisons. Accès côté nord aux ruelles et calades pavées par le "portail de la Bise", bordées de maisons anciennes. A l'ombre de ces vieux murs dans une atmosphère où le temps semble s'être arrêté, on découvre: la fontaine des Mascarons classée monument historique, le beffroi du XIVème siècle avec son unique aiguille, le four banal, l'église Saint-Denis du Xème siècle. A l'autre extrémité, côté sud, on trouve le "portail Neuf" encore doté des restes de ses deux vantaux de bois ferrés; à l'extérieur des remparts, le lavoir et la place des Ormeaux ombragée par 2 platanes classés arbres remarquables. De la table d'orientation, place de l'église, une superbe vue très étendue du paysage apparaît avec son village voisin, Sablet qui se détache au milieu de la plaine changeant de couleur au fil des saisons. C'est aussi une terre où des hommes produisent un excellent vin d'appellation contrôlée, les Côtes du Rhône Séguret. Le village, construit au Xème siècle, voit son histoire intimement liée à celle du Comtat Venaissin, état pontifical jusqu'à la Révolution. Il est tantôt sous la domination du Pape, tantôt sous celle du comte de Toulouse qui y possédait des vignes au XIIème siècle. Il est rattaché à la France avec le département de Vaucluse en 1793.

SERRABONNE Au coeur des forêts de chênes verts, dans les Pyrénées Orientales, Sainte-Marie de Serrabona est une église fondée au XIème siècle. En 1082, une communauté observant la règle de Saint Augustin s'installe, les religieux mènent une vie en autarcie et assurent le service paroissial. Dans la première moitié du XIIème siècle, ils construisent le cloître, la salle capitulaire, le réfectoire, le dortoir et surtout dans l'église, la magnifique tribune en marbre rose. En 1151, l'église rurale se transforme en prieuré, le nouvel édifice est consacré, l'évocation de cette cérémonie est matérialisée par des croix gravées dans les murs de la nef et de l'abside. En 1592, tous les prieurés augustins d'Espagne sont supprimés. Un an plus tard, l'ensemble de ces biens sont donnés au nouveau diocèse de Solsona, en Catalogne, qui le conservera jusqu'en 1896. L'église Sainte Marie reste pendant deux siècles la paroisse du petit village de Serrabona. Bergers et troupeaux se réfugient occasionnellement dans le cloître ou dans l'église, en 1819, un effondrement partiel de la nef se produit, en 1822 la commune de Serrabona pauvre et dépeuplée est supprimée. Remarqué par les archéologues et visité par Mérimée en 1834, le Prieuré devient l'un des tout premiers "monuments historiques". A partir de 1836, les premiers travaux de consolidation sont réalisés, complétés au XXème siècle par de nombreuses campagnes de restauration qui vont assurer le sauvetage définitif de l'édifice. Aujourd'hui il est ouvert au public, au bout d'une longue et étroite route, serpentant entre les arbres.

LAC DE SERRE PONCON Lac artificiel à la limite des départements des Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence. Il a été créé par un barrage poids en terre, sur la Durance, le plus grand barrage en d’Europe de ce type et il est le troisième lacs artificiels d’Europe par sa superficie (28,2 km²). Deux villages ont été détruits, Ubaye non reconstruit et Savines reconstruit plus haut sur la rive gauche. Il reste la chapelle Saint-Michel sur son îlot, l'un des sites les plus photographiés du département.

SEVERAC LE CHATEAU Magnifique cité médiévale de l'Aveyron, dominée par son imposant château, bâti sur une butte qui culmine à plus de 800 m, il semble encore veiller sur le village et offre une vue remarquable sur la vallée de l'Aveyron. La cité, jadis protégée par un large fossé, des douves, et une ceinture de remparts avec quatre portes fortifiées dont deux subsistent encore, est bâtie sur un plan en arc-de-cercle, les trois rues principales rayonnent autour de la place de la Fontaine. Sur elles débouchent d'autres rues et des carayrolles, ruelles aménagées souvent en escaliers, sous des maisons en passages couverts, parfois voûtés. Au détour d'une ruelle, on peut y voir de belles demeures, des tours en poivrière, les maisons à colombages, le marché à grain "Sestayral", la fontaine romane, les échoppes, la maison des Consuls...

SEYNE Village montagnard de la vallée de la Blanche, dans les Alpes de Haute Provence, fièrement adossé à la colline de la Robine, couronné par le fort Vauban englobant la tour médiévale du XIIème siècle. "Villages et cités de caractère" au patrimoine architectural riche, avec la tour médiévale, le fort Vauban, les remparts et bastions, l'église romane, les ruelles aux portes datées, les maisons à colombages.... Capitale du mulet, ce commerce a fait de Seyne une entité prospère jusqu'à la fin des années 50. Aujourd'hui, ces animaux font parti du folklore, un concours mulassier qui a lieu généralement le deuxième samedi d'août, honore cette tradition.

SILLANS LA CASCADE Au milieu d'un océan végétal, village à l'aspect médiéval particulier, resserré sur lui-même, comme une grosse ferme dont la place centrale serait la cour intérieure. Quelques restes de rempart avec ses tours à créneaux du XIème siècle et un imposant château construit en 1800 par Rolland de Sillans à la place d'un plus ancien, en rénovation depuis son acquisition par la commune, il abrite la mairie et des salles d'expo. A l'extérieur des murs, au milieu d'oliviers, l'église Saint Etienne du XVIIème siècle. En contre bas du village, une agréable promenade de 800m, au milieu de gigantesques platanes centenaires, mène à une magnifique cascade de 42 mètres (la plus haute du Var).

SISTERON Surnommée "la Porte de la Provence", une cité fortifiée des Alpes de Haute Provence, riche de son patrimoine historique hors du commun, sur la Route NAPOLEON, elle marque le passage entre la Provence et le Dauphiné et entre les Alpes et la mer. La citadelle-forteresse qui couronne son rocher dominant la ville et la Durance, face au rocher de la Baume dont les strates sont presque verticales, est un ensemble architectural s'échelonnant du XIIème au XIXème siècles. Dans la vieille ville, les tours restantes faisaient partie de l'enceinte élevée vers 1370, constituée d'un anneau de remparts ponctué de tours qui se soudait aux ouvrages de la citadelle, ces ouvrages ont été en partie abattus au XIXème siècle. Prosper Mérimée, de passage, sauva les 5 dernières tours, les plus belles, les plus hautes et les mieux conservées de France.

SOMMIERES Ville médiévale, dominée fièrement par le château depuis le Xème siècle, aux nombreux monuments historiques dont le plus célèbre est le pont habité construit au Ier siècle de notre ère pour permettre le passage de la voie romaine de Nîmes à Toulouse. Il compte parmi les rares ponts habités au même titre que le Ponte Vecchio à Florence. Dès le XIIIème siècle il est en grande partie englobé par les habitations. D'une longueur totale de 190 mètres, il comportait au moins vingt arches dont sept sont visibles sur le Vidourle, les autres sont totalement absorbées par le tissu urbain, une arche a été conservée dans son état d’origine, visible rue de la Grave. Plusieurs fois restauré, les travaux les plus importants datent de 1716. Carrefour de commerce et de communication à travers les siècles, une cité médiévale qui a su garder de nos jours, toute son authenticité.

SOSPEL bourg médiéval tranquille, en plein coeur de la verdoyante vallée de la Bévéra, dans les Alpes Maritimes. La cité a été une étape importante sur la route royale de Nice à Turin, surnommée "la Route du sel", le franchissement de la rivière se faisait sur un pont fortifié à péage, bâti au XIIIème siècle, ce “pont Vieux” existe toujours, il a été reconstruit en partie après la dernière guerre. Vieille ville aux nombreuses demeures gothiques, cathédrale baroque, rues pavées aux façades souvent décorées de trompe-l’oeil, places à arcades, lavoir et fontaines anciennes classées. Sospel est un des sites Maginot le plus fortifié de France, le fort Saint Roch, transformé en musée, en est un des éléments.

SUZE LA ROUSSE Village de la Drôme provençale, au coeur d’un vaste paysage modelé depuis des siècles par la culture de la vigne, surmonté par la puissante silhouette du château médiéval. La forteresse, édifiée sur un promontoire rocheux, propriété des seigneurs des Baux, co-princes d’Orange, est un spectaculaire ouvrage militaire protégé par des tours et un rempart. Elle est transformée au XVIème puis au XVIIIème siècles en une grande demeure de plaisance. A l’austérité des défenses extérieures, s’opposent les façades Renaissance de la cour d’honneur. Aux abords du château, classé Monument historique, s’étend la Garenne, vaste espace boisé où s’élèvent encore les murs d’un jeu de paume du XVIème siècle, d’un pigeonnier et d’une chapelle. Depuis 1978, le site abrite l’Université du vin, école supérieure de renommée internationale.

TALLARD Gros bourg de la plaine de la Durance, dans les Hautes Alpes, dominé par son château médiéval, masse imposante perchée sur sa butte, classé Monument Historique. La puissante forteresse est édifiée au XIVème siècle par Arnaud de Trians qui fut le premier seigneur de Tallard. Le château, au cours des siècles s'agrandit et passe entre de nombreuses mains, depuis les chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem jusqu’aux Hostun en passant par les Clermont-Tonnerre. Ruiné en 1692 par le duc de Savoie, il sera laissé à l’abandon jusqu’en 1897 puis partiellement relevé, il n’a été racheté par la commune qu’en 1957 et restauré en partie depuis. A partir du Xème siècle, des remparts défendent le village et des portes à pont-levis permettent d'y pénétrer. Les ruelles étaient tellement étroites que l'on pouvait échanger par les fenêtres d'un côté à l'autre. Dans certaines maisons, les caves communiquaient entre elles, ce qui procurait, en cas d'attaque, un moyen de se déplacer sans être vu. A l'époque, la Durance arrivait au pied du village, pour accéder à leurs terres, les paysans étaient obligés de la traverser à l'aide d'un bac, à la révolution, on dévie le lit de la rivière pour y accéder directement. Tallard est une étapes de la "Route des Fruits et des Vins", grâce à son ensoleillement et à sa température clémente, poussent en abondance des pommes, poires, pêches et vignes.

TALMONT SUR GIRONDE Citadelle du Moyen-âge sur un promontoire rocheux surplombant l’estuaire de la Gironde. Elle a gardé son plan originel de bastide, édifiée en 1284 par le roi d'Angleterre, duc d'Aquitaine Édouard Ier. La magnifique église Sainte-Radegonde, figure de proue de cette presqu'ile, construite au XIIème siècle par les moines de l'abbaye de Saint-Jean-d'Angély, domine le bourg encore fortifié de ses remparts. Il est fait de maisons basses aux façades blanches et volets bleus en partie cachées derrière les roses trémières. "Un des plus beaux villages de France" de la Charente Maritime, perché sur sa falaise de calcaire, est aujourd'hui menacé, car il souffre des assauts répétés du vent et des vagues. Déja au XVème siècle, la façade ouest de l'église à du être reconstruite en style gothique après la chute à la mer d'une travée de la nef et le raz-de-marée de 1999 a creusé une caverne sous le chevet de l'église, des travaux d'urgence on été entrepris en 2000.

TAUTAVEL Village des Pyrénées Orientales et son Musée de Préhistoire. A travers 22 salles, le Musée vous invite à la rencontre de l’Homme de Tautavel, le plus vieil homme retrouvé sur le sol français (-450 000 ans). Il présente toute l'histoire de l'humanité en Europe depuis les premiers européens jusqu'aux portes de l'Histoire en prenant des exemples dans la très proche région. Tautavel est l'un des hauts lieux de la Préhistoire qui a connu une renommée internationale grâce à son illustre ancêtre. Le village, dont l'économie reposait essentiellement sur la vigne est devenu un pôle touristique important qui se développe autour de la Préhistoire

TENDE Gros bourg construit en étages à flanc de montagne, mêlant les influences alpines et méditerranéennes, dominé par la tour de l'Horloge et les vestiges du château des Lascaris du XIVème siècle. La vieille ville médiévale dont l'accès se fait par des escaliers raides, est parcourue sur toute la longueur par la rue principale, bordée de maisons presque austères en pierre verte ou grise, éclairées de quelques trompe-l'oeil sur une façade ou sur une fontaine. Tout au bout se trouve la collégiale rénovée Notre Dame du XVIème siècle, à la façade flamboyante, rouge et jaune et son clocher à bulbe d'architecture lombarde. Frontalière des Alpes-Maritimes avec l'Italie, située à plus de 800 mètres d'altitude, elle est intégrée dans le parc national du Mercantour. Située aux portes de la Vallée des Merveilles, l'incontournable "Musée des merveilles" permet de comprendre les croyances, la vie quotidienne et la culture des peuples qui vivaient dans cette vallée, voici près de 4000 ans. En 1860, Tende et de La Brigue ne furent pas comprises dans les territoires cédés à la France par le traité de Turin pour permettre au Roi Victor-Emmanuel II de jouir de ses territoires de chasse. Ce n'est qu'après le traité de paix de Paris en 1947 qu'ils deviennent français. Jadis c'était une importante étape sur la "Route du Sel" qui reliait Nice à l’Italie du nord par le col de Tende (1 871 mètres), ce sel servant à la conservation des aliments, provenait des marais salants de Toulon et d’Hyères. Il était acheminé par mer jusqu’au port de Nice puis par des milliers de mulets jusqu'à Turin par tous les temps. Une brigade d’intervention assurait la viabilité du passage coûte que coûte, en hiver, ils creusaient des marches dans la glace pour faciliter l’ascension des bêtes. En 1882, la percée du tunnel a rendu plus aisée la traversée du massif. Un hameau de la commune, Saint Dalmas de Tende possède un monument hors du commun, une gare monumentale de 120 m de long sur 15 m de large, construite en 1929, dans le style des grands bâtiments de l'époque fasciste, gare frontalière, elle se voulait une affirmation de la puissance de Mussolini, aujourd'hui fermée et murée, elle est un arrêt sur la voie ferrée Nice-Cuneo.

TERMES Le site situé dans l'Aude, regroupe un petit village de caractère avec à proximité deux gorges encaissées et les vestiges d’une des plus illustres forteresses de l’histoire de la croisade contre les Cathares. Quand Simon de Montfort s’attaque au château de Termes, en août 1210, il compte sur un siège rapide mais la citadelle résiste, elle ne cèdera qu’au bout de seize semaines, vaincue non par les Croisés mais par la dysenterie. La forteresse alors confisquée est rattachée à la couronne de France en 1228. Elle sera ensuite intégrée dans la ligne des places-fortes gardant la frontière avec l'Aragon. Le château est rebâti et pendant quatre siècles, ce "fils de Carcassonne" va donc surveiller la frontière franco-aragonaise. A suite d'un manque d’entretien et du contexte trouble de la «Fronde» vers 1650, le pouvoir choisit de détruire le château en 1654. Classé Monument historique en 1989, ses ruines sont ouvertes à la visite, restaurations et fouilles y sont menées de pair.

THINES Minuscule village de caractère d'Ardèche au fond d'une vallée et au bout d'une longue route étroite et sinueuse, (aussi appelé "le village au bout du monde"). Au détour d'un virage, le village perché se détache tout là-haut sur la verdure des châtaigniers, bâti de maisons de schiste et de granit couvertes de lauzes, entourant l'église construite au XIIème siècle, joyau d'architecture, de sculpture et de décoration. En haut du village, le mémorial à la résistance inauguré en 1950, sculpture en taille directe sur grès réalisée par Marcel Bacconnier. Ce monument rend hommage aux 6 jeunes résistants massacrés le 4 aout 1943 par les Allemands lors d'une attaque contre le maquis.

THORENC RESERVE DES MONTS D'AZUR Réserve animalière située à Thorenc dans les Alpes Maritimes, véritable sanctuaire naturel de 700 hectares. Une mosaïque de milieux surprenants: falaises rocheuses, étendues de pelouses, boisements remarquables, ils s'y côtoient en liberté, bisons d’Europe, cerfs, sangliers, chevaux de Przewalski, chevreuils et bien d’autres espèces, au total, plusieurs centaines tous ordres confondus. Plusieurs formules d'hébergement sur place: écolodges faits de toile et de bois; villa bioclimatique, une expérience unique de tourisme nature et la Petite École pour un séjour authentique dans un manoir bâti vers 1550 et remanié au cours du XVII et XVIIIème siècle. Egalement un restaurant traditionnel en plein coeur de la réserve, depuis la salle à manger, une vue imprenable sur un paysage sauvage, à perte de vue la nature. Plusieurs formules pour profiter de ces animaux: safaris guidés à pied ou en calèche; en hiver si les conditions s'y prêtent: safaris en raquettes de neige ou en traineau.

THUEYTS Village de caractère, traversé par l'important axe de communication d'Aubenas - Le Puy, reliant le massif central à la Vallée du Rhône. Abrité au Nord par le volcan de la Gravenne, bâti sur un lac de lave issu du volcan du Prat. La rivière Ardèche pour retrouver son chemin y a creusé les gorges de la "chaussée des géants". Deux escaliers taillés dans une faille de basalte, la "Chaussée du roi et l'échelle de la reine ", permettent de rejoindre le "Pont du diable" (site classé) qui franchit l'Ardèche et la cascade de la "Gueule d'enfer" de près de 100m de hauteur. Le village se développa au début du second millénaire autour de son prieuré. Il connut une période de prospérité à compter de la Renaissance, de cette époque il reste, tout au long des rues du vieux bourg, de remarquables témoignages: le Château de Blou, la Tour Pouget et plusieurs magnifiques hôtels particuliers.

THUIR Petite ville viticole, au seuil de la plaine du Roussillon, au bord des premiers contreforts des Pyrénées Orientales. Ancienne cité médiévale fortifiée, dominée par son imposante église, cette cité catalane à de nombreux trésors: la "Cellera", emplacement de la fondation de Thuir en 950, l'église Notre Dame de la Victoire, la Chapelle St Sébastien du XVème siècle, la chapelle de la Piéta du XIIème siècle, les vestiges de rempart et d'anciennes tours de guet. Et surtout berceau du célèbre apéritif BYRRH, dont les caves qui possèdent la plus grande cuve en chêne du Monde, se visitent, à l'entrée de la ville.

TOUET SUR VAR Village médiéval singulier situé en hauteur dans la vallée du Var. De très hautes maisons étroites se dressent, serrées les une contre les autres, collées contre la falaise presque en équilibre rappelant l'architecture des villages tibétains. Chaque maison a le dernier étage largement ouvert en un vaste grenier: "le souliaïre", jadis destiné au séchage des récoltes et plus particulièrement des figues. Quelques portes ont reçu un décor peint en 2007 pouvant être aperçu aux détours de ruelles, d'escaliers pavés ou de passages voutés. Au sommet du village, l'église Saint Martin, datée de 1690, est construite à cheval sur le vallon, au milieu de la nef une trappe permet de voir couler le torrent. Au village bas, la mairie présente une impressionnante collection de tous les portraits des présidents de la République Française.

TOURNON Ville d'Ardèche, sentinelle de la vallée au coeur des vignobles, blottie autour de son majestueux château construit au moyen âge et remodelé jusqu'à de la Renaissance, dominant le Rhône de toute sa puissance. Reliée à la ville jumelle de Tain-l'Hermitage par un des premiers ponts suspendus à câble d'Europe construit en 1825. Le sentier des anciennes tours de guet dominant la cité offre une vue plongeante sur les coteaux des grand crus du St Joseph et de l'Hermitage.

TOURRETTES SUR LOUP Charmant village médiéval des Alpes Maritimes, perché sur un éperon rocheux au milieu d'une généreuse végétation d'aloès et de figuiers de Barbarie. Imperturbable avec ses hautes maisons posées en remparts autour du château des Villeneuve du XVème siècle, aujourd'hui l'hôtel de ville. Plaisantes ruelles, passages voûtés, vieilles façades de pierres restaurées avec goût, escaliers bordés de fleurs, font de ce bourg prisé des artistes et des artisans créateurs, un haut lieu touristique. Surnommé "Cité de la violette" en l'honneur de la petite fleur cultivée dans la commune depuis près de 2 siècles. Celle-ci est cultivée toute l'année, au printemps, la fleur est cueillie pour la confiserie, en été, la feuille est fauchée pour être distillée. En automne et en hiver, les fleurs sont destinées à faire les bouquets. Le site fut occupé par une tribu celto-ligure, puis, par les Romains jusqu'en 476. Suit un demi-millénaire d’invasion du village par les Wisigoths, les Huns, les Francs et les Lombards. En 972, les Sarazins profitent de ce plateau entouré de falaise, propice à la défense, pour édifier une forteresse. Lors du rattachement de Nice à la Savoie en 1388, la cité, alors propriété des Grimaldi ralliés à la Savoie, est confisquée par le comte de Provence Louis II d’Anjou et attribuée à Guichard Villeneuve. Il fait construire l’actuel château en 1437, en y englobant le beffroi du XIIème siècle.

TOURTOUR Village perché sur le haut d'une colline, au milieu d'oliviers et de pins, surnommé le "village dans le ciel", dominé par son église paroissiale Saint-Denis, à l'architecture romane du XIème siècle et ses deux châteaux. "Un des plus beaux villages de France" du Var, qui a conservé son caractère médiéval typique de Provence avec dédale de ruelles, placettes, portes cintrées. Trois enceintes de remparts sont encore visibles, la plus ancienne abrite le vieux château médiéval et les premières maisons, la deuxième avec ses portes du XIVème et XVème siècles, s’étend jusqu’à la Grand Rue et la Place des Ormeaux, la troisième enceinte du XVIIème, englobe le château communal et la chapelle Sainte Trinité.

TREGUIER Petite "cité de caractère" des Côtes d'Armor. Enlacée par le Jaudy et le Guindy, la cité étage ses venelles et placettes, du port jusqu'en haut de la colline, sous la protection de la délicate flèche ajourée de la cathédrale Saint Tugdual, haute de 63 m, la plus belle de Bretagne. La construction de la cathédrale gothique a débuté au XIVème siècle, elle succédait à la cathédrale romane dont il reste peu de traces (peut être la Tour Hastings). Les demeures à colombages vous replongent dans l'atmosphère prospère des XVème et XVIème siècles. Sur la place du Martray, dans la rue Renan ou la ruelle Saint-Yves, les pans de bois, les encorbellements invitent à lever les yeux vers les façades préservées.

TRIGANCE Dans un paysage sauvage de restanques aux portes des gorges du Verdon, un beau village médiéval perché à près de 800 m d'altitude, typique de Haute Provence, dominé fièrement par son château fort, aujourd'hui une hostellerie de caractère, une bonne table et un lieu remarquable à découvrir. Trigance à l'abri de son château du XIème siècle, cache un véritable trésor à remonter le temps le long de ses ruelles bordées de maisons anciennes: le portail du village, le campanile, le puits, l'église St Michel du XVème avec son clocher carré, plusieurs chapelles, ....

UTELLE Village de montagne (perché 800m) des Alpes Maritimes entre la Vésubie et le Var, constituant un bel ensemble médiéval développé sur une butte, autour de la remarquable église Saint Véran du XIV et XVIIème siècle, classée monument historique en totalité, souvent remaniée et qui par son intérieur est le reflet de la richesse passée du bourg. La commune d'Utelle se compose de 5 villages répartis autour du sanctuaire de la Madone d’Utelle, site privilégié qui domine à 1 200 m d’altitude.

UZES Elégante petite ville du Gard qui a conservé de nombreux témoignages de son riche passé, le coeur médiéval ceinturé par le boulevard Gambetta est un dédale de rues piétonnes étroites, pavées et de places ombragées, bordées d'hôtels particuliers du XVIème au XVIIIème siècles. La place aux Herbes entourée d'arcades et les rues avoisinantes accueillent chaque samedi un grand marché. Le Duché d'Uzès désigne tout un ensemble de monuments à la visite: le château avec une partie des ses appartements décorés de mobilier Louis XIII à Louis XVI, boiseries, lustres, tapisseries et peintures, la chapelle gothique et ses superbes vitraux, le cellier, la tour Bermonde donjon primitif du XIème siècle, du sommet de laquelle s'étale une très belle vue sur Uzès. L'Hôtel de Ville date du XVIIIème siècle, il a conservé sa façade méridionale d'origine, ornée de pilastres tandis que la façade septentrionale a été refaite en 1900. La tour Fenestrelle, plus jolie tour et symbole d'Uzès, érigée sur le modèle d’un campanile toscan est l'unique exemple en France de clocher cylindrique. Classée ville d'art et d'histoire où prés de 40 bâtiments sont inscrits ou classés au titre des Monuments historiques. La ville abrite aussi le Musée des bonbons Haribo.

VAISON LA ROMAINE Cette célèbre ville du Vaucluse est scindée par la rivière l'Ouvèze, un pont romain à arche unique, construit au Ier siècle après J-C., relie la ville médiévale, construite sur son éperon rocheux, à la ville basse qui s'étire à ses pieds. Sur la rive droite, se trouvent deux quartiers, la partie contemporaine et le site de l'ancienne colonie romaine. Découverte au début du XXème siècle, la ville romaine a été dégagée sur une superficie de 15 ha, les fouilles archéologiques ont révélé d'immenses et luxueuses demeures gallo-romaines à l'agencement intérieur très élaboré. Elles étaient décorées de sols en mosaïque, de marqueterie de marbre, de statues, d'atriums et de thermes privés... Sur la rive gauche, adossée à un éperon rocheux, s'étend la Haute-Ville, aux petites places ombragées, portes anciennes, étroites rues pavées, ponctuées de belles fontaines et de façades d'hôtels particuliers datant des XVIème et XVIIIème siècles. Elle est surmontée par les ruines du château féodal construit par les comtes de Toulouse au XIIIème siècle. Au Moyen-âge, les villageois s'installèrent en hauteur, au pied de ce château pour se protéger des pillages et invasions. Ce qui caractérise cette ville, c'est la possibilité de voir dans un même ensemble les villes antique, médiévale et moderne.

VALAURIE Petit village typique de la Drôme provençale, posé sur une colline dominant la plaine, entouré de vignobles, lavandes, truffiers et amandiers. Village de charme avec ses calades, placettes biscornues et surtout ses maisons bâties dans une pierre de taille gris pâle, parfaitement restaurées, ce qui a permis au village encore protégé par les vestiges de son château médiéval et une partie des remparts de garder son authenticité.

VALLON PONT D'ARC Village d'Ardèche très animé surtout en été, haut lieu de la préhistoire et du tourisme sous toutes ses formes. L'hôtel de ville situé dans un château construit en 1639 sous Louis XIII abrite sept tapisseries d'Aubusson figurant les croisades, elles sont exposées dans la salle d'honneur. Le célèbre Pont d'Arc, arche naturelle de plus de 30 mètres de hauteur creusée par la rivière Ardèche, classé Grand Site de France lui a donné son nom. La grotte Chauvet (du nom de son inventeur) découverte en 1994, cathédrale naturelle immense, ornée de peintures rupestres, inviolée depuis plusieurs dizaines de millénaires a conservé une fraîcheur intacte, cette merveille, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO n'est pas visitable. Un fac-similé, la caverne du Pont d'Arc a ouvert ses portes le 25 Avril 2015, ce site titanesque offre une approche émouvante de la grotte Chauvet à travers une restitution de peintures datées de plus de 36 000 ans. Du Pont d'Arc à St Martin d'Ardèche, la rivière a creusée un profond canyon que l'on peut suivre sur 38 km, en voiture par la route panoramique surplombant les gorges sinueuses et ses falaises ou en canoë dans le fond des gorges.

VANNES Capitale du Morbihan, port de plaisance, place fortifiée, cité médiévale, ville d'art et d'histoire. Bâtie en amphithéâtre au fond du golfe du Morbihan, à l'abri de ses remparts élevés au XIIIème siècle qui protègent encore en partie la cité médiévale au riche patrimoine. Au-dela de la porte Saint-Vincent, entrée de la vieille ville, la rue est bordée d'immeubles du XVIIème siècle. Autour de la place des Lices où se déroulaient les tournois du Moyen Age, les hôtels particuliers voisinent avec les maisons à pans de bois, leurs façades s'illuminent de couleurs qui rythment joyeusement l'alignement des bâtiments. Au-delà de la cathédrale et de la Cohue, la rue Saint-Gwénaël offre un florilège de croisillons et d'encorbellements se déclinant jusqu'à la porte Prison ouvrant sur le pittoresque quartier Saint-Patern. De cette même porte, on accède à la promenade de la Garenne qui longe les remparts où tours et portes se succèdent dans une remarquable harmonie au-dessus de jardins à la française, accrochés aux fortifications, des lavoirs couverts par une longue toiture d'ardoise, se penchent sur la Marle.

VENANSON Petit village des Alpes Maritimes, bâti sur une barre rocheuse à 1150m d'altitude, nid d'aigle surplombant la vallée de la Vésubie avec vue imprenable sur les forêts et les cimes du parc national du Mercantour. Petites ruelles étroites typiques des vieux villages, bordées de maisons anciennes en pierre, serrées les une contre les autres. A l'entrée du village, la petite chapelle Saint-Sébastien, dite chapelle Sainte-Claire du XVème siècle, construite à l'entrée du village pour le protéger de la peste de 1467.

VENCE Dans les Alpes Maritimes, fondée par une tribu celto-ligure, antique cité romaine de Vintium, ville médiévale du XIIIème siècle encore entourée de ses remparts. De son passé, la Cité a conservé des souvenirs visibles comme en attestent: les 2 Colonnes offertes par la ville de Marseille en 230 en l’honneur du Dieu Mars Vintium; la tour carrée érigée au XIIème siècle, dominant la cité médiévale au côté du Château de Villeneuve daté du XVIIème siècle; les portes d'entrée de la vieille ville donnant accès à des ruelles et places entourées de maisons moyenâgeuses; la Cathédrale Notre Dame de la Nativité construite au IVème siècle sur l’emplacement d’un temple romain, elle prit sa forme définitive du XIème au XIIème siècles et les nombreuses pierres avec inscriptions romaines en grande partie disparues. Au début du XXème siècle, arrivent les premiers touristes et de nombreux artistes (Matisse, Chagall, Arman,...), succombant aux charmes de la ville, ils en font un chef lieu de l’art, point d’origine de nombreuses créations dont la Chapelle Matisse. Captée dès l’époque romaine, la source minérale de La Foux, à laquelle était prêtée des vertus miraculeuses a permis à l’épouse de Néron, Poppée, de santé fragile, de repartir en pleine santé. L'Empereur Gallien, au IIIème siècle, envoie son fils à Vence pour la même raison.

VEYNES Petite ville de montagne dans les Hautes Alpes, par sa situation géographique elle a toujours été un lieu de passage depuis l'époque romaine. Nombreuses ruelles dans le centre historique qui se découvre en suivant un parcours "suivez le rail" d'une vingtaine de panonceaux. La cité se distingue par son riche passé lié à l'âge d'or du chemin de fer, comme le raconte l'écomusée du Cheminot Veynois, situé dans un ancien hôtel particulier du XVIIIème siècle. Le château de La Villette du XVIème siècle sert de cadre à l'hôtel de ville.

VIENNE Ville de l'Isère sur les bords du Rhône. Elle fut un centre important durant la période romaine, rivalisant avec sa voisine Lugdunum (Lyon). De nombreux vestiges en témoignent: le temple d'Auguste et de Livie, les arcades du forum, le théâtre (un des plus grands du monde romain), l'odéon, le cirque, les murailles et les thermes, seule reste entière aujourd'hui, la pyramide, un vestige unique en son genre.

VILLARS SUR VAR Village médiéval dominant la Vallée du Var, sur le plateau du Savel à plus de 400 mètres d’altitude, dans les Alpes Maritimes. Etagé sur plusieurs niveaux à flanc de colline, Le village regroupe des passages couverts, des voûtes et des ruelles pittoresques, pavées et étroites, bordées de maisons anciennes aux portes et linteaux sculptés. A l'entrée du village l'église St Jean-Baptiste, construite par les Templiers au XIIème siècle, abrite un retable daté de 1524, attribué à Ronzen. La vigne est cultivé à Villars dès le Moyen Age, depuis 1992, 4 hectares produisent un vin d’appellation d’origine contrôlée Le "Clos St Joseph", les seules vignes du département à bénéficier de l'appellation "Côte de Provence".

VILLEFRANCHE SUR MER Pittoresque cité médiévale des Alpes Maritimes, lovée au fond de sa rade, surplombée de collines où s'accrochent de belles demeures. Son port est à la fois, un petit port de pêche avec ses barques colorées et un port de tourisme, lieu d'escale de nombreuses croisières. La citadelle Saint Elme surplombant la mer, superbe fortification bastionnée construite au XVIème siècle semble continuer à défendre la vieille ville où des passages couverts et étroits succèdent à des façades colorées de maisons anciennes restaurées. Particularité dans la cité: la rue Obscure, inscrite aux monuments historiques, longue de 130 mètres, elle était la continuité du chemin de ronde, le long du premier rempart de la Citadelle. Jean Cocteau, enfant du pays, aimait y revenir, il retrouvait ses amis pêcheurs à qui il a dédié et décoré à leur attention la chapelle Saint-Pierre, propriété de la prud’homie des pêcheurs.

VILLEFRANCHE DE CONFLENT Cité exceptionnelle de la vallée du Conflent dans les Pyrénées Orientales, construite en "marbre rose de Villefranche", dominée par la tour de la Viguerie et toujours entourée de son imposante enceinte fortifiée, édifiée par le comte de Cerdagne au XIème siècle et grandement remaniée au fil des siècles, notamment au XVIIème siècle par Vauban, qui fait bâtir en 1681 le fort Libéria, remanié sous Napoléon III, un remarquable monument dominant la ville, relié par un escalier souterrain dit "des mille marches". A l’intérieur des fortifications, les ruelles étroites ont conservé leur caractère médiéval, avec de nombreux bâtiments remontant à cette période. Partie intégrante du circuit VAUBAN, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. "Un des plus beaux villages de France".

VILLENEUVE LES AVIGNON Cité du Gard, le l'autre côté du Rhône face à Avignon, elle regorge de monuments historiques: Les principaux sont la Tour Philippe-le-Bel, le Fort saint André et son Abbaye, l'église Notre Dame et la Chartreuse du Val de Bénédiction. L’Abbaye du Xème siècle et le Bourg Saint-André établis sur le Mont Andaon sont le berceau de la ville. En 1292, le roi Philippe le Bel décide de faire de Saint-André la porte du Royaume de France en élevant une forteresse commandant le passage du Pont d’Avignon: la Tour Philippe le Bel, L'année suivante, il fonde Villeneuve Saint-André qui deviendra Villeneuve lez Avignon. au XIVème siècle, la forteresse Saint André fut érigée par les rois de France pour protéger l'abbaye et le bourg Saint-André, des bandes de brigands lors de la Guerre de Cent Ans et pour fortifier la frontière du royaume. en 1330 fut édifiée par le cardinal Arnaud de Via, neveu du pape Jean XXII l’église-collégiale Notre-Dame. En 1356, le cardinal Etienne Aubert, devenu pape sous le nom d’Innocent VI, fonde la Chartreuse du Val de Bénédiction, qui deviendra l'une des plus vastes et riches d'Europe.

VILLEROUGE TERMENES Dans l'Aude, autrefois enclos dans ses remparts, le village a préservé en son centre le château de l'archevêque de Narbonne, seigneur du lieu au XIVème siècle. Entièrement restauré dans les années 90 grâce à l’initiative des habitants et à la politique municipale qui visait à racheter une à une les 13 parcelles privées du château, celui-ci est aujourd’hui ouvert au public. La masse imposante de cette forteresse, flanquée de ses quatre tours d’angle dont le donjon, de ses murs d’enceinte et de sa muraille, est impressionnante. Il matérialise l'un des plus beaux exemples d'architecture militaire. La petite cité est intimement liée à l’histoire du catharisme finissant, quand en 1321, Guilhem Bélibaste, dernier parfait cathare occitan connu, y fut brûlé vif, sa mort signifia la fin de la religion cathare.

VINEZAC Petit village de caractère de l'Ardèche bâti sur une éminence, à l'architecture chaleureuse de pierres teintées de blanc et d’ocre orangé, de ruelles fleuries, sinueuses, parfois voûtées, bordées de maisons remarquables. Village fortifié au caractère médiéval très marqué, au coeur des vignes auxquelles il doit probablement son nom, comptant pas moins de 3 châteaux dont le château Julien et son donjon quadrangulaire des XII-XIIIème siècles, le château de Charbonnel transformé en hôtel-restaurant et le château dit de La Motte, de style roman, à l'état de ruines. Le château Jullien faisait partie avec le château de Montréal, le château de Brison, le château de Chassiers, le château de Tauriers et le château d'Uzer de la couronne castrale de Largentière qui assurait la garde des mines argentifères.

VIRIEU Village de l'Isère niché au coeur de la vallée de la Bourbre, aux rues chargées d'histoire. Sur les hauteurs le château de Virieu, classé monument historique, fondé en 1010 par Wilfrid de Virieu. Originellement une maison forte, agrandie tout au long des sept siècles suivants. Aujourd'hui, ce château d'aspect médiéval est mis en valeur par des jardins à la française. Château privé, ouvert à la visite depuis 1935. La visite guidée permet de découvrir le rez-de-chaussée, une chapelle du XVIIème siècle, une cuisine médiévale, un salon d'apparat et deux chambres dont l'une fut occupée par le roi Louis XIII en 1622.

VIVES Minuscule village magnifiquement restauré des Pyrénées-Orientales, situé dans le sud-est des Aspres. Au centre, l'église paroissiale Saint-Michel surmontée d'un pittoresque clocher mur en brique est mentionnée dès le XIIIème siècle. Entouré de forêt de chênes-lièges, le village abrite l'Institut Méditerranéen du Liège.

VIZILLE Ville de l'Isère dans la plaine de la Romanche, berceau de la révolution française, située sur la route Napoléon. Elle possède un passé riche en évènements historiques dont témoignent encore aujourd'hui la présence de son imposant château reconstruit par Lesdiguières au XVIIème siècle et de son domaine, un parc de cent hectares. Ce monument abrite depuis 1983 le musée de la révolution française. Il fut durant plus d'un siècle, une des résidences officielles du président de la République française avant de devenir enfin la propriété du département de l'Isère, après plusieurs propriétaires successifs. A la fin du XVIIIème siècle, un riche industriel, Claude Perier, achète le château délaissé aux descendants des Lesdiguières et y installe une manufacture d’impression sur tissu. Le 21 juillet 1788, il accepte de recevoir dans la salle du jeu de paume, l’assemblée des états généraux du Dauphiné, interdite de réunion à Grenoble, réunissant 50 prêtres, 165 nobles et 276 représentants du tiers état. Ce jour fait suite à la journée des Tuiles du 7 juin 1788. L'assemblée réclame la réunion des États généraux du pays et le vote par tête (et non par ordre), annonciatrice des revendications démocratiques de la révolution française.

VOGÜE Village médiéval d'Ardèche, enchâssé en amphithéatre dans le calcaire de la falaise, au bord de l'Ardèche, dominé par son château, "Un des plus beaux villages de France". Un labyrinthe de petites rues entrecoupées d’arcades, avec ses maisons pelotonnées, conduit jusqu’au château dont les plus anciennes parties datent du XIème siècle, il prend son aspect actuel avec ses 4 tours et poternes au XVIIème siècle.

VOLONNE Village pittoresque sur la rive gauche de la Durance dans les Alpes-de-Haute-Provence, accroché au pied d'un éperon rocheux, surplombé de la tour de l'horloge et des restes de la tour de gué, les deux accessibles par un sentier offrant un panorama imprenable sur le Val de Durance. Dans le bas du village aux ruelles typiques et riches d'un passé historique, une partie du "Chemin de rondes" vestige des anciens remparts et un aqueduc du XVIème siècle. A l'extérieur près de la Durance, l’église Notre-Dame-des-Salles qui appartenait au monastère Augustin, église paroissiale depuis 1700, aujourd'hui lieu d'exposition. Au nord du village, dans le cimetière, l'église Saint-Martin habilement restaurée, témoin de l'art roman primitif du XIème siècle.

YVOIRE Village fortifié de Haute Savoie, construit au début du XIVème siècle, où il a joué un rôle militaire important et en a gardé le plan et de nombreux monuments: remparts, portes fortifiées, château médiéval, église atypique. Tout au bout de sa pointe et dominant le lac Léman "Un des plus beaux villages de France" étroitement serré encore dans son enceinte disparue, resté embusqué derrière ses deux tours défendant ses deux entrées.

Lieux en photo
Abbaye de Fondfroide - 11
Abbaye de Senanque - 84
Abbaye St Martin du Canigou - 66
Abbaye St Michel de Cuxa - 66
Agriates - Corse
Aigues Mortes - 30
Aiguèze - 30
Aiguines - 83
Ailhon - 07
Ajaccio - Corse
Alba la Romaine - 07
Albi - 81
Amboise - 37
Amélie les Bains - 66
Ampus - 83
Anduze - 30
Annecy - 74
Ansouis - 84
Antibes - 06
Antibes sentier du littoral - 06
Antraigues - 07
Aragon - 11
Argeles - 66
Arles - 13
Arles sur tech - 66
Arques - 11
Aubenas - 07
Aubusson - 23
Aups - 83
Auray - 56
Auribeau - 06
Aussois - 73
Aven d'Orgnac - 07
Avignon - 84
Bages - 11
Bairols - 06
Balazuc - 07
Banne - 07
Banon - 04
Banyuls - 66
Barcelonnette - 04
Bargeme - 83
Bargemon - 83
Barjac - 07
Barjols - 83
Barry - 26
Bastia - Corse
Bauduen - 83
Beaucaire - 30
Beauchastel - 07
Beynac et Cazenac - 24
Bezaudun - 06
Biot - 06
Bonifacio - Corse
Bonnieux - 84
Bonson - 06
Bormes les mimosas - 83
Boucieu le Roi - 07
Boulbon - 13
Bouleternère - 66
Bouyon - 06
Bozouls - 12
Brancion - 71
Brantes - 84
Breil sur Roya - 06
Bressieux - 38
Briancon - 05
Brignoles - 83
Bruniquel - 82
Burzet - 07
Cabris - 06
Cagnes sur mer - 06
Caille - 06
Callas - 83
Callian - 83
Calvi - Corse
Camon - 09
Cannet des Maures - 83
Carcassonne - 11
Cargèse - Corse
Carros - 06
Cassis - 13
Castellane - 04
Castelnou - 66
Caunes Minervois - 11
Ceret - 66
Chabons - 38
Chalabre - 11
Chalencon - 07
Charmes sur Rhone - 07
Chassiers - 07
Château d'Aguilar - 11
Château de Lastours - 11
Château de Peyrepertuse - 11
Château de Puilaurens - 11
Château de Queribus - 11
Château Queyras - 05
Châteaudouble - 83
Châteauneuf les Moustiers - 04
Châtillon sur Chalaronne - 01
Chichiliane - 38
Chinon - 37
Cipières - 06
Cluny - 71
Coaraze - 06
Collioure - 66
Collonges la Rouge - 19
Comps sur Artuby - 83
Concarneau - 29
Conques - 12
Cordes sur ciel - 81
Correns - 83
Corte - Corse
Cotignac - 83
Coursegoules - 06
Cremieu - 38
Crestet -
Crillon le Brave - 84
Cruas - 07
Cucugnan - 11
Cucuron - 84
Desaignes - 07
Dinan - 22
Domme - 24
Douarnenez - 29
Duilhac - 11
Elne - 66
Embrun - 05
Emosson - Suisse
Entrecasteaux - 83
Entrevaux - 04
Erbalunga - Corse
Espalion - 12
Estaing - 12
Esterel - 83
Etel - 56
Eus - 66
Evian - 74
Evol - 66
Eygalieres - 13
Eze - 06
Falicon - 06
Fanjeaux - 11
Fayence - 83
Figanieres - 83
Filitosa - Corse
Flassans sur Issole - 83
Font Romeu - 66
Fontaine de Vaucluse - 84
Fontevraud l'Abbaye - 49
Fontvieille - 13
Fox Amphoux - 83
Gargilesse Dampierre - 36
Gassin - 83
Gattières - 06
Gigondas - 84
Gilette - 06
Golfe de Porto - Corse
Gonfaron - 83
Gonfaron village des tortues - 83
Gordes - 84
Gordes village des bories - 84
Gorges de la Fou - 66
Gorges du Tarn - 48
Gorges du Verdon les crêtes - 04
Goult - 84
Gourdon - 06
Grambois - 84
Grasse - 06
Gréolières - 06
Gréoux les bains - 04
Grignan - 26
Grimaud - 83
Grottes de la Balme - 38
Gruissan - 11
Guerande - 44
Guillaumes - 04
Guillestre - 05
Guingamp - 22
Hauterives - 26
Ile Rousse - Corse
Ille sur Têt - 66
Isle sur la Sorgue - 84
Isola - 06
Jaujac - 07
Jausiers - 04
Josselin - 56
Joucas - 84
Joyeuse - 07
La Brigue - 06
La Chaise Dieu - 43
La Côte St André -
La Couvertoirade - 12
La Garde Guérin - 48
La Malène - 48
La Motte - 83
La Palud sur Verdon - 04
La Roque Gageac - 24
La Roque sur Cèze - 30
La Roquette sur Var -
La Sône - 38
La Turbie - 06
Labeaume - 07
Lacoste - 84
Lagrasse - 11
Lambesc - 13
Lannion - 22
Lantosque - 06
Largentiere - 07
Larressingle - 32
Lastours - 11
Lauris - 84
Lautrec - 81
Le Bar sur Loup - 06
Le Cannet - 06
Le Castellet - 83
Le Faou - 29
Le Monêtier les bains - 05
Le Perthus - 66
Poët Laval - 84
Le Val - 83
Les Arcs sur Argens - 83
Les Eyzies de Tayac - 24
Les Mées - 04
Les Vans - 07
Loches - 37
Locronan - 29
Lorgues - 83
Lourmarin - 84
Luceram - 06
Lumio - Corse
Lurs - 04
Malleval - 42
Marcevol - 66
Marie - 06
Mégève - 74
Menton - 06
Meyras - 07
Meyrueis - 07
Mimosa Mandelieu-Tanneron - 06
Minerve - 11
Mirepoix - 09
Moissac Bellevue - 83
Mollans sur Ouveze - 26
Monaco - MC
Monastère de la Verne - 83
Moncontour - 22
Mont Dauphin - 05
Mont Louis - 05
Mont Saint Michel - 50
Montbrun - 26
Montclus - 30
Montner Forca Réal - 66
Montréal - 07
Montresor - 37
Montségur - 09
Morlaix - 29
Mornas - 84
Mosset - 66
Moulinet - 06
Moustiers Sainte Marie - 04
Najac - 12
Naves - 07
Nice - 06
Nimes - 30
Notre Dame des Anges - 83
Nyons - 26
Olargues - 34
Oppede le Vieux - 84
Orange - 84
Paimpol - 35
Peillon - 06
Perouges - 01
Perpignan - 66
Perros Guirec - 22
Pézénas - 34
Piana - Corse
Pigna - Corse
Pointe du Raz - 29
Pont en Royans - 38
Port Louis - 56
Porto Ota - Corse
Pradelles - 43
Prats de Mollo - 66
Puivert - 11
Puy en Velay - 43
Quimper - 29
Régusse - 83
Rennes le Château - 11
Richelieu - 37
Richerenches - 84
Rochecolombe - 07
Rochemaure - 07
Rognes - 13
Roquebrune -
Rougon - 04
Roure - 06
Roussillon - 84
Route de Corte à Porto - Corse
Rustrel - 84
Saignon - 84
Saint Antoine l'Abbaye - 38
Saint Antonin noble val - 82
Sant Antonino - Corse
Saint Brieuc - 22
Saint Etienne de Tinée - 06
Saint Florent - Corse
Saint Genis les fontaines - 66
Saint Jeannet - 06
Saint Julien le Montagnier - 83
Saint Laurent du Var - 06
Saint Malo - 35
Saint Martin de Londres - 34
Saint Martin Vésubie - 06
Saint Nazaire en Royans - 26
Saint Paul 3 châteaux - 26
Saint Paul de Vence - 06
Saint Pol de Léon - 29
Saint Remèze - 07
Saint Rémy de Provence - 13
Saint Saturnin lès Apt - 84
Saint Thégonnec - 29
Saint Tropez - 83
Saint Véran - 05
Saint Vincent de Barres - 07
Sainte Agnes - 06
Sainte Croix en Jarez - 42
Sainte Croix du Verdon - 04
Sainte Enimie - 48
Sainte Eulalie d'Olt - 12
Saintes Maries de la mer - 13
Saissac - 11
Salernes - 83
Salon de Provence - 13
Salses le Château - 66
Sanilhac - 07
Saorge - 06
Sarlat la Caneda - 24
Sartène - Corse
Sauve - 30
Séguret - 84
Serrabonne - 66
Serre Poncon - 05
Séverac le Château - 12
Seyne - 04
Sillans la cascade - 83
Sisteron - 04
Sommières - 30
Sospel - 06
Suze la Rousse - 26
Tallard - 05
Talmont sur Gironde - 17
Tautavel - 66
Tende - 06
Termes - 11
Thines - 07
Thorenc Monts d'Azur - 06
Thueyts - 07
Thuir - 66
Touët sur Var - 06
Tournon sur Rhônes - 07
Tourrettes sur Loup - 06
Tourtour - 83
Tréguier - 22
Trigance - 83
Utelle - 06
Uzès - 30
Vaison la Romaine - 84
Valaurie - 26
Vallon pont d'arc - 07
Vannes - 56
Venanson - 06
Vence - 06
Veynes - 05
Vienne - 38
Villars sur Var - 06
Villefranche sur mer - 06
Villefranche de Conflent - 66
Villeneuve les Avignon - 30
Villerouge Termenès - 11
Vinezac - 07
Virieu - 38
Vives - 66
Vizille - 38
Vogüé - 07
Volonne - 04
Yvoire - 74
Lieux en photo
Abbaye de Fondfroide - 11
Abbaye de Senanque - 84
Abbaye St Martin du Canigou - 66
Abbaye St Michel de Cuxa - 66
Agriates - Corse
Aigues Mortes - 30
Aiguèze - 30
Aiguines - 83
Ailhon - 07
Ajaccio - Corse
Alba la Romaine - 07
Albi - 81
Amboise - 37
Amélie les Bains - 66
Ampus - 83
Anduze - 30
Annecy - 74
Ansouis - 84
Antibes - 06
Antibes sentier du littoral - 06
Antraigues - 07
Aragon - 11
Argeles - 66
Arles - 13
Arles sur tech - 66
Arques - 11
Aubenas - 07
Aubusson - 23
Aups - 83
Auray - 56
Auribeau - 06
Aussois - 73
Aven d'Orgnac - 07
Avignon - 84
Bages - 11
Bairols - 06
Balazuc - 07
Banne - 07
Banon - 04
Banyuls - 66
Barcelonnette - 04
Bargeme - 83
Bargemon - 83
Barjac - 07
Barjols - 83
Barry - 26
Bastia - Corse
Bauduen - 83
Beaucaire - 30
Beauchastel - 07
Beynac et Cazenac - 24
Bezaudun - 06
Biot - 06
Bonifacio - Corse
Bonnieux - 84
Bonson - 06
Bormes les mimosas - 83
Boucieu le Roi - 07
Boulbon - 13
Bouleternère - 66
Bouyon - 06
Bozouls - 12
Brancion - 71
Brantes - 84
Breil sur Roya - 06
Bressieux - 38
Briancon - 05
Brignoles - 83
Bruniquel - 82
Burzet - 07
Cabris - 06
Cagnes sur mer - 06
Caille - 06
Callas - 83
Callian - 83
Calvi - Corse
Camon - 09
Cannet des Maures - 83
Carcassonne - 11
Cargèse - Corse
Carros - 06
Cassis - 13
Castellane - 04
Castelnou - 66
Caunes Minervois - 11
Ceret - 66
Chabons - 38
Chalabre - 11
Chalencon - 07
Charmes sur Rhone - 07
Chassiers - 07
Château d'Aguilar - 11
Château de Lastours - 11
Château de Peyrepertuse - 11
Château de Puilaurens - 11
Château de Queribus - 11
Château Queyras - 05
Châteaudouble - 83
Châteauneuf les Moustiers - 04
Châtillon sur Chalaronne - 01
Chichiliane - 38
Chinon - 37
Cipières - 06
Cluny - 71
Coaraze - 06
Collioure - 66
Collonges la Rouge - 19
Comps sur Artuby - 83
Concarneau - 29
Conques - 12
Cordes sur ciel - 81
Correns - 83
Corte - Corse
Cotignac - 83
Coursegoules - 06
Cremieu - 38
Crestet -
Crillon le Brave - 84
Cruas - 07
Cucugnan - 11
Cucuron - 84
Desaignes - 07
Dinan - 22
Domme - 24
Douarnenez - 29
Duilhac - 11
Elne - 66
Embrun - 05
Emosson - Suisse
Entrecasteaux - 83
Entrevaux - 04
Erbalunga - Corse
Espalion - 12
Estaing - 12
Esterel - 83
Etel - 56
Eus - 66
Evian - 74
Evol - 66
Eygalieres - 13
Eze - 06
Falicon - 06
Fanjeaux - 11
Fayence - 83
Figanieres - 83
Filitosa - Corse
Flassans sur Issole - 83
Font Romeu - 66
Fontaine de Vaucluse - 84
Fontevraud l'Abbaye - 49
Fontvieille - 13
Fox Amphoux - 83
Gargilesse Dampierre - 36
Gassin - 83
Gattières - 06
Gigondas - 84
Gilette - 06
Golfe de Porto - Corse
Gonfaron - 83
Gonfaron village des tortues - 83
Gordes - 84
Gordes village des bories - 84
Gorges de la Fou - 66
Gorges du Tarn - 48
Gorges du Verdon les crêtes - 04
Goult - 84
Gourdon - 06
Grambois - 84
Grasse - 06
Gréolières - 06
Gréoux les bains - 04
Grignan - 26
Grimaud - 83
Grottes de la Balme - 38
Gruissan - 11
Guerande - 44
Guillaumes - 04
Guillestre - 05
Guingamp - 22
Hauterives - 26
Ile Rousse - Corse
Ille sur Têt - 66
Isle sur la Sorgue - 84
Isola - 06
Jaujac - 07
Jausiers - 04
Josselin - 56
Joucas - 84
Joyeuse - 07
La Brigue - 06
La Chaise Dieu - 43
La Côte St André -
La Couvertoirade - 12
La Garde Guérin - 48
La Malène - 48
La Motte - 83
La Palud sur Verdon - 04
La Roque Gageac - 24
La Roque sur Cèze - 30
La Roquette sur Var -
La Sône - 38
La Turbie - 06
Labeaume - 07
Lacoste - 84
Lagrasse - 11
Lambesc - 13
Lannion - 22
Lantosque - 06
Largentiere - 07
Larressingle - 32
Lastours - 11
Lauris - 84
Lautrec - 81
Le Bar sur Loup - 06
Le Cannet - 06
Le Castellet - 83
Le Faou - 29
Le Monêtier les bains - 05
Le Perthus - 66
Poët Laval - 84
Le Val - 83
Les Arcs sur Argens - 83
Les Eyzies de Tayac - 24
Les Mées - 04
Les Vans - 07
Loches - 37
Locronan - 29
Lorgues - 83
Lourmarin - 84
Luceram - 06
Lumio - Corse
Lurs - 04
Malleval - 42
Marcevol - 66
Marie - 06
Mégève - 74
Menton - 06
Meyras - 07
Meyrueis - 07
Mimosa Mandelieu-Tanneron - 06
Minerve - 11
Mirepoix - 09
Moissac Bellevue - 83
Mollans sur Ouveze - 26
Monaco - MC
Monastère de la Verne - 83
Moncontour - 22
Mont Dauphin - 05
Mont Louis - 05
Mont Saint Michel - 50
Montbrun - 26
Montclus - 30
Montner Forca Réal - 66
Montréal - 07
Montresor - 37
Montségur - 09
Morlaix - 29
Mornas - 84
Mosset - 66
Moulinet - 06
Moustiers Sainte Marie - 04
Najac - 12
Naves - 07
Nice - 06
Nimes - 30
Notre Dame des Anges - 83
Nyons - 26
Olargues - 34
Oppede le Vieux - 84
Orange - 84
Paimpol - 35
Peillon - 06
Perouges - 01
Perpignan - 66
Perros Guirec - 22
Pézénas - 34
Piana - Corse
Pigna - Corse
Pointe du Raz - 29
Pont en Royans - 38
Port Louis - 56
Porto Ota - Corse
Pradelles - 43
Prats de Mollo - 66
Puivert - 11
Puy en Velay - 43
Quimper - 29
Régusse - 83
Rennes le Château - 11
Richelieu - 37
Richerenches - 84
Rochecolombe - 07
Rochemaure - 07
Rognes - 13
Roquebrune -
Rougon - 04
Roure - 06
Roussillon - 84
Route de Corte à Porto - Corse
Rustrel - 84
Saignon - 84
Saint Antoine l'Abbaye - 38
Saint Antonin noble val - 82
Sant Antonino - Corse
Saint Brieuc - 22
Saint Etienne de Tinée - 06
Saint Florent - Corse
Saint Genis les fontaines - 66
Saint Jeannet - 06
Saint Julien le Montagnier - 83
Saint Laurent du Var - 06
Saint Malo - 35
Saint Martin de Londres - 34
Saint Martin Vésubie - 06
Saint Nazaire en Royans - 26
Saint Paul 3 châteaux - 26
Saint Paul de Vence - 06
Saint Pol de Léon - 29
Saint Remèze - 07
Saint Rémy de Provence - 13
Saint Saturnin lès Apt - 84
Saint Thégonnec - 29
Saint Tropez - 83
Saint Véran - 05
Saint Vincent de Barres - 07
Sainte Agnes - 06
Sainte Croix en Jarez - 42
Sainte Croix du Verdon - 04
Sainte Enimie - 48
Sainte Eulalie d'Olt - 12
Saintes Maries de la mer - 13
Saissac - 11
Salernes - 83
Salon de Provence - 13
Salses le Château - 66
Sanilhac - 07
Saorge - 06
Sarlat la Caneda - 24
Sartène - Corse
Sauve - 30
Séguret - 84
Serrabonne - 66
Serre Poncon - 05
Séverac le Château - 12
Seyne - 04
Sillans la cascade - 83
Sisteron - 04
Sommières - 30
Sospel - 06
Suze la Rousse - 26
Tallard - 05
Talmont sur Gironde - 17
Tautavel - 66
Tende - 06
Termes - 11
Thines - 07
Thorenc Monts d'Azur - 06
Thueyts - 07
Thuir - 66
Touët sur Var - 06
Tournon sur Rhônes - 07
Tourrettes sur Loup - 06
Tourtour - 83
Tréguier - 22
Trigance - 83
Utelle - 06
Uzès - 30
Vaison la Romaine - 84
Valaurie - 26
Vallon pont d'arc - 07
Vannes - 56
Venanson - 06
Vence - 06
Veynes - 05
Vienne - 38
Villars sur Var - 06
Villefranche sur mer - 06
Villefranche de Conflent - 66
Villeneuve les Avignon - 30
Villerouge Termenès - 11
Vinezac - 07
Virieu - 38
Vives - 66
Vizille - 38
Vogüé - 07
Volonne - 04
Yvoire - 74
Lieux en photo
Abbaye de Fondfroide - 11
Abbaye de Senanque - 84
Abbaye St Martin du Canigou - 66
Abbaye St Michel de Cuxa - 66
Agriates - Corse
Aigues Mortes - 30
Aiguèze - 30
Aiguines - 83
Ailhon - 07
Ajaccio - Corse
Alba la Romaine - 07
Albi - 81
Amboise - 37
Amélie les Bains - 66
Ampus - 83
Anduze - 30
Annecy - 74
Ansouis - 84
Antibes - 06
Antibes sentier du littoral - 06
Antraigues - 07
Aragon - 11
Argeles - 66
Arles - 13
Arles sur tech - 66
Arques - 11
Aubenas - 07
Aubusson - 23
Aups - 83
Auray - 56
Auribeau - 06
Aussois - 73
Aven d'Orgnac - 07
Avignon - 84
Bages - 11
Bairols - 06
Balazuc - 07
Banne - 07
Banon - 04
Banyuls - 66
Barcelonnette - 04
Bargeme - 83
Bargemon - 83
Barjac - 07
Barjols - 83
Barry - 26
Bastia - Corse
Bauduen - 83
Beaucaire - 30
Beauchastel - 07
Beynac et Cazenac - 24
Bezaudun - 06
Biot - 06
Bonifacio - Corse
Bonnieux - 84
Bonson - 06
Bormes les mimosas - 83
Boucieu le Roi - 07
Boulbon - 13
Bouleternère - 66
Bouyon - 06
Bozouls - 12
Brancion - 71
Brantes - 84
Breil sur Roya - 06
Bressieux - 38
Briancon - 05
Brignoles - 83
Bruniquel - 82
Burzet - 07
Cabris - 06
Cagnes sur mer - 06
Caille - 06
Callas - 83
Callian - 83
Calvi - Corse
Camon - 09
Cannet des Maures - 83
Carcassonne - 11
Cargèse - Corse
Carros - 06
Cassis - 13
Castellane - 04
Castelnou - 66
Caunes Minervois - 11
Ceret - 66
Chabons - 38
Chalabre - 11
Chalencon - 07
Charmes sur Rhone - 07
Chassiers - 07
Château d'Aguilar - 11
Château de Lastours - 11
Château de Peyrepertuse - 11
Château de Puilaurens - 11
Château de Queribus - 11
Château Queyras - 05
Châteaudouble - 83
Châteauneuf les Moustiers - 04
Châtillon sur Chalaronne - 01
Chichiliane - 38
Chinon - 37
Cipières - 06
Cluny - 71
Coaraze - 06
Collioure - 66
Collonges la Rouge - 19
Comps sur Artuby - 83
Concarneau - 29
Conques - 12
Cordes sur ciel - 81
Correns - 83
Corte - Corse
Cotignac - 83
Coursegoules - 06
Cremieu - 38
Crestet -
Crillon le Brave - 84
Cruas - 07
Cucugnan - 11
Cucuron - 84
Desaignes - 07
Dinan - 22
Domme - 24
Douarnenez - 29
Duilhac - 11
Elne - 66
Embrun - 05
Emosson - Suisse
Entrecasteaux - 83
Entrevaux - 04
Erbalunga - Corse
Espalion - 12
Estaing - 12
Esterel - 83
Etel - 56
Eus - 66
Evian - 74
Evol - 66
Eygalieres - 13
Eze - 06
Falicon - 06
Fanjeaux - 11
Fayence - 83
Figanieres - 83
Filitosa - Corse
Flassans sur Issole - 83
Font Romeu - 66
Fontaine de Vaucluse - 84
Fontevraud l'Abbaye - 49
Fontvieille - 13
Fox Amphoux - 83
Gargilesse Dampierre - 36
Gassin - 83
Gattières - 06
Gigondas - 84
Gilette - 06
Golfe de Porto - Corse
Gonfaron - 83
Gonfaron village des tortues - 83
Gordes - 84
Gordes village des bories - 84
Gorges de la Fou - 66
Gorges du Tarn - 48
Gorges du Verdon les crêtes - 04
Goult - 84
Gourdon - 06
Grambois - 84
Grasse - 06
Gréolières - 06
Gréoux les bains - 04
Grignan - 26
Grimaud - 83
Grottes de la Balme - 38
Gruissan - 11
Guerande - 44
Guillaumes - 04
Guillestre - 05
Guingamp - 22
Hauterives - 26
Ile Rousse - Corse
Ille sur Têt - 66
Isle sur la Sorgue - 84
Isola - 06
Jaujac - 07
Jausiers - 04
Josselin - 56
Joucas - 84
Joyeuse - 07
La Brigue - 06
La Chaise Dieu - 43
La Côte St André -
La Couvertoirade - 12
La Garde Guérin - 48
La Malène - 48
La Motte - 83
La Palud sur Verdon - 04
La Roque Gageac - 24
La Roque sur Cèze - 30
La Roquette sur Var -
La Sône - 38
La Turbie - 06
Labeaume - 07
Lacoste - 84
Lagrasse - 11
Lambesc - 13
Lannion - 22
Lantosque - 06
Largentiere - 07
Larressingle - 32
Lastours - 11
Lauris - 84
Lautrec - 81
Le Bar sur Loup - 06
Le Cannet - 06
Le Castellet - 83
Le Faou - 29
Le Monêtier les bains - 05
Le Perthus - 66
Poët Laval - 84
Le Val - 83
Les Arcs sur Argens - 83
Les Eyzies de Tayac - 24
Les Mées - 04
Les Vans - 07
Loches - 37
Locronan - 29
Lorgues - 83
Lourmarin - 84
Luceram - 06
Lumio - Corse
Lurs - 04
Malleval - 42
Marcevol - 66
Marie - 06
Mégève - 74
Menton - 06
Meyras - 07
Meyrueis - 07
Mimosa Mandelieu-Tanneron - 06
Minerve - 11
Mirepoix - 09
Moissac Bellevue - 83
Mollans sur Ouveze - 26
Monaco - MC
Monastère de la Verne - 83
Moncontour - 22
Mont Dauphin - 05
Mont Louis - 05
Mont Saint Michel - 50
Montbrun - 26
Montclus - 30
Montner Forca Réal - 66
Montréal - 07
Montresor - 37
Montségur - 09
Morlaix - 29
Mornas - 84
Mosset - 66
Moulinet - 06
Moustiers Sainte Marie - 04
Najac - 12
Naves - 07
Nice - 06
Nimes - 30
Notre Dame des Anges - 83
Nyons - 26
Olargues - 34
Oppede le Vieux - 84
Orange - 84
Paimpol - 35
Peillon - 06
Perouges - 01
Perpignan - 66
Perros Guirec - 22
Pézénas - 34
Piana - Corse
Pigna - Corse
Pointe du Raz - 29
Pont en Royans - 38
Port Louis - 56
Porto Ota - Corse
Pradelles - 43
Prats de Mollo - 66
Puivert - 11
Puy en Velay - 43
Quimper - 29
Régusse - 83
Rennes le Château - 11
Richelieu - 37
Richerenches - 84
Rochecolombe - 07
Rochemaure - 07
Rognes - 13
Roquebrune -
Rougon - 04
Roure - 06
Roussillon - 84
Route de Corte à Porto - Corse
Rustrel - 84
Saignon - 84
Saint Antoine l'Abbaye - 38
Saint Antonin noble val - 82
Sant Antonino - Corse
Saint Brieuc - 22
Saint Etienne de Tinée - 06
Saint Florent - Corse
Saint Genis les fontaines - 66
Saint Jeannet - 06
Saint Julien le Montagnier - 83
Saint Laurent du Var - 06
Saint Malo - 35
Saint Martin de Londres - 34
Saint Martin Vésubie - 06
Saint Nazaire en Royans - 26
Saint Paul 3 châteaux - 26
Saint Paul de Vence - 06
Saint Pol de Léon - 29
Saint Remèze - 07
Saint Rémy de Provence - 13
Saint Saturnin lès Apt - 84
Saint Thégonnec - 29
Saint Tropez - 83
Saint Véran - 05
Saint Vincent de Barres - 07
Sainte Agnes - 06
Sainte Croix en Jarez - 42
Sainte Croix du Verdon - 04
Sainte Enimie - 48
Sainte Eulalie d'Olt - 12
Saintes Maries de la mer - 13
Saissac - 11
Salernes - 83
Salon de Provence - 13
Salses le Château - 66
Sanilhac - 07
Saorge - 06
Sarlat la Caneda - 24
Sartène - Corse
Sauve - 30
Séguret - 84
Serrabonne - 66
Serre Poncon - 05
Séverac le Château - 12
Seyne - 04
Sillans la cascade - 83
Sisteron - 04
Sommières - 30
Sospel - 06
Suze la Rousse - 26
Tallard - 05
Talmont sur Gironde - 17
Tautavel - 66
Tende - 06
Termes - 11
Thines - 07
Thorenc Monts d'Azur - 06
Thueyts - 07
Thuir - 66
Touët sur Var - 06
Tournon sur Rhônes - 07
Tourrettes sur Loup - 06
Tourtour - 83
Tréguier - 22
Trigance - 83
Utelle - 06
Uzès - 30
Vaison la Romaine - 84
Valaurie - 26
Vallon pont d'arc - 07
Vannes - 56
Venanson - 06
Vence - 06
Veynes - 05
Vienne - 38
Villars sur Var - 06
Villefranche sur mer - 06
Villefranche de Conflent - 66
Villeneuve les Avignon - 30
Villerouge Termenès - 11
Vinezac - 07
Virieu - 38
Vives - 66
Vizille - 38
Vogüé - 07
Volonne - 04
Yvoire - 74
Lieux en photo
Abbaye de Fondfroide - 11
Abbaye de Senanque - 84
Abbaye St Martin du Canigou - 66
Abbaye St Michel de Cuxa - 66
Agriates - Corse
Aigues Mortes - 30
Aiguèze - 30
Aiguines - 83
Ailhon - 07
Ajaccio - Corse
Alba la Romaine - 07
Albi - 81
Amboise - 37
Amélie les Bains - 66
Ampus - 83
Anduze - 30
Annecy - 74
Ansouis - 84
Antibes - 06
Antibes sentier du littoral - 06
Antraigues - 07
Aragon - 11
Argeles - 66
Arles - 13
Arles sur tech - 66
Arques - 11
Aubenas - 07
Aubusson - 23
Aups - 83
Auray - 56
Auribeau - 06
Aussois - 73
Aven d'Orgnac - 07
Avignon - 84
Bages - 11
Bairols - 06
Balazuc - 07
Banne - 07
Banon - 04
Banyuls - 66
Barcelonnette - 04
Bargeme - 83
Bargemon - 83
Barjac - 07
Barjols - 83
Barry - 26
Bastia - Corse
Bauduen - 83
Beaucaire - 30
Beauchastel - 07
Beynac et Cazenac - 24
Bezaudun - 06
Biot - 06
Bonifacio - Corse
Bonnieux - 84
Bonson - 06
Bormes les mimosas - 83
Boucieu le Roi - 07
Boulbon - 13
Bouleternère - 66
Bouyon - 06
Bozouls - 12
Brancion - 71
Brantes - 84
Breil sur Roya - 06
Bressieux - 38
Briancon - 05
Brignoles - 83
Bruniquel - 82
Burzet - 07
Cabris - 06
Cagnes sur mer - 06
Caille - 06
Callas - 83
Callian - 83
Calvi - Corse
Camon - 09
Cannet des Maures - 83
Carcassonne - 11
Cargèse - Corse
Carros - 06
Cassis - 13
Castellane - 04
Castelnou - 66
Caunes Minervois - 11
Ceret - 66
Chabons - 38
Chalabre - 11
Chalencon - 07
Charmes sur Rhone - 07
Chassiers - 07
Château d'Aguilar - 11
Château de Lastours - 11
Château de Peyrepertuse - 11
Château de Puilaurens - 11
Château de Queribus - 11
Château Queyras - 05
Châteaudouble - 83
Châteauneuf les Moustiers - 04
Châtillon sur Chalaronne - 01
Chichiliane - 38
Chinon - 37
Cipières - 06
Cluny - 71
Coaraze - 06
Collioure - 66
Collonges la Rouge - 19
Comps sur Artuby - 83
Concarneau - 29
Conques - 12
Cordes sur ciel - 81
Correns - 83
Corte - Corse
Cotignac - 83
Coursegoules - 06
Cremieu - 38
Crestet -
Crillon le Brave - 84
Cruas - 07
Cucugnan - 11
Cucuron - 84
Desaignes - 07
Dinan - 22
Domme - 24
Douarnenez - 29
Duilhac - 11
Elne - 66
Embrun - 05
Emosson - Suisse
Entrecasteaux - 83
Entrevaux - 04
Erbalunga - Corse
Espalion - 12
Estaing - 12
Esterel - 83
Etel - 56
Eus - 66
Evian - 74
Evol - 66
Eygalieres - 13
Eze - 06
Falicon - 06
Fanjeaux - 11
Fayence - 83
Figanieres - 83
Filitosa - Corse
Flassans sur Issole - 83
Font Romeu - 66
Fontaine de Vaucluse - 84
Fontevraud l'Abbaye - 49
Fontvieille - 13
Fox Amphoux - 83
Gargilesse Dampierre - 36
Gassin - 83
Gattières - 06
Gigondas - 84
Gilette - 06
Golfe de Porto - Corse
Gonfaron - 83
Gonfaron village des tortues - 83
Gordes - 84
Gordes village des bories - 84
Gorges de la Fou - 66
Gorges du Tarn - 48
Gorges du Verdon les crêtes - 04
Goult - 84
Gourdon - 06
Grambois - 84
Grasse - 06
Gréolières - 06
Gréoux les bains - 04
Grignan - 26
Grimaud - 83
Grottes de la Balme - 38
Gruissan - 11
Guerande - 44
Guillaumes - 04
Guillestre - 05
Guingamp - 22
Hauterives - 26
Ile Rousse - Corse
Ille sur Têt - 66
Isle sur la Sorgue - 84
Isola - 06
Jaujac - 07
Jausiers - 04
Josselin - 56
Joucas - 84
Joyeuse - 07
La Brigue - 06
La Chaise Dieu - 43
La Côte St André -
La Couvertoirade - 12
La Garde Guérin - 48
La Malène - 48
La Motte - 83
La Palud sur Verdon - 04
La Roque Gageac - 24
La Roque sur Cèze - 30
La Roquette sur Var -
La Sône - 38
La Turbie - 06
Labeaume - 07
Lacoste - 84
Lagrasse - 11
Lambesc - 13
Lannion - 22
Lantosque - 06
Largentiere - 07
Larressingle - 32
Lastours - 11
Lauris - 84
Lautrec - 81
Le Bar sur Loup - 06
Le Cannet - 06
Le Castellet - 83
Le Faou - 29
Le Monêtier les bains - 05
Le Perthus - 66
Poët Laval - 84
Le Val - 83
Les Arcs sur Argens - 83
Les Eyzies de Tayac - 24
Les Mées - 04
Les Vans - 07
Loches - 37
Locronan - 29
Lorgues - 83
Lourmarin - 84
Luceram - 06
Lumio - Corse
Lurs - 04
Malleval - 42
Marcevol - 66
Marie - 06
Mégève - 74
Menton - 06
Meyras - 07
Meyrueis - 07
Mimosa Mandelieu-Tanneron - 06
Minerve - 11
Mirepoix - 09
Moissac Bellevue - 83
Mollans sur Ouveze - 26
Monaco - MC
Monastère de la Verne - 83
Moncontour - 22
Mont Dauphin - 05
Mont Louis - 05
Mont Saint Michel - 50
Montbrun - 26
Montclus - 30
Montner Forca Réal - 66
Montréal - 07
Montresor - 37
Montségur - 09
Morlaix - 29
Mornas - 84
Mosset - 66
Moulinet - 06
Moustiers Sainte Marie - 04
Najac - 12
Naves - 07
Nice - 06
Nimes - 30
Notre Dame des Anges - 83
Nyons - 26
Olargues - 34
Oppede le Vieux - 84
Orange - 84
Paimpol - 35
Peillon - 06
Perouges - 01
Perpignan - 66
Perros Guirec - 22
Pézénas - 34
Piana - Corse
Pigna - Corse
Pointe du Raz - 29
Pont en Royans - 38
Port Louis - 56
Porto Ota - Corse
Pradelles - 43
Prats de Mollo - 66
Puivert - 11
Puy en Velay - 43
Quimper - 29
Régusse - 83
Rennes le Château - 11
Richelieu - 37
Richerenches - 84
Rochecolombe - 07
Rochemaure - 07
Rognes - 13
Roquebrune -
Rougon - 04
Roure - 06
Roussillon - 84
Route de Corte à Porto - Corse
Rustrel - 84
Saignon - 84
Saint Antoine l'Abbaye - 38
Saint Antonin noble val - 82
Sant Antonino - Corse
Saint Brieuc - 22
Saint Etienne de Tinée - 06
Saint Florent - Corse
Saint Genis les fontaines - 66
Saint Jeannet - 06
Saint Julien le Montagnier - 83
Saint Laurent du Var - 06
Saint Malo - 35
Saint Martin de Londres - 34
Saint Martin Vésubie - 06
Saint Nazaire en Royans - 26
Saint Paul 3 châteaux - 26
Saint Paul de Vence - 06
Saint Pol de Léon - 29
Saint Remèze - 07
Saint Rémy de Provence - 13
Saint Saturnin lès Apt - 84
Saint Thégonnec - 29
Saint Tropez - 83
Saint Véran - 05
Saint Vincent de Barres - 07
Sainte Agnes - 06
Sainte Croix en Jarez - 42
Sainte Croix du Verdon - 04
Sainte Enimie - 48
Sainte Eulalie d'Olt - 12
Saintes Maries de la mer - 13
Saissac - 11
Salernes - 83
Salon de Provence - 13
Salses le Château - 66
Sanilhac - 07
Saorge - 06
Sarlat la Caneda - 24
Sartène - Corse
Sauve - 30
Séguret - 84
Serrabonne - 66
Serre Poncon - 05
Séverac le Château - 12
Seyne - 04
Sillans la cascade - 83
Sisteron - 04
Sommières - 30
Sospel - 06
Suze la Rousse - 26
Tallard - 05
Talmont sur Gironde - 17
Tautavel - 66
Tende - 06
Termes - 11
Thines - 07
Thorenc Monts d'Azur - 06
Thueyts - 07
Thuir - 66
Touët sur Var - 06
Tournon sur Rhônes - 07
Tourrettes sur Loup - 06
Tourtour - 83
Tréguier - 22
Trigance - 83
Utelle - 06
Uzès - 30
Vaison la Romaine - 84
Valaurie - 26
Vallon pont d'arc - 07
Vannes - 56
Venanson - 06
Vence - 06
Veynes - 05
Vienne - 38
Villars sur Var - 06
Villefranche sur mer - 06
Villefranche de Conflent - 66
Villeneuve les Avignon - 30
Villerouge Termenès - 11
Vinezac - 07
Virieu - 38
Vives - 66
Vizille - 38
Vogüé - 07
Volonne - 04
Yvoire - 74
Lieux en photo
Abbaye de Fondfroide - 11
Abbaye de Senanque - 84
Abbaye St Martin du Canigou - 66
Abbaye St Michel de Cuxa - 66
Agriates - Corse
Aigues Mortes - 30
Aiguèze - 30
Aiguines - 83
Ailhon - 07
Ajaccio - Corse
Alba la Romaine - 07
Albi - 81
Amboise - 37
Amélie les Bains - 66
Ampus - 83
Anduze - 30
Annecy - 74
Ansouis - 84
Antibes - 06
Antibes sentier du littoral - 06
Antraigues - 07
Aragon - 11
Argeles - 66
Arles - 13
Arles sur tech - 66
Arques - 11
Aubenas - 07
Aubusson - 23
Aups - 83
Auray - 56
Auribeau - 06
Aussois - 73
Aven d'Orgnac - 07
Avignon - 84
Bages - 11
Bairols - 06
Balazuc - 07
Banne - 07
Banon - 04
Banyuls - 66
Barcelonnette - 04
Bargeme - 83
Bargemon - 83
Barjac - 07
Barjols - 83
Barry - 26
Bastia - Corse
Bauduen - 83
Beaucaire - 30
Beauchastel - 07
Beynac et Cazenac - 24
Bezaudun - 06
Biot - 06
Bonifacio - Corse
Bonnieux - 84
Bonson - 06
Bormes les mimosas - 83
Boucieu le Roi - 07
Boulbon - 13
Bouleternère - 66
Bouyon - 06
Bozouls - 12
Brancion - 71
Brantes - 84
Breil sur Roya - 06
Bressieux - 38
Briancon - 05
Brignoles - 83
Bruniquel - 82
Burzet - 07
Cabris - 06
Cagnes sur mer - 06
Caille - 06
Callas - 83
Callian - 83
Calvi - Corse
Camon - 09
Cannet des Maures - 83
Carcassonne - 11
Cargèse - Corse
Carros - 06
Cassis - 13
Castellane - 04
Castelnou - 66
Caunes Minervois - 11
Ceret - 66
Chabons - 38
Chalabre - 11
Chalencon - 07
Charmes sur Rhone - 07
Chassiers - 07
Château d'Aguilar - 11
Château de Lastours - 11
Château de Peyrepertuse - 11
Château de Puilaurens - 11
Château de Queribus - 11
Château Queyras - 05
Châteaudouble - 83
Châteauneuf les Moustiers - 04
Châtillon sur Chalaronne - 01
Chichiliane - 38
Chinon - 37
Cipières - 06
Cluny - 71
Coaraze - 06
Collioure - 66
Collonges la Rouge - 19
Comps sur Artuby - 83
Concarneau - 29
Conques - 12
Cordes sur ciel - 81
Correns - 83
Corte - Corse
Cotignac - 83
Coursegoules - 06
Cremieu - 38
Crestet -
Crillon le Brave - 84
Cruas - 07
Cucugnan - 11
Cucuron - 84
Desaignes - 07
Dinan - 22
Domme - 24
Douarnenez - 29
Duilhac - 11
Elne - 66
Embrun - 05
Emosson - Suisse
Entrecasteaux - 83
Entrevaux - 04
Erbalunga - Corse
Espalion - 12
Estaing - 12
Esterel - 83
Etel - 56
Eus - 66
Evian - 74
Evol - 66
Eygalieres - 13
Eze - 06
Falicon - 06
Fanjeaux - 11
Fayence - 83
Figanieres - 83
Filitosa - Corse
Flassans sur Issole - 83
Font Romeu - 66
Fontaine de Vaucluse - 84
Fontevraud l'Abbaye - 49
Fontvieille - 13
Fox Amphoux - 83
Gargilesse Dampierre - 36
Gassin - 83
Gattières - 06
Gigondas - 84
Gilette - 06
Golfe de Porto - Corse
Gonfaron - 83
Gonfaron village des tortues - 83
Gordes - 84
Gordes village des bories - 84
Gorges de la Fou - 66
Gorges du Tarn - 48
Gorges du Verdon les crêtes - 04
Goult - 84
Gourdon - 06
Grambois - 84
Grasse - 06
Gréolières - 06
Gréoux les bains - 04
Grignan - 26
Grimaud - 83
Grottes de la Balme - 38
Gruissan - 11
Guerande - 44
Guillaumes - 04
Guillestre - 05
Guingamp - 22
Hauterives - 26
Ile Rousse - Corse
Ille sur Têt - 66
Isle sur la Sorgue - 84
Isola - 06
Jaujac - 07
Jausiers - 04
Josselin - 56
Joucas - 84
Joyeuse - 07
La Brigue - 06
La Chaise Dieu - 43
La Côte St André -
La Couvertoirade - 12
La Garde Guérin - 48
La Malène - 48
La Motte - 83
La Palud sur Verdon - 04
La Roque Gageac - 24
La Roque sur Cèze - 30
La Roquette sur Var -
La Sône - 38
La Turbie - 06
Labeaume - 07
Lacoste - 84
Lagrasse - 11
Lambesc - 13
Lannion - 22
Lantosque - 06
Largentiere - 07
Larressingle - 32
Lastours - 11
Lauris - 84
Lautrec - 81
Le Bar sur Loup - 06
Le Cannet - 06
Le Castellet - 83
Le Faou - 29
Le Monêtier les bains - 05
Le Perthus - 66
Poët Laval - 84
Le Val - 83
Les Arcs sur Argens - 83
Les Eyzies de Tayac - 24
Les Mées - 04
Les Vans - 07
Loches - 37
Locronan - 29
Lorgues - 83
Lourmarin - 84
Luceram - 06
Lumio - Corse
Lurs - 04
Malleval - 42
Marcevol - 66
Marie - 06
Mégève - 74
Menton - 06
Meyras - 07
Meyrueis - 07
Mimosa Mandelieu-Tanneron - 06
Minerve - 11
Mirepoix - 09
Moissac Bellevue - 83
Mollans sur Ouveze - 26
Monaco - MC
Monastère de la Verne - 83
Moncontour - 22
Mont Dauphin - 05
Mont Louis - 05
Mont Saint Michel - 50
Montbrun - 26
Montclus - 30
Montner Forca Réal - 66
Montréal - 07
Montresor - 37
Montségur - 09
Morlaix - 29
Mornas - 84
Mosset - 66
Moulinet - 06
Moustiers Sainte Marie - 04
Najac - 12
Naves - 07
Nice - 06
Nimes - 30
Notre Dame des Anges - 83
Nyons - 26
Olargues - 34
Oppede le Vieux - 84
Orange - 84
Paimpol - 35
Peillon - 06
Perouges - 01
Perpignan - 66
Perros Guirec - 22
Pézénas - 34
Piana - Corse
Pigna - Corse
Pointe du Raz - 29
Pont en Royans - 38
Port Louis - 56
Porto Ota - Corse
Pradelles - 43
Prats de Mollo - 66
Puivert - 11
Puy en Velay - 43
Quimper - 29
Régusse - 83
Rennes le Château - 11
Richelieu - 37
Richerenches - 84
Rochecolombe - 07
Rochemaure - 07
Rognes - 13
Roquebrune -
Rougon - 04
Roure - 06
Roussillon - 84
Route de Corte à Porto - Corse
Rustrel - 84
Saignon - 84
Saint Antoine l'Abbaye - 38
Saint Antonin noble val - 82
Sant Antonino - Corse
Saint Brieuc - 22
Saint Etienne de Tinée - 06
Saint Florent - Corse
Saint Genis les fontaines - 66
Saint Jeannet - 06
Saint Julien le Montagnier - 83
Saint Laurent du Var - 06
Saint Malo - 35
Saint Martin de Londres - 34
Saint Martin Vésubie - 06
Saint Nazaire en Royans - 26
Saint Paul 3 châteaux - 26
Saint Paul de Vence - 06
Saint Pol de Léon - 29
Saint Remèze - 07
Saint Rémy de Provence - 13
Saint Saturnin lès Apt - 84
Saint Thégonnec - 29
Saint Tropez - 83
Saint Véran - 05
Saint Vincent de Barres - 07
Sainte Agnes - 06
Sainte Croix en Jarez - 42
Sainte Croix du Verdon - 04
Sainte Enimie - 48
Sainte Eulalie d'Olt - 12
Saintes Maries de la mer - 13
Saissac - 11
Salernes - 83
Salon de Provence - 13
Salses le Château - 66
Sanilhac - 07
Saorge - 06
Sarlat la Caneda - 24
Sartène - Corse
Sauve - 30
Séguret - 84
Serrabonne - 66
Serre Poncon - 05
Séverac le Château - 12
Seyne - 04
Sillans la cascade - 83
Sisteron - 04
Sommières - 30
Sospel - 06
Suze la Rousse - 26
Tallard - 05
Talmont sur Gironde - 17
Tautavel - 66
Tende - 06
Termes - 11
Thines - 07
Thorenc Monts d'Azur - 06
Thueyts - 07
Thuir - 66
Touët sur Var - 06
Tournon sur Rhônes - 07
Tourrettes sur Loup - 06
Tourtour - 83
Tréguier - 22
Trigance - 83
Utelle - 06
Uzès - 30
Vaison la Romaine - 84
Valaurie - 26
Vallon pont d'arc - 07
Vannes - 56
Venanson - 06
Vence - 06
Veynes - 05
Vienne - 38
Villars sur Var - 06
Villefranche sur mer - 06
Villefranche de Conflent - 66
Villeneuve les Avignon - 30
Villerouge Termenès - 11
Vinezac - 07
Virieu - 38
Vives - 66
Vizille - 38
Vogüé - 07
Volonne - 04
Yvoire - 74
Lieux en photo
Abbaye de Fondfroide - 11
Abbaye de Senanque - 84
Abbaye St Martin du Canigou - 66
Abbaye St Michel de Cuxa - 66
Agriates - Corse
Aigues Mortes - 30
Aiguèze - 30
Aiguines - 83
Ailhon - 07
Ajaccio - Corse
Alba la Romaine - 07
Albi - 81
Amboise - 37
Amélie les Bains - 66
Ampus - 83
Anduze - 30
Annecy - 74
Ansouis - 84
Antibes - 06
Antibes sentier du littoral - 06
Antraigues - 07
Aragon - 11
Argeles - 66
Arles - 13
Arles sur tech - 66
Arques - 11
Aubenas - 07
Aubusson - 23
Aups - 83
Auray - 56
Auribeau - 06
Aussois - 73
Aven d'Orgnac - 07
Avignon - 84
Bages - 11
Bairols - 06
Balazuc - 07
Banne - 07
Banon - 04
Banyuls - 66
Barcelonnette - 04
Bargeme - 83
Bargemon - 83
Barjac - 07
Barjols - 83
Barry - 26
Bastia - Corse
Bauduen - 83
Beaucaire - 30
Beauchastel - 07
Beynac et Cazenac - 24
Bezaudun - 06
Biot - 06
Bonifacio - Corse
Bonnieux - 84
Bonson - 06
Bormes les mimosas - 83
Boucieu le Roi - 07
Boulbon - 13
Bouleternère - 66
Bouyon - 06
Bozouls - 12
Brancion - 71
Brantes - 84
Breil sur Roya - 06
Bressieux - 38
Briancon - 05
Brignoles - 83
Bruniquel - 82
Burzet - 07
Cabris - 06
Cagnes sur mer - 06
Caille - 06
Callas - 83
Callian - 83
Calvi - Corse
Camon - 09
Cannet des Maures - 83
Carcassonne - 11
Cargèse - Corse
Carros - 06
Cassis - 13
Castellane - 04
Castelnou - 66
Caunes Minervois - 11
Ceret - 66
Chabons - 38
Chalabre - 11
Chalencon - 07
Charmes sur Rhone - 07
Chassiers - 07
Château d'Aguilar - 11
Château de Lastours - 11
Château de Peyrepertuse - 11
Château de Puilaurens - 11
Château de Queribus - 11
Château Queyras - 05
Châteaudouble - 83
Châteauneuf les Moustiers - 04
Châtillon sur Chalaronne - 01
Chichiliane - 38
Chinon - 37
Cipières - 06
Cluny - 71
Coaraze - 06
Collioure - 66
Collonges la Rouge - 19
Comps sur Artuby - 83
Concarneau - 29
Conques - 12
Cordes sur ciel - 81
Correns - 83
Corte - Corse
Cotignac - 83
Coursegoules - 06
Cremieu - 38
Crestet -
Crillon le Brave - 84
Cruas - 07
Cucugnan - 11
Cucuron - 84
Desaignes - 07
Dinan - 22
Domme - 24
Douarnenez - 29
Duilhac - 11
Elne - 66
Embrun - 05
Emosson - Suisse
Entrecasteaux - 83
Entrevaux - 04
Erbalunga - Corse
Espalion - 12
Estaing - 12
Esterel - 83
Etel - 56
Eus - 66
Evian - 74
Evol - 66
Eygalieres - 13
Eze - 06
Falicon - 06
Fanjeaux - 11
Fayence - 83
Figanieres - 83
Filitosa - Corse
Flassans sur Issole - 83
Font Romeu - 66
Fontaine de Vaucluse - 84
Fontevraud l'Abbaye - 49
Fontvieille - 13
Fox Amphoux - 83
Gargilesse Dampierre - 36
Gassin - 83
Gattières - 06
Gigondas - 84
Gilette - 06
Golfe de Porto - Corse
Gonfaron - 83
Gonfaron village des tortues - 83
Gordes - 84
Gordes village des bories - 84
Gorges de la Fou - 66
Gorges du Tarn - 48
Gorges du Verdon les crêtes - 04
Goult - 84
Gourdon - 06
Grambois - 84
Grasse - 06
Gréolières - 06
Gréoux les bains - 04
Grignan - 26
Grimaud - 83
Grottes de la Balme - 38
Gruissan - 11
Guerande - 44
Guillaumes - 04
Guillestre - 05
Guingamp - 22
Hauterives - 26
Ile Rousse - Corse
Ille sur Têt - 66
Isle sur la Sorgue - 84
Isola - 06
Jaujac - 07
Jausiers - 04
Josselin - 56
Joucas - 84
Joyeuse - 07
La Brigue - 06
La Chaise Dieu - 43
La Côte St André -
La Couvertoirade - 12
La Garde Guérin - 48
La Malène - 48
La Motte - 83
La Palud sur Verdon - 04
La Roque Gageac - 24
La Roque sur Cèze - 30
La Roquette sur Var -
La Sône - 38
La Turbie - 06
Labeaume - 07
Lacoste - 84
Lagrasse - 11
Lambesc - 13
Lannion - 22
Lantosque - 06
Largentiere - 07
Larressingle - 32
Lastours - 11
Lauris - 84
Lautrec - 81
Le Bar sur Loup - 06
Le Cannet - 06
Le Castellet - 83
Le Faou - 29
Le Monêtier les bains - 05
Le Perthus - 66
Poët Laval - 84
Le Val - 83
Les Arcs sur Argens - 83
Les Eyzies de Tayac - 24
Les Mées - 04
Les Vans - 07
Loches - 37
Locronan - 29
Lorgues - 83
Lourmarin - 84
Luceram - 06
Lumio - Corse
Lurs - 04
Malleval - 42
Marcevol - 66
Marie - 06
Mégève - 74
Menton - 06
Meyras - 07
Meyrueis - 07
Mimosa Mandelieu-Tanneron - 06
Minerve - 11
Mirepoix - 09
Moissac Bellevue - 83
Mollans sur Ouveze - 26
Monaco - MC
Monastère de la Verne - 83
Moncontour - 22
Mont Dauphin - 05
Mont Louis - 05
Mont Saint Michel - 50
Montbrun - 26
Montclus - 30
Montner Forca Réal - 66
Montréal - 07
Montresor - 37
Montségur - 09
Morlaix - 29
Mornas - 84
Mosset - 66
Moulinet - 06
Moustiers Sainte Marie - 04
Najac - 12
Naves - 07
Nice - 06
Nimes - 30
Notre Dame des Anges - 83
Nyons - 26
Olargues - 34
Oppede le Vieux - 84
Orange - 84
Paimpol - 35
Peillon - 06
Perouges - 01
Perpignan - 66
Perros Guirec - 22
Pézénas - 34
Piana - Corse
Pigna - Corse
Pointe du Raz - 29
Pont en Royans - 38
Port Louis - 56
Porto Ota - Corse
Pradelles - 43
Prats de Mollo - 66
Puivert - 11
Puy en Velay - 43
Quimper - 29
Régusse - 83
Rennes le Château - 11
Richelieu - 37
Richerenches - 84
Rochecolombe - 07
Rochemaure - 07
Rognes - 13
Roquebrune -
Rougon - 04
Roure - 06
Roussillon - 84
Route de Corte à Porto - Corse
Rustrel - 84
Saignon - 84
Saint Antoine l'Abbaye - 38
Saint Antonin noble val - 82
Sant Antonino - Corse
Saint Brieuc - 22
Saint Etienne de Tinée - 06
Saint Florent - Corse
Saint Genis les fontaines - 66
Saint Jeannet - 06
Saint Julien le Montagnier - 83
Saint Laurent du Var - 06
Saint Malo - 35
Saint Martin de Londres - 34
Saint Martin Vésubie - 06
Saint Nazaire en Royans - 26
Saint Paul 3 châteaux - 26
Saint Paul de Vence - 06
Saint Pol de Léon - 29
Saint Remèze - 07
Saint Rémy de Provence - 13
Saint Saturnin lès Apt - 84
Saint Thégonnec - 29
Saint Tropez - 83
Saint Véran - 05
Saint Vincent de Barres - 07
Sainte Agnes - 06
Sainte Croix en Jarez - 42
Sainte Croix du Verdon - 04
Sainte Enimie - 48
Sainte Eulalie d'Olt - 12
Saintes Maries de la mer - 13
Saissac - 11
Salernes - 83
Salon de Provence - 13
Salses le Château - 66
Sanilhac - 07
Saorge - 06
Sarlat la Caneda - 24
Sartène - Corse
Sauve - 30
Séguret - 84
Serrabonne - 66
Serre Poncon - 05
Séverac le Château - 12
Seyne - 04
Sillans la cascade - 83
Sisteron - 04
Sommières - 30
Sospel - 06
Suze la Rousse - 26
Tallard - 05
Talmont sur Gironde - 17
Tautavel - 66
Tende - 06
Termes - 11
Thines - 07
Thorenc Monts d'Azur - 06
Thueyts - 07
Thuir - 66
Touët sur Var - 06
Tournon sur Rhônes - 07
Tourrettes sur Loup - 06
Tourtour - 83
Tréguier - 22
Trigance - 83
Utelle - 06
Uzès - 30
Vaison la Romaine - 84
Valaurie - 26
Vallon pont d'arc - 07
Vannes - 56
Venanson - 06
Vence - 06
Veynes - 05
Vienne - 38
Villars sur Var - 06
Villefranche sur mer - 06
Villefranche de Conflent - 66
Villeneuve les Avignon - 30
Villerouge Termenès - 11
Vinezac - 07
Virieu - 38
Vives - 66
Vizille - 38
Vogüé - 07
Volonne - 04
Yvoire - 74
Lieux en photo
Abbaye de Fondfroide - 11
Abbaye de Senanque - 84
Abbaye St Martin du Canigou - 66
Abbaye St Michel de Cuxa - 66
Agriates - Corse
Aigues Mortes - 30
Aiguèze - 30
Aiguines - 83
Ailhon - 07
Ajaccio - Corse
Alba la Romaine - 07
Albi - 81
Amboise - 37
Amélie les Bains - 66
Ampus - 83
Anduze - 30
Annecy - 74
Ansouis - 84
Antibes - 06
Antibes sentier du littoral - 06
Antraigues - 07
Aragon - 11
Argeles - 66
Arles - 13
Arles sur tech - 66
Arques - 11
Aubenas - 07
Aubusson - 23
Aups - 83
Auray - 56
Auribeau - 06
Aussois - 73
Aven d'Orgnac - 07
Avignon - 84
Bages - 11
Bairols - 06
Balazuc - 07
Banne - 07
Banon - 04
Banyuls - 66
Barcelonnette - 04
Bargeme - 83
Bargemon - 83
Barjac - 07
Barjols - 83
Barry - 26
Bastia - Corse
Bauduen - 83
Beaucaire - 30
Beauchastel - 07
Beynac et Cazenac - 24
Bezaudun - 06
Biot - 06
Bonifacio - Corse
Bonnieux - 84
Bonson - 06
Bormes les mimosas - 83
Boucieu le Roi - 07
Boulbon - 13
Bouleternère - 66
Bouyon - 06
Bozouls - 12
Brancion - 71
Brantes - 84
Breil sur Roya - 06
Bressieux - 38
Briancon - 05
Brignoles - 83
Bruniquel - 82
Burzet - 07
Cabris - 06
Cagnes sur mer - 06
Caille - 06
Callas - 83
Callian - 83
Calvi - Corse
Camon - 09
Cannet des Maures - 83
Carcassonne - 11
Cargèse - Corse
Carros - 06
Cassis - 13
Castellane - 04
Castelnou - 66
Caunes Minervois - 11
Ceret - 66
Chabons - 38
Chalabre - 11
Chalencon - 07
Charmes sur Rhone - 07
Chassiers - 07
Château d'Aguilar - 11
Château de Lastours - 11
Château de Peyrepertuse - 11
Château de Puilaurens - 11
Château de Queribus - 11
Château Queyras - 05
Châteaudouble - 83
Châteauneuf les Moustiers - 04
Châtillon sur Chalaronne - 01
Chichiliane - 38
Chinon - 37
Cipières - 06
Cluny - 71
Coaraze - 06
Collioure - 66
Collonges la Rouge - 19
Comps sur Artuby - 83
Concarneau - 29
Conques - 12
Cordes sur ciel - 81
Correns - 83
Corte - Corse
Cotignac - 83
Coursegoules - 06
Cremieu - 38
Crestet -
Crillon le Brave - 84
Cruas - 07
Cucugnan - 11
Cucuron - 84
Desaignes - 07
Dinan - 22
Domme - 24
Douarnenez - 29
Duilhac - 11
Elne - 66
Embrun - 05
Emosson - Suisse
Entrecasteaux - 83
Entrevaux - 04
Erbalunga - Corse
Espalion - 12
Estaing - 12
Esterel - 83
Etel - 56
Eus - 66
Evian - 74
Evol - 66
Eygalieres - 13
Eze - 06
Falicon - 06
Fanjeaux - 11
Fayence - 83
Figanieres - 83
Filitosa - Corse
Flassans sur Issole - 83
Font Romeu - 66
Fontaine de Vaucluse - 84
Fontevraud l'Abbaye - 49
Fontvieille - 13
Fox Amphoux - 83
Gargilesse Dampierre - 36
Gassin - 83
Gattières - 06
Gigondas - 84
Gilette - 06
Golfe de Porto - Corse
Gonfaron - 83
Gonfaron village des tortues - 83
Gordes - 84
Gordes village des bories - 84
Gorges de la Fou - 66
Gorges du Tarn - 48
Gorges du Verdon les crêtes - 04
Goult - 84
Gourdon - 06
Grambois - 84
Grasse - 06
Gréolières - 06
Gréoux les bains - 04
Grignan - 26
Grimaud - 83
Grottes de la Balme - 38
Gruissan - 11
Guerande - 44
Guillaumes - 04
Guillestre - 05
Guingamp - 22
Hauterives - 26
Ile Rousse - Corse
Ille sur Têt - 66
Isle sur la Sorgue - 84
Isola - 06
Jaujac - 07
Jausiers - 04
Josselin - 56
Joucas - 84
Joyeuse - 07
La Brigue - 06
La Chaise Dieu - 43
La Côte St André -
La Couvertoirade - 12
La Garde Guérin - 48
La Malène - 48
La Motte - 83
La Palud sur Verdon - 04
La Roque Gageac - 24
La Roque sur Cèze - 30
La Roquette sur Var -
La Sône - 38
La Turbie - 06
Labeaume - 07
Lacoste - 84
Lagrasse - 11
Lambesc - 13
Lannion - 22
Lantosque - 06
Largentiere - 07
Larressingle - 32
Lastours - 11
Lauris - 84
Lautrec - 81
Le Bar sur Loup - 06
Le Cannet - 06
Le Castellet - 83
Le Faou - 29
Le Monêtier les bains - 05
Le Perthus - 66
Poët Laval - 84
Le Val - 83
Les Arcs sur Argens - 83
Les Eyzies de Tayac - 24
Les Mées - 04
Les Vans - 07
Loches - 37
Locronan - 29
Lorgues - 83
Lourmarin - 84
Luceram - 06
Lumio - Corse
Lurs - 04
Malleval - 42
Marcevol - 66
Marie - 06
Mégève - 74
Menton - 06
Meyras - 07
Meyrueis - 07
Mimosa Mandelieu-Tanneron - 06
Minerve - 11
Mirepoix - 09
Moissac Bellevue - 83
Mollans sur Ouveze - 26
Monaco - MC
Monastère de la Verne - 83
Moncontour - 22
Mont Dauphin - 05
Mont Louis - 05
Mont Saint Michel - 50
Montbrun - 26
Montclus - 30
Montner Forca Réal - 66
Montréal - 07
Montresor - 37
Montségur - 09
Morlaix - 29
Mornas - 84
Mosset - 66
Moulinet - 06
Moustiers Sainte Marie - 04
Najac - 12
Naves - 07
Nice - 06
Nimes - 30
Notre Dame des Anges - 83
Nyons - 26
Olargues - 34
Oppede le Vieux - 84
Orange - 84
Paimpol - 35
Peillon - 06
Perouges - 01
Perpignan - 66
Perros Guirec - 22
Pézénas - 34
Piana - Corse
Pigna - Corse
Pointe du Raz - 29
Pont en Royans - 38
Port Louis - 56
Porto Ota - Corse
Pradelles - 43
Prats de Mollo - 66
Puivert - 11
Puy en Velay - 43
Quimper - 29
Régusse - 83
Rennes le Château - 11
Richelieu - 37
Richerenches - 84
Rochecolombe - 07
Rochemaure - 07
Rognes - 13
Roquebrune -
Rougon - 04
Roure - 06
Roussillon - 84
Route de Corte à Porto - Corse
Rustrel - 84
Saignon - 84
Saint Antoine l'Abbaye - 38
Saint Antonin noble val - 82
Sant Antonino - Corse
Saint Brieuc - 22
Saint Etienne de Tinée - 06
Saint Florent - Corse
Saint Genis les fontaines - 66
Saint Jeannet - 06
Saint Julien le Montagnier - 83
Saint Laurent du Var - 06
Saint Malo - 35
Saint Martin de Londres - 34
Saint Martin Vésubie - 06
Saint Nazaire en Royans - 26
Saint Paul 3 châteaux - 26
Saint Paul de Vence - 06
Saint Pol de Léon - 29
Saint Remèze - 07
Saint Rémy de Provence - 13
Saint Saturnin lès Apt - 84
Saint Thégonnec - 29
Saint Tropez - 83
Saint Véran - 05
Saint Vincent de Barres - 07
Sainte Agnes - 06
Sainte Croix en Jarez - 42
Sainte Croix du Verdon - 04
Sainte Enimie - 48
Sainte Eulalie d'Olt - 12
Saintes Maries de la mer - 13
Saissac - 11
Salernes - 83
Salon de Provence - 13
Salses le Château - 66
Sanilhac - 07
Saorge - 06
Sarlat la Caneda - 24
Sartène - Corse
Sauve - 30
Séguret - 84
Serrabonne - 66
Serre Poncon - 05
Séverac le Château - 12
Seyne - 04
Sillans la cascade - 83
Sisteron - 04
Sommières - 30
Sospel - 06
Suze la Rousse - 26
Tallard - 05
Talmont sur Gironde - 17
Tautavel - 66
Tende - 06
Termes - 11
Thines - 07
Thorenc Monts d'Azur - 06
Thueyts - 07
Thuir - 66
Touët sur Var - 06
Tournon sur Rhônes - 07
Tourrettes sur Loup - 06
Tourtour - 83
Tréguier - 22
Trigance - 83
Utelle - 06
Uzès - 30
Vaison la Romaine - 84
Valaurie - 26
Vallon pont d'arc - 07
Vannes - 56
Venanson - 06
Vence - 06
Veynes - 05
Vienne - 38
Villars sur Var - 06
Villefranche sur mer - 06
Villefranche de Conflent - 66
Villeneuve les Avignon - 30
Villerouge Termenès - 11
Vinezac - 07
Virieu - 38
Vives - 66
Vizille - 38
Vogüé - 07
Volonne - 04
Yvoire - 74